Compte-rendu de l’entrevue des représentant-e-s de Sud éducation et Sud Recherche EPST avec Frédérique Vidal le 15 Janvier 2020

En passant

Avec quelques jours de retard sur le communiqué émanant du SNTRS-CGT à la suite de la rencontre entre syndicats et Frédérique Vidal, au Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Sud Education et Sud Recherche publient leur communiqué conjoint, que nous reproduisons ici.

Compte-rendu de l’entrevue
des représentant-e-s de Sud éducation et Sud Recherche EPST
avec Frédérique Vidal le 15 janvier 2020

SUD éducation et SUD Recherche EPST ont été conviés à une rencontre avec Frédérique Vidal – ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (ESRI) – mercredi 15 janvier à 18h30.

Initialement invités « Dans le cadre des négociations sur la réforme des retraites », nous nous apprêtions à refuser de discuter d’un projet contre lequel nous sommes mobilisé-e-s et dont nous demandons le retrait. Mais le ministère a fait un correctif pour nous indiquer qu’il s’agirait de faire un point sur le chantier du projet de Loi de Programmation Pluriannuelle de la Recherche (LPPR). N’ayant aucune information quant aux arbitrages du ministère depuis la publication, en septembre 2019, des rapports des groupes de travail ad hoc1, nous avons fait le choix de rencontrer la ministre dans le but d’obtenir des informations après avoir reçu l’assurance qu’aucun amalgame ne serait fait avec un système de retraites dont nous ne voulons pas. (Message ci-dessous)

Continuer la lecture

  1. https://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid145221/restitution-des-travaux-des-groupes-de-travail-pour-un-projet-de-loi-de-programmation-pluriannuelle-de-la-recherche.html []

Communiqué du SNTRS-CGT suite à la rencontre avec Frédérique Vidal, à propos de la LPPR-rémunérations, 15 janvier 2020

En passant

Communiqué du SNTRS-CGT suite à la rencontre avec Frédérique Vidal, à propos de la LPPR-rémunérations, 15 janvier 2020

En attendant le communiqué préparé par Sud Education et Sud Recherche, paru le lundi 20 janvier, seul syndicat invité par Frédérique Vidal, Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, le 15 janvier 2020, voici le communiqué du SNTRS-CGT publié ce vendredi 17 janvier 2020.

Communiqué du SNTRS-CGT suite à la rencontre avec Frédérique Vidal,
Ministre de l’enseignement supérieur et la recherche du 15 janvier 2020
sur le thème LPPR – rémunérations

Continuer la lecture

Vrai ou faux ? Sur les primes discrétionnaires des directeurs académiques

En passant

Les directeurs académiques touchent-ils une prime de fin d’année de 50 000 euros ?

Des élèves devant le lycée du Parc, à Lyon, en 2012. (Jean-Philippe Ksiazek / AFP)

Les directeurs académiques de l’Education nationale peuvent être indemnisés annuellement jusqu’à plus de 50 000 euros. Des sommes dont les critères d’attribution restent cependant opaques.

Article de Julien Nguyen Dang, franceinfo , mis à jour le 15/01/2020 | 20:09

Une belle prime de fin d’année de 50 000 euros. C’est ce qu’auraient touché les directeurs académiques des services de l’Education nationale (Dasen, les anciens inspecteurs d’académie des départements), en plus de leur traitement indiciaire de fonctionnaires, en 2019. Une prime annuelle qui aurait augmenté en décembre, rapportent les syndicats SNUipp-FSU de l’Ain et SUD Education dans des communiqués, ce qui n’a pas manqué de faire réagir les internautes.

Continuer la lecture

Faire grève dans l’ESR : communiqué de l’AG des précaires de l’ESR en France

Nous republions ici le Communiqué de l’Assemblée générale Ile-de-France des précaires de l’Enseignement supérieur et de la recherche du 11 janvier, publié initialement sur le site du collectif Université ouverte. Ce qui nous intéresse particulièrement dans ce communiqué, en tant que personnels ITA et BIATSS, ce sont les différentes actions proposées, qui portent sur des activités incluant nos métiers (édition, communication, administration, etc.) et donc permettent une solidarité dans la grève entre toutes les catégories de personnels de l’université et de la recherche.

