Vices et vertus de la mobilité : débats mathématiques

Academia, carnet consacré aux sciences humaines et sociales (SHS), s’intéresse aujourd’hui au débat lancé par Olivier Garet et Barbara Schapira à la suite de la publication par le directeur de l’Institut National des Sciences Mathématiques et de leurs Interactions (INSMI) du CNRS, Pascal Auscher, qui précise que “l’objectif de la mission nationale est de maintenir l’école mathématique française au meilleur niveau international. Se pose donc la question de comment faire. Une réponse est la mobilité dans les recrutements”. La réponse de ces deux mathématicien-ne-s mérite que les acteurs des SHS s’y arrêtent. Ils ont aimablement autorisé Academia à le reproduire : nous les en remercions.

La mobilité heureuse*

https://www.flickr.com/photos/maddzakk00/8190818862/in/photolist-dtN65S-23U6TLP-8CCUAM-Yjw11E-fvbUAA-QoziLg-nEAc1s-dL73X3-6iH4vS-Zv3AvU-4VBaTN-28XxCNn-shrxFX-dZ8VJ9-itAyDC-28EaZ62-e4PUJN-95aWhh-25HyWb1-f5byka-cRDnMb-6uH1Ji-8xTuvp-itYr2P-XD5nKK-HeKYuu-dC5a4t-3PuKxJ-nqUtuC-qTfHUM-r529Ld-7S1UHi-bCL6w7-Y63xzT-JJJBB-6xtA7-aXRLSz-bwPtxf-9ZD2cp-23QuUcK-ki19r-qEAs3p-fXoHEG-8A7THS-ao8qFJ-f95kos-SKMs19-5CMLuR-fKq4CL-opSeGF

Train And I was waiting, by Zakk Chaibi, 2012

 

par Olivier Garet et Barbara Schapira

février 2019

*La « maternité heureuse » est l’ancêtre du planning familial

 

Préambule : Nous1 écrivons cette tribune en réaction à un texte de Pascal Auscher, directeur de l’INSMI (Institut de Mathématiques au CNRS). Ce texte, intitulé Position de l’Insmi sur la mobilité au recrutement en Mathématiques2 , a été diffusé dans les laboratoires de mathématiques en janvier 2019.

Le texte de l’INSMI réaffirme avec force sa volonté d’imposer la pratique de la communauté mathématique consistant à promouvoir les MCF et CR en PR et DR uniquement en mobilité, c’est-à-dire dans un autre laboratoire que là où ils exercent au moment de leur promotion. Il y voit un élément important pour la défense des postes en mathématiques.

Ce texte, s’il constitue un simple rappel d’évidences pour certains collègues3 , en a choqué d’autres. Nous souhaitons dans cette tribune nous opposer à ce point de vue, et discuter la notion de mobilité au sein de la communauté mathématique.

La mobilité et le non-recrutement local, de quoi s’agit-il ?

Ne boudons pas notre plaisir de mathématiciennes4 , définissons les termes employés.

Le Larousse propose « Mobilité = changement de lieu de résidence ou d’activité économique ». Dans la vision dominante au sein de la communauté mathématique française, rappelée par l’INSMI, la « mobilité » sous-entend changement de laboratoire lors d’un premier recrutement sur un poste permanent ou lors du passage de rang B à rang A. En particulier, cette « mobilité » suivant l’INSMI n’implique pas forcément de changement de lieu de résidence pour les franciliens5 . D’autre part, cette « mobilité » ne concerne pas les collègues cherchant à changer de laboratoire du fait d’un changement de résidence familiale passé ou futur (mutation pour rapprochement familial).

Continuer la lecture

Les femmes restent sur le seuil de l’Université: bilan de la campagne de recrutement 2012

Source: Observatoire de l'emploi scientifique, rapport 2009, p. 72 et 74

Source: Observatoire de l’emploi scientifique, rapport 2009, p. 72 et 74

Baptiste Coulmont vient de proposer une analyse du “Portrait des recrutements universitaires” sur son blog, à partir de l’analyse “Campagne de recrutement et d’affectation des maîtres de conférences et des professeurs des universités. Session 2012 “, mis en ligne en juin 2013 DGRH-A1 du Ministère de l’enseignement supérieur.

Le sociologue en tire plusieurs analyses intéressantes sur l’âge moyen des recrutements Mcf et PR, qu’il désagrège pour établir des dynamiques de carrière par discipline – et reprend une conclusion du rapport sur la mobilité des McF parisiens qui partent en province quelques années comme PR, avant de rentrer en région parisiennne.

Un fil d’analyse touche à la place des femmes dans ce recrutement 2012 et établit les différentes formes de discrimination à l’oeuvre.

Continuer la lecture

Les publications en mathématiques

Pour information, et parce qu’il est toujours intéressant de regarder vers les autres disciplines (on dit d’ailleurs que les maths seraient, des non SHS, les plus proches), une journée de réflexion organisée par la Société mathématiques de France sur la question des publications: “Quel avenir pour les publications mathématiques?“.

Elle est ouverte à tous.

Le localisme selon les mathématiciens: ou comment changer les pratiques

Le recrutement local, problème posé en sciences humaines et sociales, n’existe plus en mathématiques, qui ne recrutent plus, ni n’auditionnent plus des candidats MCF ayant fait leur thèse dans l’Université qui recrute.

Cela n’a pas été sans débats, et pose encore problème, comme nous l’apprend Catherine Goldstein (Theuth, 17/5/2012), et il semble que cela ait été défini collectivement par la pratique, et non par des textes.
http://images.math.cnrs.fr/Le-recrutement-local.html
http://images.math.cnrs.fr/Le-recrutement-des-maitres-de.html

Recrutement des femmes en sciences humaines au regard des mathématiques

Le recrutement des femmes en mathématiques serait-il moins discriminatoire ? A tout le moins, le problème s’y trouve posé plus clairement qu’en sciences humaines et sociales.

Continuer la lecture