Candidates, candidats, vous n’êtes pas responsables !

Le texte ci-dessous a été posté sur la liste de diffusion de l’ANCMSP (science politique, sociologie) en 2016, suite à un recrutement controversé.

 

 

 

(Je poste ceci à l’usage des jeunes docteur.e.s qui arrivent sur le marché, en réponse à la demande « d’éclairer les lanternes des outsiders ». Ce post n’a pas vocation à épuiser le débat, ni à expliquer scientifiquement les recrutements, ni à les excuser).

D’abord, on peut critiquer les recrutements, mais pas la personne recrutée. Ce n’est pas de sa faute. Le problème, c’est comment les recrutements sont organisés. Sur un poste de mcf, vous pouvez avoir 200 candidats. Le recrutement se joue sur des critères multiples : les publications certes, mais aussi l’adéquation au profil, la composition du département, la perception de la collégialité (est-ce que vous avez l’air sympa), la perception de la capacité à enseigner, etc. Tous ces critères ne sont pas nécessairement illégitimes.

Dans ce contexte, vous pouvez être éliminé pour n’importe quel prétexte. Quand je dis n’importe quel, voici une liste non exhaustive des propos (évidemment éliminatoires) que j’ai entendus sur divers candidat.e.s : Lire la suite