Bref, je suis en confinement

  • par Claire Douat, Université d’Orléans

Présentation: L’Université d’Orléans a lancé l’idée de réaliser une vidéo de 180 s sur notre confinement, en reprenant le principe de « Ma thèse en 180 secondes».
J’ai donc sauté sur l’occasion pour en faire une. J’ai alors réalisé une parodie de la fameuse série bref. de Kyan Khojandi afin de vous présenter ce que ça donne un chercheur en confinement.
Cette vidéo est à prendre avec humour (je tiens à signaler qu’aujourd’hui plusieurs outils ont été mis en place pour faciliter le télétravail, et je remercie les différentes tutelles d’avoir su réagir rapidement face à cette crise).
Bon visionnage!

L’étudiant qui s’était immolé à Lyon est « totalement réveillé » annonce sa famille, selon Actu

Anas, l’étudiant de 22 ans qui s’est volontairement immolé devant le Crous de Lyon le 8 novembre 2019 est « totalement réveillé » annonce sa famille ce jeudi 30 avril 2020.

Les proches de l’étudiant qui s’est immolé à Lyon (Rhône) s’étaient rassemblés devant le Crous de Lyon quatre jours après son acte pour afficher leur solidarité et revendiquer la dimensions politique de son geste. (©FH / Actu Lyon )

(…)

C’est sur la page Facebook « Soutenons Anas et sa famille », que la sœur du jeune homme a pris la parole pour révéler la nouvelle. « C’est avec une grande joie que je vous annonce qu’Anas est réveillé, depuis quelques semaines maintenant. Il était de moins en moins sédaté et était réveillé d’abord 1h par jour puis 2h etc. Jusqu’à être totalement réveillé », raconte-t-elle.

Nous sommes extrêmement heureux et heureuses de cette bonne nouvelle et souhaitons lui dire que nous sommes toujours et encore plus mobilisé·es pour que la précarité et la pauvreté étudiante soient anéanties.

Lire la suite sur Actu.fr

19 novembre 2019.  Étudiants, personnels administratifs et militants ont participé au rassemblement. DDM – A.P.

Paris-1 : déni de démocratie ou déni de démocratie ?

Voici le communiqué des organisations représentées à la Commission de Formation et de la Vie Étudiante de l’Université de Paris-1 Panthéon-Sorbonne, à l’issue de la deuxième et dernière convocation à propos des examens1.

Il état possible de suivre les débats sur Twitter, grâce à l’UNEF Paris-1.

  1. Pour voir les épisodes précédents, voir Mesures prises pour les examens. Une recension et Ne pas pénaliser les étudiant∙es les plus impacté∙es par la pandémie et ses conséquences : position commune des organisations étudiantes de Paris-1 avant la CFVU du 30 avril. []

Plan de déconfinement du MESRI

https://www.flickr.com/photos/82965928@N00/34417336872/in/photolist-UrkRaS-Ng28fE-M7fMFi-QQHRBJ-JAETxQ-W8HEeo-Vhjpuz-TTxmfJ-WQYQuu-2fyDsSB-TeSuXr-237ktUt-27hvgi3-2eRdU5h-J71y9C-27NhiSd-24WqghL-22tSVQM-Kn9grd-XqpRb7-QckyJB-HMosaH-Urp1D7-MZVwwk-C7nDkd-pAtJnw-26iUfSM-2iSuv5L-N3FYc9-KuexPb-MLya2h-21xQjkM-TeqhU1-ZXiE8N-24UJnk6-UDseui-WrvHRG-Z6xAmC-7Jc33v-9ihAwm-JQpadb-2b22RE3-ErE3bk-mDbLE3-sPMf4A-V4u5zL-7JQB1T-oyMNqr-S38FbS-ZHWJYF

(c) Metamorphoses, 2017

Daté du 29 avril 2020, ce plan de déconfinement a été adressé au CHSCT du ministère et diffusé au CNESER.Academia le reproduit ici.

 

 


Le présent plan de déconfinement est centré sur la période courant du 11 mai à la fin juillet. Il ne concerne donc que les enjeux de court terme de la reprise d’activité, à l’exclusion de ceux qui tiendront à l’organisation de la rentrée (notamment organisation des enseignements en présentiel, mobilités sortantes et accueil des étudiants internationaux), qui feront l’objet d’une élaboration ultérieure, d’ici à la mi-juin. Il a vocation à être complété par les consignes sanitaires pertinentes, et le cas échéant à faire l’objet des évolutions rendues nécessaires par celles-ci.

