Une nouvelle Peur rouge? Domination et oppression sur les campus américains

En cette fin d’année 2016, Academia inaugure une nouvelle série de billets, qui s’intéressent aux uscollegeconditions de travail académique hors des frontières françaises. Le premier billet porte sur les États-Unis.

Son autrice, Chanelle Adams est chercheuse en études des sciences. Actuellement financée par la Commission franco-américaine Fullbright, Chanelle Adams est accueillie à l’EHESS. Au cours de ses études à Brown University, Adams s’est impliquée dans l’organisation étudiants et les manifestations contre le racisme et le sexisme sur le campus. Elle a été éditrice pour pour BGD Press and Bluestockings Magazine.

Sur les campus américain, la mise en œuvre de safe-spaces s’est répandu non sans contestation. Reconnaissant la nécessité de protéger les victimes passées et futures de safe-spacedifférentes formes d’oppression et de domination – racisme, sexisme, homophobie, etc. – le safe-space organise un espace public – environnement de travail et de parole – respectueux vis-à-vis de l’ensemble de ses membres, en parole et en pratique. Si ce safe space constitue, aux yeux des conservateurs, une attaque envers la liberté d’expression, le débat a rapidement porté sur le fait de savoir qui devait être protégé contre qui. En retournant l’expression comme un gant, les mêmes critiques des « campus sanctuaires » (sanctuary campuses) et des « safe-spaces », cherchent à obtenir leur propre safe-space.

Professor Watchlist, créé par Turning Point USA, une association à but non lucratif, entend « dénoncer, de manière documentée, les enseignant.e.s universitaires qui pratiquent une discrimination contre les étudiants conservateurs et qui font œuvre de propagande gauchiste dans leurs cours ». L’organisation affirme que les « étudiants, parents, et alumni (anciens élèves) méritent de connaître les incidents précis et les noms des professeurs qui se donnent des objectifs politiques radicaux dans les amphithéâtres ».

Lire la suite

Sur la toile. Monsieur le président de la République, …

Citation

elyseeJean-Paul Deroin, professeur des Universités à Reims, président de la CP-CNU, publie une lettre ouverte au président de la République sur Médiapart, datée du 15 décembre 2016. Academia en reproduit ici les premières lignes. 

Monsieur le Président de la République,

Au cours de l’allocution à la Nation le 1er décembre 2016, vous avez dressé le bilan de votre quinquennat dont la jeunesse était la priorité. Aucun mot n’a été dit sur l’enseignement supérieur, la recherche, l’innovation, les universités ou encore l’avenir des jeunes diplômés.

Pas un mot pour présenter les universités exsangues suite à diverses lois, initiées par vos deux prédécesseurs mais continuées et aggravées dès 2013 sous l’action de vos gouvernements. Les postes promis à l’enseignement supérieur ne sont souvent pas pourvus afin de contribuer au renflouement financier des établissements. Ainsi, pour la première fois, depuis des décennies, l’année 2015 a vu le nombre d’enseignants-chercheurs diminuer (en France) ! La précarité dans tous les emplois s’installe au sein de l’enseignement supérieur et de la recherche. Des filières de formation ferment dans certains établissements. Pourtant, le flux d’étudiants ne cesse de croître. Pourquoi ne pas augmenter les moyens en conséquence comme en Allemagne, pays que l’on cite si fréquemment comme la référence ?

Lire la suite

Sur la toile: Hypocrisie et aveux en sous-sol à l’Assemblée nationale

Citation

Sur Science2, par Sylvain Huet

« Veillons comme à la prunelle de nos yeux aux hommes et manifestation-de-precaires-des-laboratoires-montpellieraux femmes qui font la recherche. » Formidable formule. Juste discours. Propos tenus le jeudi 8 décembre, salle Lamartine, à l’Assemblée nationale. Par Thierry Mandon, secrétaire d’Etat à l’enseignement supérieur et à la recherche. A l’occasion d’une audition sur la stratégie nationale de la recherche, organisée par l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques.

 

Le problème ? Ces propos relèvent d’une non moins formidable hypocrisie. D’une escroquerie intellectuelle.

La suite ici: http://huet.blog.lemonde.fr/2016/12/09/hypocrisie-et-aveux-en-sous-sol-a-lassemblee-nationale/

BibCNRS: les docteur.e.s sans postes sans accès aux revues?

Sur la liste hist-eco (8 décembre 2016) par docsansposte@precairesesr.frbibcnrs


Au cours des dernières semaines, sans avertissement, les différents portails d’accès aux publications scientifiques ont été remplacé par un nouveau portail intitulé BibCNRS, où l’accès y devient individualisé. Cela exclut de fait les sans-postes, avec des conséquences évidentes quant à leur capacité à poursuivre des recherches.

Lire la suite

Sur les concours d’ingénieur.e.s et de technicien.ne.s CNRS: retour d’expérience

Citation

mateUn collègue, Damien Cartron, ingéneiur de recherche CNRS, nous signale l’existence de son site personnel dans lequel il rassemble nombre de judicieux conseils pour les candidats et les candidates aux concours d’ingérieur.e.s et de technicien.ne.s.

J’ai été à de nombreuses reprises membre de jury (soit comme membre expert, soit comme président) aussi bien pour des concours internes ou externes, en jury Cnrs ou d’Universités. J’ai passé deux fois le concours interne pour être IR [ingénieur de recherche], et une fois la sélection professionnelle (pour être hors classe). Je suis très souvent sollicité par des candidats pour des conseils ou des retours d’expérience. Même si je fais volontiers partager mon expérience, ceci est d’une part chronophage et d’autre part un peu injuste car seuls les candidats qui me connaissent d’une manière ou d’une autre bénéficient de cette vision “de l’intérieur” des concours IT [Ingénieurs & techniciens]. D’où l’idée d’essayer de tout dire, ou presque, dans un document unique mis à la disposition de tous les candidats.

Lire la suite