Toute honte bue: la thèse *subventionnée* à 700€/ mois

Il arrive quelque fois sur les réseaux sociaux des inquiétudes légitimes par rapport aux financements accessibles aux étudiant-e-s : tel « stage » payé 400€ par mois qui demande les compétences et le travail d’un-e Master.

Il existe désormais la thèse subventionnée, celle qui jette quelques miettes, sans contrat de travail, ni protections et charges sociales, pour un emploi qui suppose un bac +5 et exige trois ans de travail, le tout à 8400€/an, soit 1/3 du coût du contrat doctoral, qui inclut un salaire et des cotisations patronales.

 

L’Université doit-elle accepter cela?

Information disponible sur Fabula.org.

Proposition de thèse subventionnée : Cartographie du Web littéraire francophone : Afrique et Caraïbes

 

PRESENTATION

L’équipe MARGE (E.A. 3712) de l’université Jean Moulin-Lyon 3 propose à un.e étudiant.e titulaire d’un Master 2 de Lettres, un doctorat sur le thème : « Cartographie dynamique du web littéraire francophone : Afrique et Caraïbes  ».

Dans le cadre d’un programme de recherches destiné à identifier, dans l’ensemble des aires francophones, les productions littéraires nativement numériques (blogs, sites, réseaux sociaux), le doctorant/la doctorante sera chargé.e plus particulièrement d’explorer les réalisations de ce type dans les pays francophones.

Il s’agira d’identifier les acteurs du web littéraire, d’étudier la poétique de ces productions, ainsi que les dynamiques de réseaux, qui redessinent actuellement une francophonie décentrée.

Le doctorant/la doctorante aura une solide formation littéraire, et éventuellement en Humanités numériques. Il/elle sera également amené.e à maîtriser des outils de moissonnage et d’indexation des corpus, qui pourront si besoin faire l’objet d’une formation spécifique en cours de doctorat.

Lire la suite

Dans le Canard: une élection problématique de professeur à Paris-IV

Citation

Le Canard enchaîné a publié, dans son édition du 20 juin 2018, un commentaire acidulé sur une élection contestée de professeur à Paris-IV (Sorbonne Université). Dans cette élection, c’est la relative compétence des candidats (4 hommes retenus à l’audition, dont un maître de conférences habilité,  sur 7 dossiers reçus), qui est discuté, comme les éventuels conflits d’intérêt posés par la composition du comité de sélection. Nous en retranscrivons le texte ici Nous postons ci-dessous un cliché de l’article et reprenons les éléments du Wiki Suivi des recrutements en histoire de l’Association français d’histoire économique.

Drôle de sélection à la Sorbonne

Tandis que les grandes universités occidentales se battent (façon mercato) pour attirer les enseignants le plus réputés, Sorbonne Université (Paris-IV alliée à Paris-VI) vient, à l’inverse, de s’attirer de sérieux soupçons de favoritisme.

Souhaitant recruter un historien de l’économie au – prestigieux – poste de professeur, la fac parisienne a choisi le candidat le moins diplômé et le moins coté dans le domaine de la recherche ! Sidérés, deux enseignants ont écrit, le 1e mai, pour comparer, chiffres à l’appui, les mérites des deux « finalistes ».

Lire la suite

Bourse CIFRE: une solution pour le financement doctoral en SHS?

Citation

Alors que les étudiants et étudiantes rendent leur Master, ceux ou celles qui recherchent des financements oublient souvent le dispositif CIFRE((Convention Industrielle pour la Formation par la REcherche) – peu accessible selon les disciplines. Toutefois, deux publications récentes proposent un retour d’expérience :

Tous et toutes soulignent la nécssité d’adaptation – mais invitent à explorer cette possibilité.