Ce plan s’articule avec les orientations données par le Gouvernement pour l’organisation du déconfinement, lesquelles pourront, le cas échéant, inclure des déclinaisons territoriales qui auront vocation à être prises en compte pour la mise en œuvre de la reprise d’activité sur les sites du territoire en question.

Plan de déconfinement du MESRI – projet d’instruction

La ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation
à l’attention de Mesdames et Messieurs les présidents et directeurs des établissements d’enseignement supérieur
les présidents d’organismes de recherche
la présidente du centre national et les directeurs régionaux des centres régionaux des œuvres universitaires et scolaires

Le Président de la République a fixé l’objectif d’un déconfinement progressif de notre pays à compter du 11 mai. La sortie du confinement doit permettre à  l’activité de reprendre progressivement en présentiel, en fonction de l’évolution de l’épidémie et dans le respect des consignes sanitaires.

Les enseignements en présentiel ne pourront reprendre dans les établissements d’enseignement supérieur avant la rentrée universitaire 2020 dont la date est fixée par chaque établissement. Les autres activités de vos établissements sont susceptibles de reprendre progressivement en présentiel à partir du 11 mai, dans le respect des consignes sanitaires, le travail à distance devant néanmoins continuer d’être privilégié.

La présente circulaire énonce des recommandations générales et précise les principes dans le cadre desquels les établissements placés sous la tutelle du MESRI sont invités à établir leur plan de reprise des activités en présentiel. Elle est adressée, pour leur bonne information, aux établissements relevant d’autres ministères ainsi qu’aux dirigeants d’acteurs privés (associations, fondations, établissements d’enseignement supérieur privés) qui participent au service public de l’ESRI.

Continuer la lecture

Le Virus de la recherche, une nouvelle collection

Communiqué des Presses universitaires de Grenoble

À l’initiative de Ségolène Marbach, l’opération « Le Virus de la recherche », coordonnée par Alain Faure, est le fruit d’une démarche collective d’auteurs. Elle rassemble des textes courts, grand public, écrits par des chercheurs, toutes disciplines confondues, sur la pandémie Covid-19.

https://www.pug.fr/store/page/278/le-virus-de-la-recherche
Les textes présentés, en version numérique, sont accessibles et disponibles gratuitement en librairie. De nouveaux textes viendront régulièrement enrichir la page.

Pour accéder aux contenus, il suffit de cliquer sur la couverture. Vous pourrez choisir de lire en ligne ou de télécharger l’ebook au format pdf ou ePub.

Bonne lecture !
Une opération en partenariat avec The Conversation  et l’Université Grenoble Alpes

Paris-1 : 2e CFVU « examens »

L’UNEF a lancé un live tweet de la CFVU du 30 avril 2020 à Paris-1.

Continuer la lecture

Enquêtes participatives. Cartographies des conditions d’emploi des vacataires par établissement

La situation des vacataires doit tou·te·s nous alarmer et nous amener à nous mobiliser. Il s’agit d’un statut indigne dont les établissements abusent largement. De plus, les injonctions à la « continuité pédagogique » et la communication hasardeuse du Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation sur leur rémunération, depuis la fermeture des universités et le confinement, ont pu fragiliser la situation déjà précaire de nombreux·ses vacataires.
Le bureau de l’Association nationale des candidat·es aux métiers de la science politique (ANCMSP) souhaite travailler à une cartographie des conditions d’emploi des vacataires par établissement, notamment pour faire pression sur les établissements où la situation est inacceptable (ceci avant et/ou pendant l’épidémie actuelle). Il invite ainsi l’ensemble des persones ayant réalisé des vacations ce semestre ou cette année universitaire, et qui souhaiteraient l’aider à faire ce travail, à répondre au questionnaire au lien suivant  et à le diffusion largement. 
Par ailleurs, Academia a lancé il y a quelque temps une enquête visant à mesurer la part des heures complémentaires dans le temps de travail réalisé, à partir des bilans sociaux des Universités. N’hésitez pas nous aider dans cet effort, et a minima, trouver les bilans sociaux de votre universités et nous les envoyer.

