Paye ta fac – les mots du sexisme ordinaire à l’Université

Citation

« T’as qu’à mettre un col roulé, si tu ne veux pas de soucis. Tu n’es là que pour un an, il est à la fac depuis trente ans, alors… »

À la suite de #Paye ton utérus, rassemblant les témoignages d’êtres humains dotées d’un utérus en prise avec le sexisme du corps médical, #Paye ta fac, à l’initiative d’une contractuelle attachée temporaire d’enseignement et de recherche de l’Université d’Avignon, rassemble les petites phrases entendues en cours par des étudiants et des étudiantes, comme les remarques faites entre collègues. À les lire, la formation des enseignants-chercheurs aux stéréotypes sexistes n’a pas commencé: que fait le Ministère?

Quelques perles:

  • « Qui c’est ta directrice de labo? Ah oui, la petite moche, c’est ça?”  Un collègue assez âgé, professeur émérite, me demande qui a été élu-e à la tête de l’équipe de recherches à laquelle j’appartiens. Comme le nom ne lui dit rien (ce qui est déjà bizarre), je décris notre directrice avec enthousiasme (trente ans de carrière, publications prestigieuses, nombreuses responsabilités pédagogiques, sommité internationale…). Mais pour lui, c’est juste “la petite moche” : très motivant pour notre avenir de jeunes chercheuses.

Lire la suite

Après le rough guide, le real guide: le Guide de fonctionnement des comités de sélection (MESR, juin 2012)

lonelyplanetCandidat.e, membre de comité de sélection, vous en aviez rêvé: Academia le dévoile. Après avoir édité un Rough guide très incomplet, l’équipe vient de mettre la souris sur le très précieux Guide de fonctionnement des comités de sélection qui existe dans une version datée du 15 juin 2012. Loin d’être confidentiel, il est disponible en ligne et peut ainsi être consulté par tous, au lien suivant: https://www.galaxie.enseignementsup-recherche.gouv.fr/ensup/pdf/comite_selection/guide_fonctionnement_comites_selection.pdf

Academia attire notamment l’attention de ses lecteurs sur la partie 4 du Guide sur le « fonctionnement du comité de sélection [dorénavant CS] » (p. 13 et suiv).  Quelques points méritent d’être soulignés, numérotés de 1 à 9 selon leur apparition, qui font l’objet plus bas de commentaires de texte; et, encore plus bas, de propositions d’amélioration pratique ou réglementaire.

Soulignons d’emblée que c’est le point 6 sur le principe d’impartialité et la possibilité de recours contre les conflits d’intérêt que l’équipe des Rédacteurs d’Academia juge le plus important. Lire la suite

Les femmes restent sur le seuil de l’Université: bilan de la campagne de recrutement 2012

Source: Observatoire de l'emploi scientifique, rapport 2009, p. 72 et 74

Source: Observatoire de l’emploi scientifique, rapport 2009, p. 72 et 74

Baptiste Coulmont vient de proposer une analyse du « Portrait des recrutements universitaires » sur son blog, à partir de l’analyse « Campagne de recrutement et d’affectation des maîtres de conférences et des professeurs des universités. Session 2012 « , mis en ligne en juin 2013 DGRH-A1 du Ministère de l’enseignement supérieur.

Le sociologue en tire plusieurs analyses intéressantes sur l’âge moyen des recrutements Mcf et PR, qu’il désagrège pour établir des dynamiques de carrière par discipline – et reprend une conclusion du rapport sur la mobilité des McF parisiens qui partent en province quelques années comme PR, avant de rentrer en région parisiennne.

Un fil d’analyse touche à la place des femmes dans ce recrutement 2012 et établit les différentes formes de discrimination à l’oeuvre.

Lire la suite

J’ai fait un rêve : la vie du CNU après la suppression de la qualification

leroiestmortLundi matin, grisaille londonienne : seules perspectives de la journée – aller écouter Craig Calhoun, directeur de la London School of Economics, faire son rapport sur la Strategic Review – et valider les commentaires qui n’allaient pas manquer d’arriver sur Academia. L’actualité politique du WE – entre la découverte des postes contractuels LRU à 384h[1], au salaire indécent; la suppression de la qualification, suivie par celle du CNU, au Sénat[2] – avait été riche, les débats houleux, le tout sur une vague d’analyses sur le sexisme dans l’enseignement supérieur[3]. La perspective de respirer l’atmosphère feutrée de la Shaw Library allait me faire des vacances et réfléchir à la suppression de la qualification – à laquelle je suis très favorable – et celle du Conseil national des universités, autrement plus problématique[4].

