Enseignement à distance, enseignement de la distance. Retour d’expérience sur un cours de L3 Lettres en confinement

  • par Aurélie Huz et Irène Langlet, Université Gustave Eiffel

Contexte

Licence 3 de Lettres, UE61 de Littérature française des XXe-XXIe siècles: une quarantaine d’étudiant·es suivent cet enseignement obligatoire de 18h CM et 18h TD (9 séances de 2h sur le semestre 6 de licence).

Le thème du cours est « Littérature et travail », avec 3 œuvres au programme de lecture obligatoire (Yves Pagès, Petites natures mortes au travail, Verticales, 2000 ; Florence Aubenas, Le Quai de Ouistreham, Editions de l’Olivier, 2010 ; Nicolas Mathieu, Aux animaux la guerre, Actes-Sud, 2014) assorties d’un recueil de 22 extraits allant de Mme de La Fayette à Aurélie Filipetti. Les objectifs du cours sont :

    • consolider les connaissances en histoire littéraire française contemporaine,
    • analyser l’écriture du travail dans 3 genres différents (fiction romanesque, grand reportage, recueil de textes brefs entre fiction et choses vues),
    • reconnaître les grandes phases du rapport de la littérature au travail depuis la révolution industrielle,
    • développer une réflexion sur la place de la littérature dans le monde du travail immédiatement contemporain.

L’évaluation annoncée en début de cours comportait 3 notes de contrôle continu (1 test de lecture, 1 exposé oral de commentaire de texte, 1 devoir maison de création) et 1 note d’examen terminal (devoir sur table de réflexion critique).

Le confinement a été imposé alors que 4 séances CM / TD avaient déjà eu lieu, ainsi que le test de lecture et une partie des exposés oraux. Pour les 5 suivantes, nous avons coordonné nos efforts numériques en exploitant les outils de Moodle sur la plate-forme « E-Learning » de l’u. Gustave Eiffel. Les étudiant·es la connaissaient déjà parce que nous y déposons systématiquement tous les supports de cours (biblios, diaporamas, extraits de textes). Elle sert aussi au dépôt des devoirs maison et à l’échange d’informations et questions par le forum du cours. Cela nous a donc paru le plus simple, dans un enseignement qui consiste surtout à accompagner la lecture individuelle des œuvres et des ouvrages critiques, favoriser le dialogue lors des commentaires, et développer le recul critique personnel par des connaissances factuelles, des écrits et des lectures autonomes.

Dans ce retour d’expérience nous décrivons ce qui a été plutôt simple à adapter, mais aussi des nécessités d’apprentissage que nous n’avions pas prévues et qui devront être intégrées à la progression si le cours doit être tenu à distance l’an prochain. Nous n’avons pas eu le temps de lire des articles de didactique et de théorie critique sur l’EAD (par exemple sur les temps de concentration des étudiantes), c’est donc un retour complètement personnel après une expérience imposée et menée dans l’urgence – plutôt remote teaching que distance learning, pour reprendre des termes qui ont circulé pendant le confinement. Nous serons heureuses si des personnes plus instruites nous indiquent une littérature secondaire utile.

Mise en ligne de fichiers texte, PDF, diaporamas, audio, HTML

En CM, Irène a opté d’abord pour le couple PDF + enregistrement audio du cours (en 2 ou 3 fichiers, pour une durée globale de 1h30 à 2h), déposés en ligne quelques heures avant la date et l’horaire du CM en présentiel. L’écoute s’appuyait ainsi sur le défilement des pages, et vice-versa. Cela reproduisait à peu près la formule du CM en présence. Par exemple, dans le CM consacré à « la figure du délégué syndical », les étudiant·es étaient invité·es à avoir sous les yeux cette page du PDF (correspondant à une diapo du diaporama prévu) :

pendant que le fichier audio leur racontait l’histoire jalonnée par ces dates, et détaillait les subtilités du financement des CSE, permettant de prendre du recul sur l’intrigue du roman de Nicolas Mathieu (dans lequel le délégué détourne des chèques vacances pour payer ses dettes personnelles). Quand les fichiers audio sont trop lourds pour être directement intégrés comme médias dans Moodle, l’u. Gustave Eiffel met à disposition une plate-forme de dépôt de vidéos et audios appelée « Podcast » vers laquelle Moodle peut renvoyer. Cette plate-forme est aussi utilisée comme une WebTV pour diffuser les captations de conférences et séminaires.

Le CM se présente donc ainsi sur Moodle :

Les étudiant·es ont dit que la formule était pas mal mais que la concentration demandée était trop ardue, et qu’ils ou elles écoutaient chaque séance d’env. 45 mn en plusieurs fois. Dans le cas où le fichier était trop lourd et était déposé sur Podcast, la combinaison de plusieurs fenêtres : PDF + Moodle / WebTV rendait le suivi du CM trop difficile sur un téléphone mobile ou une tablette. Certain·es étudiant·es ont imprimé le PDF.