*
*    *

 

Communiqué de l’Assemblée Générale Ile-de-France des précaires de  l’Enseignement Supérieur et de la Recherche du 11 janvier 2020

Contact : precairesesr_idf[at]@riseup.net
facebook : « Précarités de l’ESR mobilisées »

Nous, personnels précaires de divers établissements d’enseignement supérieur de la région parisienne (Paris 1, Paris 3, Paris 7, Paris 8, Paris Nanterre, Paris 13, Université de Marne-la-Vallée, Université d’Evry, EHESS, ENS), réuni⋅es en assemblée générale ce samedi 11 janvier 2020 à Paris, nous déclarons en grève. Nous réaffirmons ainsi notre statut de travailleur⋅euses et rappelons que sans nous et notre travail, trop souvent invisibilisé ou non rémunéré, les facs et les labos ne sont pas en mesure de fonctionner.

"Guillotina", par Escif, Valencia, España, 2012

“Guillotina”, par Escif, Valencia, España, 2012 : http://www.streetagainst.com/wp-content/uploads/2012/01/g01.jpg

Continuer la lecture

Former des stagiaires ou les exploiter ?

https://www.flickr.com/photos/internetarchivebookimages/14577449369/in/photolist-odaePX-wLpojD-wLfcKk-owcW5r-wwEAVZ-t8y1g2-oe5p9v-tMNYeq-xbXyhY-xrmxS5-xsHXKJ-x37BU5-r6j3MK-t4vF24-jMqUKm-rpxr1U-rpCEua-qsDPVb-xvbhrw-rpvoLr-wyCNpo-r6kxXX-qsSyVp-xe3cRU-x3LB9p-oycUWK-oeSjaa-xxuNSx-rpDqaB-rpyKHw-r85y1S-wL8qrW-owrAFu-x1tZAf-wLiJn7-rpCEHr-xtF9ik-8eqRCx-x3VAv2-r6jgNK-x3Vyyr-w6QhP9-wLfnwJ-oxZuoR-owcSTC-ovYpEW-oevdmG-oekJZe-ouTS6a-osMK6y

Image from Course catalogue, North Western University (Boston), 1909

Le stage est une mise en situation temporaire en milieu professionnel de l’élève ou de l’étudiant, lui permettant d’acquérir les compétences professionnelles liées sa formation. Les missions qui lui sont confiées doivent être conformes au projet pédagogique de son établissement d’enseignement1.

Un stage d’étudiant ne peut pas être proposé pour :

  • remplacer un salarié en cas d’absence, de suspension de son contrat de travail ou de licenciement ;
  • exécuter une tâche régulière correspondant à un poste de travail permanent (le stagiaire n’a pas d’obligation de production comme un salarié) ;
  • faire face à un accroissement temporaire d’activité ;
  • occuper un emploi saisonnier.

Il est pour le moins étonnant de lire l’annonce ci-dessous
Continuer la lecture

  1. Voir le site Service public pro.fr : https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises/vosdroits/F20559 []

Vers une police politique à l’Université ? Malaise à la fac de Toulouse

En passant

https://www.flickr.com/photos/javier1949/7501405024/in/photolist-cqSEno-bcSiAa-aaVQaR-a6uxaT-a3WDup-a1SJTy-a1eVrh-7xHghe-7vemtV-6PqMbk-697YDS-5w9D9E-4Z48rP-6zVdSe-egyFYP-bWCkrw-6N7rRb-4JTctF-Lm8zo-52vCz-asqnD7-8aex7X-7z5y2Z-2ezxrca-2acMC9c-JzhH7P-jCB72c-ePbdmc-eJA1Ks-eyVsu9-dqAb8Q-dpfoyJ-bUCAGh-bsB64o-aVYKg8-aoNMaW-a716AL-a2pToZ-a2rB8S-a1XVhB-9Hkv1N-9BxHXD-9ATKBR-9kET2D-9dAWgS-91bK57-8EBH9S-8x3onX-86KUWW-263Nko6

Javier, Museo de Colecciones Reales. Obra en Proceso. Work in progress. En memoria de Luis Moreno Mansilla. 2011

L’université Jean-Jaurès de Toulouse est secouée par la récente révélation d’un échange de courriels internes datant de 2018 invitant à pénaliser des personnels engagés dans le mouvement de grève. Une authentique « liste noire » qui pose la question du fichage politique et celle de la mainmise technologique exercée sur les personnels de l’Université. C’est ce que nous fait découvrir Médiapart dans un article récent.