Lire la suite

« Plafonds de verre » et « chausse-trappes » dans l’enseignement supérieur: rapport du rapport d’information de la délégation aux droits des femmes au Sénat

Le rapport d’information de la délégation aux droits des femmes examine le projet de loi rapport_informationrelatif à l’enseignement supérieur et à la recherche (n° 614, 2012-2013) en réponse à la saisine de la commission de la culture, de l’éducation et de la communication, et conformément à ses attributions. Le rapport note que de fortes disparités entre les sexes subsistent dans l’enseignement supérieur et la recherche. Celles-ci témoignent de la persistance de barrières implicites qui affectent les parcours des étudiantes, des enseignantes-chercheuses, et des chercheuses. Lire la suite

Le CNU y’a p’u, vive le CNU !

cnuL’autre nouvelle de la semaine à l’université, pour ceux qui ne me lisent pas sur les listes de diffusion, c’est l’annonce d’un amendement du Sénat qui, s’il est suivi par l’Assemblée Nationale, conduira à la suppression du CNU, ou du moins à supprimer sa principale fonction, qui est de décider de la qualification des docteurs, autrement dit de leur donner le feu-vert pour candidater aux quelques postes ouverts dans nos disciplines.

Lire la suite

« Le sexisme n’est pas seulement le problème des autres »: la tardive prise de conscience d’une chercheuse

Comment, pourquoi, quand on est femme et qu’on a bénéficié d’une éducation supérieure, se rend-on compte si tard de la discrimination dont font aussi l’objet les femmes universitaires ? Ilana Löwy, docteure d’Etat en biochimie, historienne de la médecine et sociologue du genre, propose dans L’emprise du genre (La Dispute, 2006) une réponse autobiographique à cette question dans un prologue intitulé « Un mauvais faciès en héritage », texte magnifique dont elle a accepté de reproduire quelques extraits sur Academia.

 

Emprisedugenre_leger« Être, juif c’est être marqué à vie. Cela signifie que même si, vu de l’extérieur, ma vie ressemble en tout point à celle d’un autre, à chaque moment, à chaque étape de mon existence, je peux être définie comme ‘différente’. Ceux qui n’ont pas vécu cette expérience ne peuvent l’appréhender tout à fait. Ils ne peuvent comprendre celui qui porte un tel poids sans pouvoir s’en libérer. Cette singularisation constitue toujours une expérience négative, puisqu’en un sens, elle condamne à un sort malheureux ». Kinga Dunin et Malgorzata Melchior, 1991[1]

 

Grandir avec un « mauvais faciès »

J’ai tiré un « mauvais numéro » dans la loterie génétique. Mes parents n’avaient pas l’air spécialement juif. Si les experts locaux de la « reconnaissance des juifs », très présents en Pologne même après-guerre, n’avaient aucune difficulté à identifier leurs origines, ils pouvaient néanmoins se fondre dans la foule. En revanche, avec mon teint mat, mes yeux « orientaux » et mes cheveux noirs et bouclés, je ne ressemblais vraiment pas aux enfants polonais à la peau claire, aux yeux bleus et aux cheveux blonds et raides. La Pologne des années 1950 n’étant pas une société multiraciale ou multiculturelle et les touristes étrangers y étant rares, j’étais immédiatement identifiable comme l’« autre ». Lire la suite

Appel à soutien : Sexisme dans l’enseignement supérieur, la fin d’un tabou qui n’en finit pas…

En 2002, le CLASCHES (Collectif de Lutte Anti-sexiste contre le Harcèlement Sexuel dans l’Enseignement Supérieur) dénonçait publiquement les violences sexistes dans le monde universitaire. Depuis, si des avancées législatives ont été obtenues, les pratiques tardent à changer.

Lire la suite

Parité hommes-femmes: une mission, des salaires

salaires

Source: DGRH GESUP2 – p. 11 de « Chiffres parité »

En glanant des informations sur le site du Ministère, on peut découvrir l’existence d’une mission parité, qui a commis un petit document explicitant les principales formes de discrimination sexuelle dans l’enseignement supérieur et la recherche. Tout en anticipant un avenir meilleur dans ses projections…

Lire la suite

Recrutement des femmes en sciences humaines au regard des mathématiques

Le recrutement des femmes en mathématiques serait-il moins discriminatoire ? A tout le moins, le problème s’y trouve posé plus clairement qu’en sciences humaines et sociales.

Lire la suite