Comment le gouvernement vide encore davantage les caisses vides de l’université

Comment le gouvernement vide les caisses vides de l’université

Un nouveau décret, encore un, est paru hier au Journal officiel, qui vient compléter le dispositif de saignée des universités publié le 22 février, et continué le surlendemain, par un virement de crédit de 20 millions d’euros du programme 150 «Formations supérieures et recherche universitaire» vers le programme 172 «Recherches scientifiques et technologiques pluridisciplinaires». Cette fois, il s’agit d’un virement de 35 millions d’euros du programme 231 «Vie étudiante» vers, toujours le programme 172.

Si on résume, en une semaine, le programme 172 (les instituts de recherche, donc CNRS, CEA, INRAE, INSERM,… mais aussi l’ANR) a récupéré 55 millions d’euros sur les 383 millions annulés, en les prenant sur la vie universitaire.
La CPU-France universités regarde les trains passer, peut-être plus occupée à essayer de recaser ses hiérarques ailleurs qu’à permettre aux universités de mener à bien leur mission de service public.
#ResistESR


Citer ce billet
L'équipe des rédacteurs d'Academia (2024, 1 mars). Comment le gouvernement vide encore davantage les caisses vides de l’université. Academia. Consulté le 16 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/vxyl

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.