L’université Bordeaux-Montaigne répond à notre ministre … et dénonce les attaques de l’État à l’encontre des SHS

Le flot des critiques à l’encontre de Frédérique Vidal se poursuit avec cette fois-ci une prise de position de l’Université Bordeaux-Montaigne, qui par la voix de son président Lionel Larré, dénonce les attaques de l’État à l’encontre des sciences humaines et sociales.

Au-delà de rappeler l’indigence des accusations de la Ministre et de son absence totale de respect pour les libertés académiques, l’Université de Bordeaux-Montaigne l’invite aussi fermement à agir contre l’explosion de la précarité étudiante.

Les missions Égalité-Université des universités répondent à Frédérique Vidal !

Le flot des critiques ne s’arrête plus pour Frédérique Vidal, suite à sa dénonciation d’un prétendu « islamo-gauchisme » dans nos universités. C’est maintenant au tour de la Conférence permanente des chargé·es de mission Égalité-Diversité de l’enseignement supérieur et de la recherche (CPED) de prendre position en rejetant fermement les accusations de la ministre.

Cette instance, qui regroupe 94 universités, grandes écoles ou COMUE, dénonce d’un même geste, les accusations fausses de la ministre et le terrible manque de moyens dont souffre l’enseignement supérieur et la recherche en France, et en particulier en matière de lutte contre les discriminations et le racisme dans les établissements d’enseignement supérieur.

Cette instance s’engage, en réponse à la ministre, à ne plus transmettre les différentes actions de l’ESR en faveur de la lutte contre les discriminations et le racisme. Ceci est une réponse ferme à la « défiance » maintenant clairement installée envers la ministre et à des « positions politiques démagogiques et dénuées de fondements ».

Nous relayons donc leur communiqué complet et les tweets par lesquels ils ont publicisé celui-ci.