Être de bon ton

Rappel. Chapitre 1: vous avez appris deux ou trois choses intéressantes. Et d’ailleurs depuis vous vous dites que vous alliez scruter vos comportements – en commençant par les courriels.

L’exercice étant délicat, surtout quand vous avez des ordres à donner ou des recommandations à faire, il faut absolument comprendre que toutes  les marques de déférence disqualifient votre propos.

Continuer la lecture

Harcèlement et viols à l’Université : quelles solutions ? 

Update – 19 juin 2019

Le mois de mai dernier, Lenaïg Bredoux et Sophie Boutboul font paraître sur Médiapart trois articles importants : À l’Université, la parole se libère enfin ; L’université Paris-1 secouée par deux affaires de viol ; Les raisons de l’impunité à l’Université. Academia invite ses lecteurs à en prendre connaissance et à les faire connaître. Pour ma part, je souhaite en proposer une lecture particulière : celle d’une femme qui a pris conscience tardive – en post-doctorat – du sexisme universitaire, de ses mécanismes, du silence, passif et actif, dans lequel il est tenu, et ses conséquences sur la vie des femmes de sciences – et sur la science telle qu’elle se fait. Le harcèlement, qui plus est le harcèlement sexuel et le viol, représentent à mes yeux des outils pour faire taire les femmes, et ce tout au long de leur carrière. Il est donc heureux de voir un grand journal comme Mediapart s’y intéresser dans le sillage de l’affaire #Metoo, avec des partis-pris éditoriaux surprenants, mais intéressants. Les trois articles ouvrent ainsi la voie à une réflexion pratique : comment en finir avec les viols et le harcèlement à l’endroit des femmes?

Pourquoi publiciser des “affaires de mœurs” universitaires?

« Affaires de mœurs » : voilà comment sont souvent dévalorisées les cas de violences sexuelles faites aux femmes ou aux étudiant.e.s à l’Université. Les considérer non comme des chiens écrasés, mais comme la source de nombreux problèmes, voilà le choix que fait Mediapart, dans le sillage de l’affaire Baupin : « Cette enquête en trois volets a été menée durant plusieurs mois. Son sujet est d’intérêt public, posant une question majeure de société, celle des violences sexuelles au sein d’institutions structurées par des rapports hiérarchiques et des relations de pouvoir. C’est évidemment le cas du monde universitaire, de l’enseignement supérieur et de la recherche ».

Continuer la lecture

Après le rough guide, le real guide *updated*: le Guide de fonctionnement des comités de sélection (MESRI, février 2018)

Academia s’est penché à plusieurs reprises sur les règles qui régissent les comités de sélection. Ce fut le cas d’un rough guide (mai 2013), complété par un real guide édité par les services centraux du MESRI, datant de juin 2012 (billet de juillet 2013). Puis Claire Lemercier, membre très expérimentée dans comités de sélection, nous avait fait passer de l’autre côté du miroir en 2018, en deux billets : “Devenir membre d’un comité de sélection (1/2)”  et “Devenir membre d’un comité de sélection (2/2)“, daté d’avril 2018.

Dans un ajout de mai 2019, Claire Lemercier signalait l’actualisation du Guide de fonctionnement des comités de sélection, édité par le Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, publié en février 2018.

“Document de travail”, ce Guide n’a “pas Il n’a pas vocation à être diffusé
en dehors de ces services et instances”. Déjà, il serait bon qu’il y a soit diffusé. Puisqu’aucun service de ressources humaines, à ma connaissance, ne communique ce document aux membres des comités, il n’est pas inutile que celleux-ci assurent leur formation continue seul.e-.s.  Et en prennent un exemplaire avec elleux le jour J.

Continuer la lecture

Fèves pédagogiques

Ecole [une salle de classe au travail, 16-10-12] : [photographie de presse] / [Agence Rol] (Gallica)

Pendant le mois de décembre, la plateforme Twitter bruisse de « calendriers de l’Avent » : utilisateurs et utilisatrices offrent leurs recommandations de lecture (scientifiques ou non) au rythme d’un tweet par jour. En cette fin de semestre universitaire, j’ai proposé 24 petites idées pédagogiques tirées de mon expérience à l’université depuis six ans. Ces idées n’ont pas vocation à composer un « manuel », puisqu’elles reposent largement sur des apprentissages empiriques auprès des étudiants et étudiantes ; j’ai néanmoins pensé que cela pouvait nous aider, collectivement, à réfléchir à nos pratiques pédagogiques ou encore aiguiller les nouveaux arrivants. Je partage donc ici, à l’invitation de Christelle Rabier, les 24 tweets de ce mois de décembre.