Sur la toile : sanction pour harcèlement sexuel d’une doctorante

Citation

Communiqué de Clashes du 12 juin 2018

Lutte contre le harcèlement sexuel à l’Université: une sanction qui doit en appeler d’autres

Le CLASCHES (Collectif de lutte anti-sexiste contre le harcèlement sexuel dans l’enseignement supérieur) se félicite d’une récente décision de la section disciplinaire de l’université Lumière Lyon 2. Dans sa décision du 9 avril 2018 (ci-jointe), celle-ci a en effet reconnu le harcèlement sexuel et l’emprise exercés par un professeur sur une doctorante sous sa direction et a prononcé à son encontre 12 mois d’interdiction d’exercer toute fonction d’enseignement et de recherche, avec privation de la totalité du salaire. Cette décision est exemplaire à plusieurs égards.

D’abord, sur la forme, l’enquête disciplinaire et la décision font preuve d’une rigueur, notamment juridique, encore trop rare.

Ensuite, la section disciplinaire s’est appuyée sur le témoignage de la victime et 3 enregistrements, par la victime, de conversations téléphoniques, pour constater que « les faits rapportés concordent ». Attentive au respect du droit et de la réglementation, la décision motive solidement la validité juridique de la prise en compte des enregistrements. Elle rappelle ainsi que, contrairement à ce que l’on objecte trop souvent aux victimes, « des preuves existent ».

En outre, la décision met en évidence que le harcèlement sexuel s’est produit dans une configuration d’abus de pouvoir plus large de la part du directeur de thèse.

Enfin, il faut saluer la sévérité de la sanction prise, inédite pour des sections disciplinaires très souvent enclines à se contenter de « sanctions » symboliques en matière de violences sexuelles.

Si cette décision est exemplaire, c’est donc surtout en comparaison des nombreux dysfonctionnements qui caractérisent généralement les procédures disciplinaires. Elle ne doit donc pas conduire à penser que « tout est réglé » en matière de lutte contre les violences sexuelles dans l’enseignement supérieur. Au contraire, elle doit être le début d’une prise de conscience collective : il n’est plus acceptable que des auteurs de violences sexuelles demeurent impunis dans l’enseignement supérieur et la recherche !

Nous tenons enfin à saluer le courage de la victime et le soutien de certain.e.s de ses collègues et à rappeler qu’étudiant.e.s, doctorant.e.s, personnels précaires et, a fortiori, titulaires, doivent se mobiliser pour faire cesser les violences sexuelles dans l’ESR.

clasches.fr // clasches@gmail.com

Assemblée nationale: Rapport d’information sur les femmes et les sciences

Le rapport d’information des député-e-s Céline Calvez et Stéphane Viry vient d’être publié: luttons contre les stéréotypes, ne mesuronspas le rattrapage salarial à réaliser.

 

Lien: Rapport d’information n°1016 fait au nom de la Délégation aux droits des femmes et à l’égalité des chances entre les hommes et les femmes, sur les femmes et les sciences, par les députés Céline Calvez et Stéphane Viry, 31 mai 2018.

In memoriam Fallou Sene : grèves étudiantes au Sénégal

http://afriquemidi.com/2018/05/18/emouvante-lettre-posthume-de-fallou-sene-par-le-collectif-des-etudiants-de-lugb/

Le 16 mai 2018, les universités sénégalaises s’embrasaient : en cause, la mort de Mouhamadou Fallou Séne, étudiant en deuxième année de français à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis (Sénégal) le mardi 15 mai.Revendiquant le versement et l’augmentation des bourses d’études, les manifestations ont occasionné des violences policières et mort d’un étudiant. Aussitôt les enseignants du supérieur se mettaient en grève pour 48h, en solidarité avec les étudiants.

Aujourd’hui les étudiants suspendent leur mouvement jusqu’au 1e juillet, mettant au défi le gouvernement de Macky Sall de mener à bien les promesses. D’ores et déjà les bourses de juin ont été versées. Reste à établir les responsabilités dans la mort de Fallou Séne.

Lire la suite