Confinée libérée : l’organe des Facs et labo en lutte en confinement

  • par le comité de mobilisation des Facs et Labos en lutte
Confiné·es, nous organisons nos solidarités et poursuivons nos combats. L’outil dont les Facs et Labos et Lutte se sont dotés pour cela, c’est la Confinée Libérée !
Retour sur les premiers articles publiés:
  1. La présentation du journal de confinement https://universiteouverte.org/2020/03/25/la-confinee-liberee-presentation/
  2. Le premier édito en date du journal : “Dix jours de confinement” https://universiteouverte.org/2020/03/25/dix-jours-de-confinement-edito-1-de-la-confinee-liberee/
  3. Un appel à assurer la continuité des manifestations  (et la discontinuité du gouvernement ?) en rejoignant la manifestation numérique du 31 mars: https://universiteouverte.org/2020/03/26/le-31-mars-assurons-la-continuite-des-manifestations/
  4. Un article écrit à plusieurs mains par des enseignant·es-chercheur·ses précaires de l’enseignement supérieur et de la recherche : “En confinement, les précaires de l’ESR encore plus précaires et en colère” https://universiteouverte.org/2020/03/26/en-confinement-les-precaires-de-lesr-encore-plus-precaires-et-en-colere/
La Confinée Libérée est ouverte à tous les témoignages, articles d’analyses ou initiatives à relayer. N’hésitez pas à proposer des contributions à facsetlabosenlutteATgmail.com !

Confiné·es, prenons soin, luttons, chantons !

Évidemment, l’épidémie de COVID-19, la fermeture des universités à partir du 16 mars puis le confinement, bouleversent radicalement nos vies et nos luttes. Aujourd’hui, la priorité est de prendre soin les un·es des autres et de participer, autant que nous le pouvons, à l’organisation de la solidarité.
La lutte continue néanmoins. Pour en savoir plus, vous pouvez lire notre communiqué du 18 mars ainsi que celui du 14 mars.
Fred Sochard a imaginé une nouvelle illustration pour dire combien nous restons mobilisé·es. Cette fois encore, elle est déclinée dans de nombreux formats : affichez-la partout !

Et bien sûr, Confiné·es, chantons !