Continuer la lecture

« Les promesses n’engagent que ceux qui y croient » : sur l’avant-projet de loi Retraites

Le gouvernement vient de dévoiler l’avant-projet de loi sur les retraites. Faute de pouvoir en faire une lecture cursive rapidement, Academia vous propose dès à présent de consulter les textes. Ce billet sera complété aussi vite que possible.

D’ores et déjà, sachez qu’en échange de l’adoption de cette loi, “le gouvernement s’engage à revaloriser” les traitements des enseignants et des enseignants-chercheurs.

https://www.flickr.com/photos/83071998@N06/8192085307/in/photolist-dtUzy8-5G8VfD-97u1mQ-dtZUXy-NpujG1-9MMcs2-22wT5YW-8FXkCF-ywf1Df-5Hhhxk-HVzCGx-FSzB3R-7ssJ8-dNSgGz-GgcMN-rmcFJa-siTm8S-9Urqer-AnR2V-dNTieB-s9odrg-X1gvN7-aMXvr-apMxj9-6gFtta-dvqxCn-CFLRR8-2cBG2UU-gMjjQe-99QFic-dvqyWP-FiXi78-27u854m-HMsrP5-8ox8XF-6CPSKN-pUTxqk-Ab11xY-5SdXgn-QzZsiX-dPgyXC-sViqfT-8aU4uS-pRSbbs-eX6vfu-7gdkdh-5DDuQ4-osTAf3-a7GQsR-71Sf

O2cu, Faith, 2012

Les personnels d’OpenEdition en lutte contre la réforme des retraites

Suite à une interdiction des tutelles d’OpenEdition de publier ce billet sur le blog d’OpenEdition, l’Édition Électronique Ouverte, nous remercions l’équipe d’Academia de nous offrir cet espace de publication.

De nombreux travailleurs et travailleuses d’OpenEdition se mobilisent depuis plusieurs semaines contre la réforme des retraites proposée par le gouvernement. C’est dans ce cadre que les employé·e·s ont voté le lundi 16 décembre 2019 en assemblée générale du personnel (44 personnes présentes sur 54) : 

  • une redirection des contenus des plateformes durant 24h le 17 décembre 2019 vers une page demandant le retrait de la réforme (81 % des votes exprimés) ;
  • la mise en avant de contenus en lien avec le débat actuel sur la réforme (95 % des votes exprimés) ;
  • la publication du présent billet sur l’Édition Électronique Ouverte, le blog d’OpenEdition (95 % des votes exprimés). 

C’est au regard de l’impact que la réforme des retraites fait porter sur l’ensemble de la société et sur les personnels d’accompagnement à la recherche (ITA, ITRF) que nous nous associons aux travailleuses et travailleurs des secteurs public et privé en lutte. Nous demandons avec elles et eux le retrait du projet de loi de réforme des retraites actuellement défendu par le gouvernement français.

Aujourd’hui, 54 assistant.e.s-ingénieur.e.s et ingénieur.e.s travaillent quotidiennement à la mise en ligne et à la diffusion de plus de 530 revues, 9 000 livres, près de 3 200 carnets de recherche, à l’annonce de 43 525 évènements et à la formation de 250 personnes à nos outils chaque année. Ces missions de diffusion et de mise à disposition de la connaissance auprès de toutes et tous viennent en appui au monde de la recherche et sont assurées pour moitié par des personnes contractuelles. 

Continuer la lecture

Connaître ses droits quand on est précaire à l’Université : conseils d’un syndicat

En passant

Un syndicat propose un guide extrêmement précieux pour connaître ses droits à l’Université. Acronymes, types de contrats, congés (maternité, maladie), accidents du travail, contrats dérogatoires, contrats de droit privé : tout y est bien expliqué. Pour bien commencer l’année 2020!

