Emploi universitaire, qualité de l’encadrement et crédit impôt recherche. Une pétition

Les collègues du Département de sciences de l’éducation de l’Université de Saint-Etienne, très inquiets pour la survie quotidienne de leur activité pédagogique, lancent l’alerte. Désormais, moins d’une heurManifEnsSupe de cours sur 5 est assuré par un enseignement titulaire, sans perspective d’amélioration à court terme. Dans ce contexte, ils reposent à bon droit la question de la finalité du Crédit impôt recherche.

Il y a urgence à créer des postes d’enseignants-chercheurs titulaires à l’université

Pétition sur Change.org

Les effets sur l’emploi des politiques d’austérité se font cruellement sentir à l’université. Parce que, depuis quelques années, les universités ne créent quasiment plus de postes d’enseignants-chercheurs titulaires et qu’elles tendent par ailleurs à en geler ou à en supprimer, la situation est devenue catastrophique dans de nombreux départements.

Nous, enseignants du département des sciences de l’éducation de l’université de Saint-Étienne, qui exerçons dans un des départements universitaires les plus sous-encadrés en France, nous voulons, en prenant appui sur notre situation, alerter sur les effets de l’absence de recrutement d’enseignants-chercheurs titulaires.

Lire la suite

L’accès ouvert ne menace pas les revues de sciences humaines et sociales

Tribune parue dans L’Humanité du 1er avril 2016.

Selon le Syndicat national de l’édition (SNE) et quelques collèguelHumas auteurs de deux tribunes parues dans Le Monde (12 janvier 2016) et Libération (17 mars 2016), si les chercheurs en sciences humaines et sociales (SHS)  obtiennent le droit de mettre leurs articles en ligne au bout d’un an, les revues vont disparaître.

Or, en réalité, les auteurs français de revues françaises ont déjà, et depuis de nombreuses années, le droit de mettre librement leurs articles en ligne, dès avant leur parution. Même si ce droit est méconnu, bon nombre le font effectivement. Un exemple récent en témoigne : deux articles du récent numéro de la Revue d’histoire moderne et contemporaine sur l’«Économie et politique de l’ »accès ouvert » : les revues à l’âge numérique» sont déjà librement accessibles en ligne. Lire la suite