 

1 – L’importance d’avoir une routine pour accueillir les étudiants au début d’une séance / une formule, une manière de saluer, une position dans la salle. Ainsi tout le monde sait que l’on va commencer 😊 Continuer la lecture

Femmes de l’ESR: le guide dont vous êtes l’héroine

https://en.wikipedia.org/wiki/Women_in_science#/media/File:Woman_teaching_geometry.jpg

Enluminure au début d’une traduction médiévale des Elements d’Euclide (c. 1310 AD) (c) The British Library Burney 275


L’équipe des rédacteurs d’Academia a le plaisir de publier une nouvelle collection de billets Survivre dans l’ESR, inaugurée par Charlotte*.

*NDLR Tous les prénoms ont été modifés, à l’exception de certains d’entre eux.

Ce texte est dérivé d’une série de billets conçue pour Twitter, en réaction à un tweet concernant les stéréotypes pesant sur les femmes dans le monde académique. Une neurobiologiste américaine y racontait avoir reçu une lettre de recommandation, pour une jeune scientifique –  qui soulignait son talent de cuisinière – et s’en indignait, légitimement. En tant qu’universitaire dans un milieu majoritairement masculin – l’informatique – j’ai établi moi-même, avec le temps, toute une série de protections contre ces stéréotypes. Les voici, avec les contributions d’un certain nombre de twittos qui les ont complétées avec leurs propres habitudes.

Ne pas cuisiner

Je ne fais jamais la cuisine pour mes collègues.

Je raconte à tout le monde que je ne sais pas cuisiner, j’en fais des blagues, je brûle tout, je suis incapable d’émincer émietter blanchir cuire ou ciseler. Attention, je ne suis pas non plus une totale profiteuse : pour les occasions où “chacun apporte un truc”, je fournis en général soit des boissons, soit un gâteau de boulangerie. Mais cuisiné par moi, jamais.

Continuer la lecture

L’autre côté du miroir : devenir membre d’un comité de sélection (2/2)

http://academia.hypotheses.org/files/2018/04/audition.jpg

Le choix du format détermine largement le résultat des auditions. Photo : Dom497 recadrée par CL (https://commons.wikimedia.org/wiki/File:CGT_Audition_Stage.jpg)

Ce billet fait suite à une première partie disponible ici. Suite à quelques réactions sur cette première partie, je reprécise que mon but n’est pas de dresser un tableau enchanté du recrutement tel qu’il se fait actuellement. Justement, ces billets proposent des conseils sur les moins mauvaises façons possibles de recruter, parce que j’ai pu en observer, ou qu’on m’en a raconté, de vraiment très mauvaises. (Mais les billets ne traitent pas du cas des véritables “postes à moustaches” : comme je l’ai déjà dit, je ne vois pas dans ces cas d’autre solution que refuser de participer aux comités.) Par ailleurs, je suis tout à fait consciente du fait qu’il n’y a pas de bonne façon de recruter lorsqu’on a pour toute la France 20 postes pour 400 qualifié.e.s par le CNU, dont un grand nombre excellent.e.s en tout point. Je comprends là encore que l’on puisse refuser de siéger dans ce contexte. Si l’on siège, il me semble toutefois que l’on peut essayer d’améliorer les choses à la marge, suivant des objectifs détaillés dans le précédent billet.

Je reprends donc le fil du processus là où je m’étais arrêtée, après la première réunion qui fixe la liste des auditionné.e.s. [ajout du 28/04 : si vous êtes candidat.e, n’hésitez pas à lire ce billet, mais allez aussi et surtout voir ici !]
Continuer la lecture

L’autre côté du miroir : devenir membre d’un comité de sélection (1/2)

http://academia.hypotheses.org/files/2018/04/recrutement.jpg

En plus, ce café est proche de mon bureau. Photo : Victor Grigas, recadrée par CL (https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Le_Recrutement_Cafe_in_Paris.jpg)

Academia a déjà, à l’occasion de ses conseils aux candidat.e.s aussi bien qu’à l’occasion de recours contre des décisions de recrutement, eu l’occasion de pointer quelques bonnes et mauvaises pratiques dans l’organisation des comités de sélection (voir notre rubrique “recrutement” et par exemple mon billet de conseil aux candidat.e.s ici). Ce billet envisage plus directement la question du point de vue des enseignant.e.s-chercheur.se.s qui se retrouvent chaque année en position de recruteur.se.s, sans avoir été formé.e.s pour cela. Continuer la lecture