Irène a donc tenté autre chose, via les activités sous forme de fichiers HTML de Moodle, notamment l’activité « Livre ». Elle permet d’organiser une série de pages HTML liées, avec un menu latéral se présentant comme une table des matières. De plus chaque page peut accueillir des « annotations » audio ou vidéo, limitées à 2 minutes, et qui viennent s’intégrer dans la page. Ça donne ça :

Cela a semblé plus efficace car l’attention des étudiant·es est davantage maintenue avec une série de courts enregistrements audios directement situés dans le défilement du cours, qu’avec un long fichier audio qui renvoie oralement aux pages du PDF. C’est du web et HTML, donc c’est plus adapté à la consultation à l’écran, notamment petits écrans de téléphone. Par contre cela prend beaucoup plus de temps à construire et à « granulariser » correctement.

Rumination : si les CM doivent être à distance, la maîtrise du protocole distant devra être intégrée à la progression de cours, en vertu du principe que tout s’apprend, y compris à rester concentré et actif pendant 45mn d’écoute d’un audio en tournant les 30 ou 40 pages d’un PDF. Il faut partir des compétences ordinaires : temps d’attention très court, et l’augmenter petit à petit. Cela nécessite une granularisation très poussée du cours pendant les premières séances, puis d’augmenter petit à petit la durée des audio, des extraits. Cela demande sans doute aussi une explicitation de la méthode et peut-être une évaluation formative, pour valoriser l’effort des étudiant·es dans les longues séquences (mais avec quel exercice ?).
https://www.flickr.com/photos/kylemcdonald/36996046880/in/photolist-YndpPf-9jdCUM-7nx8Yn-qSB3s4-qQtpmm-5KrSBC-qx9Geb-9CP9V5-bzecGv-5nYjZM-91Wws2-4Pj6PU-qJtzr1-2hhB9JB-5SG3Hu-6p5wbd-9jBkRL-7NnVAC-FsGuDD-9CNPK9-yw6CgG-6jeBBd-qTDjTK-2fZqg7P-2fV1YsC-em6HPe-2hPvT9C-nozaEj-FLq3gH-pUxdYA-cJHGxJ-ekskRG-5kgWAU-6Knjkt-TCCpZP-85DWNr-6awcWX-2Fbzt7-Gkmu9x-5SnMzB-2F7exv-85DWRT-3Afu96-e84RTv-7NnVBQ-KFGZmm-e7RawT-obADPA-as5fC-cpuKAy

Deep learning machine, by Kyle McDonald, 2017

Continuer la lecture

Le deltaplane de l’évalutation

https://www.flickr.com/photos/jamiecat/5759226335/in/photolist-prVnHq-prVsd7-pcsqgH-pct9yg-prVxCq-pctacw-6i8Dt2-pctmnM-ptXoKP-51ZjyW-pDKga-4NXW7-4NXVz-4NXX9-4NXWv-4NXWQ-4NXMf-4NXVR-dYhqKK-ykGo8-7LKFRP-ptVx8w-ptVBR9-prVcGJ-6vMyx-ptFnXz-ptESkP-hFsCrt-hFtoDV-hFsMWS-ykGnM-hFsLvy-gtSfxk-5j7eFp-4PeskA-4Peu4o-7LPCFu-9XnNhw-9XpGHD-pcsVqq-6xxLxA-3oXYeJ-9LVxkM-97qXX3-5drhDy-VyXS9A-WfNEzs-WfNKKs-WfNJcY-WA4X7y

Delta raid on the raiders nest, The Wastelands, by Jamiecat *, 2011

« Je sais pouvoir compter sur vous ». Lettre de la Ministre aux présidents et directeurs d’établissements et aux recteurs de régions académiques

Survival of the fittest (SW Ontario), by ardenstreet, 2008
Lately, I’ve discovered some pretty amazing and beautiful things out there, giving me inspiration in the sometimes the most uninspiring places… luckily for me, that includes home.

 

 

 

 

 

Ne pas neutraliser les semestres, mais bien s’occuper des concours : voilà comment résumer cette circulaire.

Continuer la lecture

Ouverture de la licence d’informatique : bluff de la présidence de Paris-8 ?

Communiqué de la présidence sur la licence 1 Informatique, 19 février 2020

La présidence de l’université Paris 8, en accord avec la direction de l’UFR dont dépend la licence informatique tient à informer que, contrairement à des informations qui peuvent circuler, la licence d’informatique est ouverte, comme on peut le vérifier sur Parcoursup avec une capacité de 90 places, et sera en mesure d’accueillir, comme prévu, les nouveaux bacheliers à la rentrée 2020. Celles et ceux qui feront le choix de cette formation peuvent être assurés que tous les moyens sont mis en œuvre, comme chaque année et comme pour toutes les autres formations, pour garantir l’accueil des étudiants et leur accès à l’ensemble des cours.

