Fin du ménage au cabinet ?

Grâce à The Sound of Science,  on apprend ce jour que Pauline Pannier1 directrice-adjointe du cabinet de la Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation quitte ses fonctions, remplacée par Lloyd Cerqueira, jusque là conseiller parlementaire « collectivités,immobilier » du ministère de l’#ESRI.

Le ministère se précipite de préciser « de son propre chef ». Ce qui est sûr, c’est que cela clôt la séquence du grand chamboule-tout au cabinet et qu’il n’y figure plus que trois femmes sur les douze membres qui le composent.

Lien:

  1. Biographie. []

Grand chamboule-tout au cabinet Vidal

L’ESR dans la tourmente de la loi d’état d’urgence sanitaire #21
← Article précédent

Au Journal officiel de ce jour sont parus trois arrêtés qui témoignent du grand chamboule-tout de ces derniers jours dans le cabinet de la ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. Si l’on savait déjà depuis quelques jours que le directeur de cabinet, Nicolas Castoldi, était remplacé par Ali Saïb, on apprend qu’il est également mis fin aux fonctions d’Olivier Ginez.
Academia n’a pas vocation à commenter le bal des hauts-fonctionnaires et des membres de cabinet, mais on ne peut s’empêcher d’interpréter ces mouvements comme le signe que la LPPR, en tout cas sous sa forme actuelle, a un peu de plomb dans l’aile. Olivier Ginez était Monsieur LPPR au cabinet ou, selon son intitulé officiel, le « conseiller Recherche, Innovation, Loi de programmation pluriannuelle de la recherche, chargé du suivi de l’exécution des réformes » de la ministre.
Quant au nouveau directeur de cabinet, Ali Saïb, il n’a jamais pris de position publique sur ce texte, et n’a pas participé, à notre connaissance, à l’une ou l’autre des étapes de sa préparation. Généticien de formation, il a successivement occupé les fonctions de recteur de l’Académie d’Aix-Marseille, conseiller Enseignement eupérieur et recherche aux cabinets des premiers ministres Valls et Cazeneuve, avant d’être promu conseiller maître à la Cour des comptes. Sa carrière scientifique, entre Inserm, Paris-VII et CNAM, sa capacité de travail et sa discrétion politique sur des sujets qu’il affectionne néanmoins particulieèrement1 en fait un ouvrier bien utile pour le colmatage des larges voies d’eau laissées par un an de préparation LPPR et tout aussi indispensable pour la gestion de l’administration ESR pendant l’épidémie.
https://www.flickr.com/photos/eriklevin/14962295372/in/photolist-oNaF8S-fuzyuY-5HBJVo-PdJQu-fLP7vM-54CjrJ-6hTQXr-97wfuB-9QntbE-adV3W8-a8mhac-diPyH2-535Ghb-WEiW3Y-ecDgZS-5NfHMX-zQzNsb-7pdBSS-9xv1re-3SwjaE-cyQujj-4BoeVs-7Yvuss-9BiPEZ-gaF1P6-4hJ2Wd-66KSUu-mCqe5D-bg5uHv-9tnGBJ-pwdqjT-5SMeFb-7A25nm-d4LT4A-KQuvi-7ZbxSB-VGbaX7-gjh5Wu-Hb5XTu-qyKmD6-5Lg77F-awe1dM-fS39SN-awdq29-zQFKUn-A5U9tQ-5pwCVJ-o7q9pi-una6o-iuZ52H

The Skansin lighthouse. Feroe Islands, by Erik Levin, 2013

  1. Son discours lors de la remise de la Légion d’honneur par Geneviève Fioraso  alors qu’il est recteur à Aix-Marseilleen 2014 l’atteste. []