Alerte sur une nouvelle banalisation des atteintes aux droits et libertés 

Le Réseau de veille sur l’état d’urgence sanitaire, qui regroupe des dizaines d’universitaires, avocat·es, syndicats et associations, se donne pour objectif de veiller au respect des droits fondamentaux et des principes de l’État de droit. À cette fin, il s’est divisé en divers groupes de travail (analyse des textes – lois, décrets, ordonnances, arrêtés –, pratiques policières, égalité de traitement/publics vulnérables, mécanismes de contrôle).

Dans cette « note d’alerte », plusieurs membres de ce réseau (liste ci-dessous) analysent la physionomie générale de l’état d’urgence sanitaire afin d’attirer l’attention des médias, parlementaires, citoyen·ne·s, organisations de la société civile sur les enjeux suivants :

  • l’importance du recensement et de l’analyse des mesures générales et individuelles prises pendant l’état d’urgence ;
  • l’insuffisance des moyens de contrôle de l’état d’urgence sanitaire ;
  • la question de la durée de vie des mesures prises pendant l’état d’urgence sanitaire.

Lire la note

Boulestreau et al. , avril 2020

Cette note a été rédigée conjointement par 

  • Un groupe d’universitaires : Lisa Carayon (Univ. Sorbonne Paris Nord), Véronique Champeil-Desplats (Univ. Paris Nanterre), Stéphanie Hennette-Vauchez (Univ. Paris Nanterre), Olga Mamoudy (Univ. Valenciennes), Stéphanie Renard (Univ. Bretagne sud), Serge Slama (Univ. Grenoble),
  • Sarah Massoud (Syndicat de la Magistrature)
  • Me Adélaïde Jacquin, avocat au barreau de Paris (cabinet Vigo)

Liste des signataires

Lire également

  • Mileva Boulestreau, Valentin Caro, Estelle Dantan, Yasmin Fernandez, Shirley Gasse, Célia Gourzones, Fanny Lange, Vincent Louis, Aurèle Pawlotsky et Laurene Pezron, « Les mesures locales d’aggravation de l’état d’urgence sanitaire »La Revue des droits de l’homme [En ligne], Actualités Droits-Libertés, mis en ligne le 29 avril 2020, consulté le 29 avril 2020.

Neutralisation des semestres au Mirail ?

Mise à jour: 30 avril 2020

Aujourd’hui se tient à l’Université de Toulouse Jean Jaurès la Commission de formation et de la vie universitaire (CFVU) statuant sur les modalités de contrôle de connaissances en temps de confinement. Les organisations étudiantes sont parvenues à la position ci-après. 
In fine, les dispositions générales adoptées stipulent que « la neutralisation du semestre pas plus qu’une note plancher ne sont des options qui peuvent être envisagées. Mais de manière exceptionnelle, les équipes pédagogiques ont la possibilité de neutraliser une UE ».

 

Liste de signataires

Continuer la lecture

Black Panthers, d’Agnès Varda (1968)

MK2 propose de voir la version numérisée du film réalisé par Agnès Varda, pendant quelques jours du confinement.

« Black Panthers » d’Agnes Varda (1968)

En août 1968, Agnès Varda vit en Californie. Où qu’elle soit dans le monde, sa soif d’engagement est intarissable. Par solidarité pour le mouvement des Black Panthers, et au moment du procès de l’un de leurs leaders, Huey Newton, elle emprunte une caméra aux étudiants activistes de Berkeley et file à Oakland, pour dénoncer cette affaire. Une fois de plus, elle nous donne une belle leçon cinématographique, d’engagement politique et artistique. (En partenariat avec Ciné-Tamaris).

Agnès Varda, à propos du film:

« Black is beautiful. Noir c’est noir, et l’Histoire ondule de mouvements en mouvements. 1968. En France, depuis le mois de mai, les revendications et les espoirs s’expriment violemment. Aux États-Unis, la communauté noire s’active autour du procès d’un leader des Black Panthers. Ce parti, ce mouvement, veut agir et établir des théories et des pratiques : Mind and Body Theory. Pascal Thomas obtient qu’on filme un entretien dans la prison de Huey Newton. Moi je viens de Los Angeles dès qu’il y a une manifestation, un meeting ou une marche. Je dis « French Television », je souris et je circule librement parmi les grands Noirs qui font leur entraînement. Je filme avec une caméra 16 mm prêtée par des activistes de l’Université de Berkeley. Les leaders font leurs discours : Bobby Seale, Eldridge Cleaver… Les femmes aussi expriment leur désir d’agir, de prendre des décisions et leur fierté d’être noires. Quant aux enfants, ils dansent sur l’air de : « Il faut Libérer Huey ! Il faut Libérer Huey ! ». Je crois que ce film court témoigne d’un moment précis et court de l’Histoire tourmentée des Noirs Américains. »