Continuer la lecture

Tuer l’enseignement en massacrant la recherche ?

Lors de mon premier cours de L2 du semestre, j’ai expliqué aux étudiants les enjeux de la LPPR et les raisons de la colère que ce projet de loi provoque dans le monde de l’enseignement supérieur et de la recherche. « Loi de programmation pluriannuelle de la recherche », force est de constater que son nom même n’invite pas à se positionner sur ses enjeux en termes d’enseignement, et il me semble que cette question, sans être absente, reste seconde dans la plupart des prises de position qui courent depuis plusieurs semaines.

Les attaques sur la recherche, sur les carrières des jeunes chercheur∙se∙s, l’accroissement de la tension autour des appels à projets chronophages et déprimants, le mépris affiché, via la promotion de « l’excellence » et des « talents » qui nécessairement viendraient d’ailleurs, pour la recherche pratiquée actuellement dans les universités, sont autant de points d’ancrage d’une opposition multiforme (et je ne reviens pas ici sur la question de la grève « générale », « un peu faite », « pas faite », dont j’ai parlé ailleurs). Dans ce que j’ai dit aux étudiant∙e∙s, j’ai abordé tout ceci. J’ai cependant insisté également sur les conséquences lourdes de cette évolution que l’on tente de nous imposer – que l’on nous impose de fait depuis une bonne décennie – en termes d’enseignement, et notamment d’enseignement de premier cycle, ou de continuité de la formation, ou de maintien de chances sinon égales (il y a longtemps qu’elles ne le sont plus), du moins accessibles au plus grand nombre.

Plusieurs éléments me semblent devoir être pris en compte :

  • Le risque clair d’une distinction croissante (là encore, arrêtons de faire comme si elle n’existait pas : bien des dispositifs existent aujourd’hui pour que quelques-uns mettent en œuvre l’excellence de leur recherche en enseignant le moins possible) entre enseignant∙e∙s et chercheur∙se.
    Continuer la lecture

Conseils aux hommes (et aux femmes) universitaires

L’association féministe de l’ENS Lyon, les Salopettes, a lancé une campagne d’information pour l’éducation à l’égalité de genre dans un cadre professionnel universitaire. Complétant, avec les sanctions pour harcèlement moral et sexuel, l’arsenal de lutte contre le sexisme ordinaire à l’université, cette initiative est remarquable par sa clarté et sa concision.  Elle est, qui plus est, dotée d’une affiche qui peut facilement être placardée dans les couloirs de votre université. Academia en reproduit les 10 recommandations ci-dessous, particulièrement utiles pour sensibiliser les étudiants et les jeunes collègues hommes ET femmes que le sexisme ordinaire n’est ni normal, ni une fatalité professionnelle du métier d’enseignant.e-chercheur.se.

***PS: Une collègue, après la publication de ce billet m’a fait remarquer que les conseils valent également pour les femmes universitaires: de fait, les comportements sexistes ne sont pas genrés. J’ai ainsi un peu changé le titre de mon billet, ajouté une mention dans un des conseils***

CONSEILS  AUX HOMMES (et aux femmes)  UNIVERSITAIRES

Agir pour  l’égalité de genre à l’université

1. Ne réduisez pas une femme à son apparence

Ne commentez pas l’apparence d’une femme, et ne remettez pas en cause ses compétences en fonction de ce critère. Abstenez-vous de toute remarque à caractère sexuel. Évitez dans vos espaces de travail les affiches, t-shirts, fonds d’écran (ou tout autre support) qui sexualisent les femmes.

2. Partagez la parole

Efforcez-vous de partager le temps de parole équitablement, sans interrompre les femmes. En tant que modérateur, assurez-vous que les hommes n’occupent pas plus la parole, et n’hésitez pas à solliciter les femmes.

3. Veillez à la répartition homme/femme dans les publications et événements universitaires

Essayez d’équilibrer la répartition H/F dans les réunions, colloques, journées d’étude ou toute forme de travaux collectifs. Prenez conscience des éventuels biais sexistes des revues universitaires. Continuer la lecture

Enseigner l’histoire dans le supérieur: enquête sur les pratiques pédagogiques

Que veut dire, en pratique, enseigner l’histoire à l’Université aujourd’hui? La désaffection progressive des étudiant.e.s change la donne. Ceux-ci n’optent plus nécessairement vers la voie des métiers de l’enseignement, mais ont élargi leurs perspectives, mettant en cause la formation aux exercices canoniques du commentaire de documents et de la dissertation comme la répartition entre cours magistral en amphi et les travaux dirigés.

Academia veut signaler dans ses pages consacrées aux métiers de l’enseignement supérieur l’initiative de quatre maîtres.se.s de conférences à l’Université de Paris-1, soucieux de partager leurs expéaggioriences pédagogiques. Continuer la lecture