Vers l’excellence et au-delà : THE GUIDE pour faire le tour de Galaxie

Un billet de notre série Conseils aux candidat·es au recrutement

UPDATE 10/1/2021. La 1e édition ayant fait le tour du monde universitaire, et étant déjà épuisée, ∴Voyageuse Galaxique∴ réédite son opus major, en l’améliorant encore.

Dans un souci de clarifier encore et toujours le fonctionnement de l’ESR et afin de faire de la lutte contre un système opaque et injuste une réalité quotidienne, l’équipe d’Académia a l’immense plaisir de publier aujourd’hui un guide rédigé par

∴Voyageuse Galaxique∴
maitresse de conférences de l’excellence des confins

Il s’agit de rendre visible à tout à chacun les implicites des comités de sélection et les attendus des dossiers de candidature … en espérant que chaque futur·e candidat·e a un poste puisse en faire son miel. Nous remercions vivement ∴Voyageuse Galaxique∴ d’êre revenue vivante de son exploration — et de partager son expérience avec nous.

Pour l’obtenir la 2e édition revue, corrigée et excellemment améliorée, cliquez sur la première page ou ∴téléchargez-le∴

Pour l’obtenir la 1e édition collector, ∴téléchargez un des tout derniers exemplaires∴

Report des candidatures sur Galaxie : une pétition

Lien pour signer la pétidion

Signatures le 24 mars 2020 à 12h : 1538

Alors que dans le contexte de la pandémie de COVID-19, le gouvernement appelle au confinement, les universités et laboratoires sont fermés, la date limite pour le dépôt des dossiers dans le cadre des concours de maître·sse de conférence (MCF) et de professeur·e (PR) de la session synchronisée est restée le 26 mars. Pour les postes d’assistant·e temporaire d’enseignement et de recherche (ATER) ou de PRAG/PRCE, cela varie selon les établissements, mais beaucoup de dossiers doivent être renvoyés courant avril.

Il est surprenant que ces dates n’aient pas été repoussées.

De toute évidence, la pandémie actuelle, et les mesures prises par le gouvernement affectent directement le temps de travail des précaires (et des titulaires) de l’ESR, notamment dans la préparation des dossiers de candidature. En effet, la crise sanitaire en cours crée un véritable bouleversement psychique et matériel. Beaucoup de temps est ainsi passé à s’informer, à réorganiser la vie quotidienne, prendre soin de ses proches ou de soi-même. D’autre part, si les conséquences des mesures de confinement affectent tout le monde, elles pèsent plus durement sur les personnes les plus précaires, celles et ceux qui ont des enfants, des parents à charge, ainsi que tou·te·s les autres pourvoyeuses/eurs de soins domestique. Elles renforcent, également, les inégalités préexistantes liées au genre ainsi qu’aux conditions de travail ou de logement variables. Il est en effet bien plus difficile de télétravailler pour les personnes qui vivent dans de très petites surfaces et qui doivent souvent les partager afin de pouvoir payer le loyer.

Continuer la lecture