Revues en lutte : les sciences sociales contre l’extrême droite

La décision du Président de la République de dissoudre l’Assemblée nationale ouvre un risque historique de voir l’extrême droite arriver au pouvoir, conduisant le pays au bord du gouffre. Dans cette situation dramatique, nous, revues de sciences sociales, ne pouvons pas rester sans réagir, ni nous exprimer.

Le Rassemblement national n’est pas une formation politique de l’arc démocratique. Dans de nombreuses circonstances, l’extrême droite a témoigné de son hostilité pour les sciences sociales, de son mépris pour les personnels qui contribuent à produire une connaissance critique sur les sociétés et de ses engagements à contraindre les libertés académiques. Comme le documentent de nombreuses enquêtes, lorsqu’elle arrive au pouvoir, l’extrême droite réduit les libertés publiques et s’attaque violemment aux droits des minorités (femmes, minorités de genre et sexuelles, immigré·es et minorités racisées, personnes handicapées, etc.). Elle s’attaque également à la recherche en sciences sociales et à celles et ceux qui la produisent, afin de censurer les connaissances scientifiques. Les valeurs, objectifs et méthodes défendues par et dans nos revues sont incompatibles avec les pratiques et avec la vision de la société que porte le RN. Nous refusons la perspective d’une mise au pas de nos recherches, d’une caporalisation des sciences sociales et d’une censure contre les pensées critiques qui ne manqueraient pas de se produire avec un ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche d’un gouvernement RN. Dans une économie de la connaissance qui ne cesse de se paupériser, c’est notre existence même en tant que revues pluralistes qui est menacée. Nous nous joignons aux appels aux personnels de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche à se mobiliser contre l’extrême droite et à empêcher qu’elle accède au pouvoir. Nous appelons à nous rassembler autour du programme du Nouveau Front populaire qui porte des valeurs de liberté intellectuelle et scientifique auxquelles nous croyons fermement.

Les 86 revues signataires :

Sociétés contemporaines, Esprit critique, Cahiers d’histoire. Revue d’histoire critique, Journal des anthropologues, Genèses. Sciences sociales et histoire, Sociologies pratiques, Trema, Nuevo Mundo Mundos Nuevos, Politique africaine, Tumultes, TV/Series, Biens symboliques / Symbolic Goods, Cambouis, la revue des sciences sociales aux mains sales ! Urbanités, Brésil(s). Sciences humaines et sociales, Salariat. Revue de sciences sociales, Le Temps des Médias. Revue d’histoire, Transposition, musique et sciences sociales, Communications, Filigrane. Musique, Sons, Esthétique, Société, South Asia Multidisciplinary Academic Journal (SAMAJ), Cahiers de littérature orale, Politix. Revue des sciences sociales du politique, La vie des idées, Langage et Société, Lectures Anthropologiques, Gouvernement et action publique (GAP), Communication & langages, STAPS, GLAD! Revue sur le langage, le genre, les sexualités, BMS. Bulletin de méthodologie sociologique/Bulletin of sociological methodology, Genre & Histoire, Genre, Sexualité & Société, Tracés, Monde commun: des anthropologues dans la cité, Alter, Revue européenne de recherche sur le handicap/ European, Journal of Disability Research, Anthropologie & Santé, Politiques de communication, Clio. Femmes, Genre, Histoire, RESET – Recherches en sciences sociales sur internet, Mouvements, French Cultural Studies, Revue www.ethnographiques.org, Esclavages & Post- esclavages, Revue d’histoire du XIXe siècle, Poli-Politiques des Cultural Studies, Raisons politiques, Participations, Métropoles, Projets de paysage, Glottopol, Actes de la recherche en sciences sociales, Laboratoire italien. Politique et société, Travail, genre et sociétés, Cahiers du genre, Cahiers des Amériques latines, Espaces et sociétés, Histoire de l’éducation, Cahiers François Viète, L’Homme. Revue française d’anthropologie, Nouvelles Questions Féministes, Justice Spatiale | Spatial Justice, Critique internationale, Journal de la Société des américanistes,
Lien social et Politiques,Mondes arabes. Revue de sciences sociales du politique des mondes arabes et musulmans,Revue française de civilisation britannique,Recherches en didactique des langues et des cultures,Multitudes,Les Cahiers d’histoire du Cnam,Sensibilités. Histoire, critique & Sciences sociales,Mots. Les langages du politique,Revue de la régulation. Capitalisme, Institutions, Pouvoirs,Champ Pénal / Penal Field,Revue des mondes musulmans et de la Méditerranée,Histoire, médecine et santé,Sociologie du travail,Bulletins et Mémoires de la Société d’Anthropologie de Paris (BMSAP),terrains & travaux,Humanités numériques,Sociologie,Semen. Revue de sémio-linguistique des textes et discours,Revue Français de Socio-Économie,Images Re-vues,exPosition,Frontière·s. Revue d’archéologie, histoire & histoire de l’art


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
L'équipe des rédacteurs d'Academia (2 juillet 2024). Revues en lutte : les sciences sociales contre l’extrême droite. Academia. Consulté le 20 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/11x8n


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.