Etre candidat.e sur un poste de MCF, 2- L’audition

Plus encore que les précédents, ce billet doit commencer par des excuses. À ceux et celles qui ont déjà passé l’épreuve d’abord : je n’ai pas pris le temps de l’écrire avant (parmi les excuses, 13 dossiers à lire pour un poste MCF où il y a 101 candidat.e.s…). Et surtout à tous : si j’ai hésité, c’est aussi parce que j’ai plus d’éléments à lancer en discussion aux collègues des comités de sélection (même si beaucoup font de leur mieux – c’est aussi le système en général qui produit les problèmes) que de véritables conseils à donner aux candidat.e.s. Ces éléments de discussion viendront ; en attendant, croyez bien que je partage les diagnostics pessimistes sur le fonctionnement du recrutement. N’empêche, même si pas grand chose ne dépend au final de ce que les candidat.e.s feront en audition, il y a moyen de perdre un recrutement (assez facilement) voire de le gagner (parfois) à cette occasion… Donc allons-y, et comme toujours, complétez et réagissez dans les commentaires. Continuer la lecture

Etre candidat.e sur un poste de MCF, 1- L’envoi du dossier

Je parle ici d’une position inverse de celle concernant les candidatures au CNRS : je n’ai pas été recrutée comme MCF (j’ai passé quatre auditions en 2002-2003) ; en revanche, j’ai siégé depuis dans de nombreux comités de sélection en sociologie, histoire et géographie. J’ai pu voir que leurs pratiques étaient très variées. Comme bien des collègues, je considère aussi que la marge d’influence des candidat.e.s sur la décision, à travers la préparation du dossier écrit et de l’audition, est bien plus faible qu’au CNRS. Cela ne signifie pas que tout n’est que copinage, mais qu’énormément de choses se jouent en amont, dans la définition des profils ; que, dans certaines disciplines, des éléments de CV sont peu ou prou obligatoires pour être recrutable (comme l’agrégation, à la limite le CAPES, en histoire) ; et qu’il y a peu de moyens d’agir sur la phase cruciale de sélection des candidat.e.s à auditionner, dans la mesure où une pièce importante, le rapport de thèse, ne peut plus être modifiée à ce stade. J’espère néanmoins que les quelques conseils ci-dessous seront utiles – et comme de coutume, n’hésitez pas à utiliser les commentaires pour les discuter ou les compléter. Ceux à propos de l’audition, dans quelques semaines, seront sans doute plus substantiels. Continuer la lecture

Etre candidat.e au CNRS, 2- L’audition

par Claire Lemercier

Attention, ceci est un premier jet, qui sera sans doute enrichi, comme l’avait été la note sur la préparation du projet, par les commentaires de collègues. Vous avez donc intérêt à revenir sur cette page dans la semaine du 11 mars pour lire la nouvelle version ! [edit : voyez en effet les riches commentaires et le nouvel exemple à lire ci-dessous ] Continuer la lecture

Etre candidat.e au CNRS, 1 : Le dossier à rendre pour le 7 janvier 2013

par Claire Lemercier, avec des suggestions judicieuses d’Alain Chatriot, Julien Demade, Sibylle Gollac et Léonie Hénaut

Mise à jour 2013 : Nous nous réjouissons de voir quelques sections donner des conseils explicites, cette année, aux candidat.e.s (section 36section 37section 40). Quand ils contredisent ceux donnés ci-dessous (par exemple en préconisant des projets plus courts – bonne nouvelle ! -, ou moins de candidatures CR1), bien sûr, ce sont eux qui ont raison s’il s’agit de la section où vous candidatez ! Mise à jour 2016 : Academia répertorie les conseils disponibles (de plus en plus nombreux) section par section -> promenez-vous ailleurs sur le carnet pour récupérer ceux qui vous concernent !

 Ces conseils sont fondés sur ce que j’ai pu observer depuis 2002 en position de candidate (2002, 2003) puis de personne sollicitée pour des conseils par les candidat.e.s, principalement en section 33 et plus récemment en sections 36 et 40. Ils n’ont pas été validés par les sections du comité national et n’engagent que moi. Je constate toutefois qu’il existe des règles implicites que les candidat.e.s maîtrisent inégalement et, puisqu’elles ne semblent pas devoir être officialisées, je pense que c’est à la communauté scientifique d’essayer de les expliciter. Les commentaires sont donc plus que bienvenus…

  Continuer la lecture

Le recrutement en science politique

Deux initiatives concomitantes au sujet du recrutement en science politique, et en sociologie pour la première:

La première séance de l’atelier commun des doctorant-e-s du LabTop et du CRESPPA, aura lieu jeudi 15 novembre de 14h à 16h sur le site Pouchet (59 rue Pouchet, Paris 17e, métro 13 Guy Môquet ou Brochant), en salle 255.

La séance portera sur le recrutement en sociologie et en science politique : il y sera notamment question des procédures de qualification (CNU) et de recrutement académique (CNRS et universités). Y seront accueillis à cette occasion Philippe COULANGEON, président de la section 36 du CNRS (sociologie et sciences du droit) et Alexandra GOUJON, vice-présidente de la section 04 du CNU (science politique).

L’objectif cette séance est de permettre aux doctorant-e-s de se familiariser avec le fonctionnement des institutions d’enseignement supérieur et de recherche, en s’interrogeant collectivement sur l’évolution des enjeux propres aux procédures de recrutement et leurs effets sur les carrières des enseignants-chercheurs.

—————–

Message du bureau de l’ANCMSP

Bonjour à tous,

La session 2011-2012 ayant été le théâtre d’un grand nombre des maux contre lesquels notre discipline devrait se mobiliser, nous appelons les candidat.e.s à témoigner (de manière anonyme ou non) de leurs visions, déboires, informations ou anecdotes sur cette dernière afin de rendre visibles des pratiques en adéquation ou non avec les critères de recrutement au sein de la science politique.

Merci de nous écrire à : bureau@ancmsp.com

 

Récit de l’intérieur

Il est toujours intéressant, pour les candidats à un poste de MCF en particulier, d’avoir un écho sur le déroulement de la procédure de recrutement. Les témoignages directs sont rares cependant. On peut lire ici le récit du recrutement d’un MCF en sciences (non SHS) lors de la dernière session. Certes, les habitus disciplinaires sont différents, mais cela n’en reste pas moins riche en enseignements. Une rapide recherche m’a permis de trouver quelques textes relatifs à la situation en SHS, vue en général du côté de celui ou de ceux qui veulent se faire recruter: celui d’un collectif de candidats en sociologie, le blog d’un « prof de fac« , la lettre d’un MCF en sociologie qui démissionne, ou encore un autre récit anonyme

Si l’exemple du premier récit cité pouvait susciter des vocations, tout aussi anonymes bien sûr, sur ce blog ou ailleurs, cela contribuerait en partie à dissiper l’opacité qui paraît parfois recouvrir ce processus.

 

Tensions et chevauchements en Science politique

L’ANCMSP (Association nationale des candidats aux métiers de la science politique) et l’AECSP (Association des enseignants chercheurs en science politique) ont publié un communiqué commun pour dénoncer le chevauchement des auditions pour les recrutements de MCF 2012 dans leur discipline.

Continuer la lecture