L’exploitation des travailleurs formés aux sciences humaines et sociales

“Vous souhaitez contribuer [à l’avenir de l’humanité]? Vous disposez de competences dans la constitution d’études, en analyse de données, en conception web, en graphisme? Venez travailler gratuitement pour nous.”

Voilà un type annonce que l’on peut voir circuler sur Internet. D’autres formulations existent: “nous cherchons des stagiaires”; “souhaitez-vous faire un service civil?”

Le principe est le même: l’entreprise (la collectivité territoriale, le programme de recherche, l’association, le « réseau », le lobby) recherche activement des compétences acquises au terme d’un cycle de formation en sciences humaines et sociales. Ces compétences sont nombreuses : capacités rédactionnelles, compétences linguistiques, capacité d’analyse de données complexes, qui peuvent inclure un traitement statistique complexe, compétences en communication, etc. Pour autant, elle ne veut pas payer le travail requis dont elle a pourtant besoin. Lire la suite