Ce court métrage a été restauré avec l’aide de la FILM FOUNDATION (dont le président est Martin Scorsese ), le LACMA (Los Angeles) et THE ANNENBERG FOUNDATION

Your CovidMission, if you were to accept it

Dédicace et remerciements à @gloupin

Ne pas pénaliser les étudiant∙es les plus impacté∙es par la pandémie et ses conséquences : position commune des organisations étudiantes de Paris-1 avant la CFVU du 30 avril

Épilogue ou rebondissement dans la guerre qui oppose la Présidence de l’Université de Paris-1 et ses directions d’une part et sa communauté étudiante et enseignante d’autre part, au sujet des examens et de la validation des semestres, la prochaine réunion de la Commission de la Formation et de la Vie Universitaire, reconvoquée pour l’occasion, se tiendra le 30 avril. Les étudiant·es qui avaient fait motion une motion remarquée à la précédente CFVU, annoncent la couleur. 

Lien:

Sur Academia

Sur Newstank

  • Analyse n°181683 – Les enjeux et interrogations autour du conflit sur les examens à Paris 1 (André Legrand) – undi 27 avril 2020

Sup : le jour d’après, par Yann Bisiou

“any man’s death diminishes me
because I am involved in mankind.
And therefore never send to know for whom
the bell tolls; it tolls for thee”.
John Donne, Méditation XVII (1624)

 

Est-ce le traumatisme de la pandémie, la fragilité de nos existences qui se révèle soudain à nous ou l’oisiveté du confinement, les chroniques sur le Jour d’Après se multiplient. Trop tôt diront certains. Pourtant, alors que nous mesurons chaque jour les conséquences dramatiques de l’imprévision de nos gouvernants, se projeter dans l’Après est une nécessité. C’est même tout le projet des politiques publiques et du droit qui les accompagne. Et puis le Jour d’Après n’est pas un horizon lointain. Il est là, à notre porte et, pour l’enseignement supérieur, il commence en septembre.
Il se peut, d’ailleurs, que ce Jour d’Après ressemble au Jour d’Avant ; par choix ou par nécessité. Par choix, parce que les égoïsmes l’emporteront sur la solidarité, parce que les bienheureux, épargnés dans leur chair et dans leurs biens, refuseront de renoncer à leur félicité. Par nécessité, parce que les contraintes que la pandémie impose seront jugées plus insoutenables que le mal lui-même. La Nation cèdera devant le virus ou elle fera avec.
https://www.flickr.com/photos/67963985@N07/9948755374/in/photolist-ga8Yn5-2hW5CCG-61PgiK-jtYXHm-2iihDNH-2iyBc9c-2iMowqJ-strPHk-RQwYwC-unmYi-L6JvZZ-MLyw6R-2iuQtwr-LvNoDE-NhLcqJ-2hrx2AT-KK99Ln-p6cm12-83wfa9-2iKLAHj-Yhpbe2-23J85MS-QoJ7Yd-yRffhm-2feLKhv-QP3JCY-oaZw7m-dxDqVK-28YpeKf-2iUbWpr-LEiUk8-65Bbcu-2h3eN1E-TyE7Rk-VgP3k4-2hgEvKE-24ELsyC-23oHDjZ-JZCiHh-LhALZu-27PDvZG-z6Z9aS-urKvDo-QqEG4a-EEJyQ7-24Ucg5v-LSKhXr-6txo9p-UcNwPW-8U5WNP

~for~whom~the~bell~tolls~, by Delta9 Mikki, 2013

Continuer la lecture

Arrangements avec les crédits de l’ESR : question écrite à la Ministre

Crédit. Sauvous l’université

Le sénateur Ouzoulias, sans doute un tantinet agacé d’être balloté d’une incohérence à l’autre par le gouvernement et, tout particulièrement, la Ministre Vidal, nous a fait parvenir la question qu’il vient de faire valider une question écrite. Après une audition de Gérald Darmanin, et un échange de « textos » avec Frédérique Vidal, le gouvernement a trouvé 40 millions d’euros sur deux mois ; et 50 millions supplémentaires consacrés à la recherche sur le coronavirus, sans oublier le budget pour financer le prolongement des contrats doctoraux et « postdoctoraux ».

Crédit. Sauvons l’université