En Guyane, la violence contre les libertés académiques et syndicales

«  la notoriété ne suffit pas pour gérer une composante universitaire : il faut aussi des compétences et un sens des responsabilités auquel vous avez totalement failli ».

À l’INSPE Guyane, les nouvelles du conflit qui parviennent à Academia depuis une semaine sont très alarmantes : alors que le conflit s’envenime avec la directrice de l’INSPE, les agrégatifs d’anglais ont vu leur épreuve perturbée par des contre-manifestants. Un communiqué intersyndical très ferme sur les responsabilités de la directrice est aussitôt paru ; le traitement médiatique du conflit laissant tellement à désirer qu’un droit de réponse a été demandé. Nous choisissons de publier aujourd’hui la « Lettre ouverte » que les enseignants ont publié.

Continuer la lecture