État de l’emploi dans l’UFR de Sciences économiques, sociales et de gestion à Reims

Dans la continuité d’initiatives menées au sein d’autres universités, visant à faire un état des lieux de la précarité chez les personnels enseignants, voici pour information une photographie de l’emploi au sein l’UFR de Sciences économiques, sociales et de gestion de l’Université de Reims. Ces données, que Vanessa Pinto a achevé de recueillir juste avant le début du confinement, sont très instructives sur la proportion d’heures réalisées par des enseignant·es non titulaires et sur la part des heures complémentaires : elles montrent de façon criante les besoins énormes en postes d’enseignant·es-chercheur·ses titulaires à l’échelle d’une UFR.

Communiqué de la Conférence des Doyens de Droit et de Science Politique

En passant

À la lumière des rapports publiés le 23 septembre 2019 pour éclairer le projet de loi de programmation sur la recherche et des dernières interventions de Madame la ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation dans la semaine du 20 janvier 2020, la CDDSP rappelle fermement les principes qu’elle a toujours défendus :

  • Université de Paris, Faculté de droit

    le maintien d’une qualification nationale ou d’un concours national pour accéder aux carrières pérennes de l’enseignement supérieur ;

  • le maintien du référentiel national et statutaire d’enseignement de 192 heures, ce qui exclut toute modulation des heures de service.

Continuer la lecture

L’exploitation des travailleurs formés aux sciences humaines et sociales

“Vous souhaitez contribuer [à l’avenir de l’humanité]? Vous disposez de competences dans la constitution d’études, en analyse de données, en conception web, en graphisme? Venez travailler gratuitement pour nous.”

Voilà un type annonce que l’on peut voir circuler sur Internet. D’autres formulations existent: “nous cherchons des stagiaires”; “souhaitez-vous faire un service civil?”

Le principe est le même: l’entreprise (la collectivité territoriale, le programme de recherche, l’association, le « réseau », le lobby) recherche activement des compétences acquises au terme d’un cycle de formation en sciences humaines et sociales. Ces compétences sont nombreuses : capacités rédactionnelles, compétences linguistiques, capacité d’analyse de données complexes, qui peuvent inclure un traitement statistique complexe, compétences en communication, etc. Pour autant, elle ne veut pas payer le travail requis dont elle a pourtant besoin. Continuer la lecture