« Pour un cessez-le-feu immédiat et durable à Gaza » par 394 membres de l’EHESS

Academia reproduit la motion endosée par près de 400 membres de l’EHESS, motion qui n’a pas fait l’objet d’un vote dans les instances.

À l’heure où la Cour internationale de justice a alerté sur les risques de crime de génocide contre le peuple palestinien à Gaza, où les Nations unies ont produit un rapport accablant sur le sujet, où elles appellent à cesser les ventes d’armes à Israël pour empêcher toute nouvelle violation du droit humanitaire, et ont également condamné la colonisation en Cisjordanie comme crime de guerre, plusieurs centaines de membres de l’Ecole des Etudes en Sciences Sociales (EHESS) ont demandé à leur institution de se prononcer pour un cessez-le feu immédiat et durable.

Cette motion été soumise au conseil scientifique, au conseil d’administration et à l’assemblée des enseignants-chercheurs de l’EHESS : aucune de ces instances n’a jugé opportun de la considérer ou de la soumettre au vote. Comment comprendre qu’une institution fondée sur le respect du droit, y compris international, refuse de se prononcer clairement pour un arrêt des massacres en cours ?

Cette expression de solidarité s’inscrit pourtant dans un contexte de guerre où les douze universités de Gaza ont été entièrement détruites ainsi que leurs archives matérielles et digitales, plus de 94 universitaires palestinien·e·s tué·es dans des attaques ciblées de l’armée israélienne, et des milliers de vies étudiantes fauchées, endeuillées, mutilées et privées d’avenir. Nous la portons donc en notre nom collectif, en tant que membres d’une communauté engagée à comprendre le monde dans sa complexité, et à former les générations à venir.  Nous condamnons à ce titre avec fermeté et inquiétude la répression des étudiant·e·s, à l’EHESS et partout ailleurs en France et dans le monde, et la criminalisation de leur mobilisation. Face aux violences institutionnelles et physiques que subissent celles et ceux qui élèvent la voix dans les universités en exprimant leur solidarité avec la Palestine, nous affirmons l’espoir incarné dans cette composante de la connaissance qui fait défaut à notre institution : le courage de la vérité.

Maison des sciences de l’homme, 54 boulevard Raspail, Paris 6e. Crédit: Célette

Motion signée par 394 membres de l’EHESS pour un cessez-le-feu immédiat et durable à Gaza

“Nous, membres de l’École des Hautes Etudes en Sciences Sociales, nous nous prononçons solennellement pour un cessez-le-feu immédiat et durable à Gaza dans l’intérêt des peuples. Nous exigeons le respect du droit international, en particulier les résolutions passées du Conseil de Sécurité des Nations-Unies et la récente ordonnance de la cour internationale de justice imposant de prévenir un crime de génocide et une nouvelle Nakba à l’encontre des Palestiniennes et Palestiniens résidant dans la bande de Gaza et à Rafah.

Notre demande inclut la levée du blocus sur la bande de Gaza, ainsi que l’arrêt des bombardements sur Rafah et des opérations anti-palestiniennes en Cisjordanie ; la libération de tous les otages et des prisonniers politiques retenus sans jugement ; un soutien financier constant à l’UNRWA, pour que l’organisation des Nations-Unies puisse continuer à subvenir aux besoins fondamentaux des populations palestiniennes à Gaza et dans les camps de réfugiés : l’accès à l’eau et à la nourriture, au logement, à l’éducation et aux soins de santé ; un arrêt de l’assassinat des universitaires et des journalistes gazaouis ; enfin un soutien aux personnes et organisations qui, en Palestine comme en Israël même où une trentaine d’associations contre l’occupation ont pris collectivement position contre la politique de leur gouvernement, se prononcent pour le cessez-le-feu et contre la guerre.”



Citer ce billet
L'équipe des rédacteurs d'Academia (2024, 5 mai). « Pour un cessez-le-feu immédiat et durable à Gaza » par 394 membres de l’EHESS. Academia. Consulté le 15 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/11n5s

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.