Lien :

Biatss, ITA et CDI de chantier dans l’ESR

À l’occasion de la réflexion collective en préparation du projet de Loi de programmation pluriannuelle de la recherche (LPPR), l’équipe des Rédacteurs d’Academia est heureuse d’accueillir des femmes et des hommes ITA (personnels ingénieurs, administratifs, techniques) et BIATSS (personnels ingénieurs, administratifs, techniques, sociaux et de santé et des bibliothèques) mobilisés pour leurs métiers. Dans ce blog consacré à l’emploi en sciences humaines et sociales, ces femmes et ces hommes représentent plus de la moitié des effectifs ; pour autant, ces personnels, injustement subalternes, sont peu audibles. Ces corps de l’enseignement supérieur et de la recherche ont pourtant connu d’inquiétantes mutations de leurs niveau et conditions d’emploi, qui pourraient préfigurer l’avenir de l’emploi de recherche et d’enseignement. ITA et BIATSS mobilisés pour leurs métiers inaugurent, avec ce billet, une réflexion pour que vraiment toutes et tous, ensemble, imaginions l’avenir de la recherche et le contenu de la LPPR.  

 

 

Le CDI de chantier : qu’est-ce que c’est ?

Depuis l’ordonnance du 22 septembre 2017 le CDI de chantier ou contrat de chantier est une possibilité ouverte à  tous les corps de métier sous réserve d’accords de branche ou de convention collective (articles 30 et 31) ; il est donc possible de recruter des agentes et agents pour une durée indéterminée, pour une mission spécifique liée à une opération ou un projet à l’échéance non prévisible. Les agent·e·s seront ensuite licencié·e·s lorsque l’opération ou le projet seront considérés comme achevés, l’achèvement étant considéré alors comme une cause réelle et sérieuse de licenciement (article 31).

Continuer la lecture

« Le personnel est académique ». Pour une subversion féministe de l’université, de la pédagogie à l’institution

En passant

Un article paru dans la revue Genre, sexualités & sociétés se propose de revenir sur trois formes de subversion féministe de l’université.

“Si le travail domestique n’est pas réellement pris en considération dans les sociétés marchandes, il importe de ne pas oublier que c’est dans celles-ci que  s’inscrivent les universités, même si elles sont perçues comme des lieux scolastiques.”

 

Continuer la lecture

Toute honte bue (IV): recrutement d’un-e chargé-e de projet … en stage

Lu sur le site de l’Agence nationale de la recherche (ANR), une offre référencée 2019-98 pour évaluer la mise en oeuvre des plans de gestion de données requis par le Ministère. L’offre s’adresser à un-e titulaire de Master – dont le type de contrat est un CDD? un CDI? Non, un … stage.

Pour mémoire, voici les dispositions précisées par MESRI à propos des stages étudiants “en milieu professionnel“.

Continuer la lecture

Baisse du recrutement des chargé-e-s de recherche au CNRS 2020

En passant

Analyse de Martin Clavey sur The Sound of Science (2/12/2019)
L’arrêté d’ouverture de concours du CNRS pour les postes de chargés de recherche a paru sur le site de Légifrance. Il confirme la baisse du recrutement de chercheurs au CNRS. Passant de 244 à 239 postes mis au concours, l’organisme ouvrira donc 5 postes de moins que l’année dernière.

Continuer la lecture

Expériences des discriminations, du bizutage et des violences sexuelles par les étudiant·es. Rapport sur la situation à l’Université Paris-Dauphine

En passant

Suite au mouvement Me Too, l’Université Paris-Dauphine a mis en place une cellule de veille sur les discriminations, le bizutage et les violences sexuelles. Cette cellule a pour mission de prévenir les discriminations et violences et de les sanctionner quand elles sont constatées. Dans ce cadre, une enquête par questionnaire a été réalisée auprès de l’ensemble des étudiant·es de l’Université Paris-Dauphine entre mars et avril 2018.

Continuer la lecture