Université de Lorraine contre la loi Immigration, 20 décembre 2023

Réaction d’Hélène Boulanger, présidente de l’Université de Lorraine, après l’adoption de la loi « pour contrôler l’immigration, améliorer l’intégration »

Hier soir, l’Assemblée nationale a adopté, à la suite du Sénat, le texte de la loi sur l’immigration porté par le gouvernement. Ce texte doit encore être examiné par le Conseil constitutionnel et il est encore susceptible d’évoluer. Il reste qu’à la faveur de jeux politiques qui nous conduisent peu à peu vers le précipice d’un populisme haineux, ce texte a été voté par les représentantes et représentants du peuple français. Il comporte des mesures qui piétinent nos traditions d’hospitalité et qui m’amènent aujourd’hui à exprimer mon profond et irréconciliable désaccord.

La Lorraine est une terre d’accueil qui incarne dans son passé et son présent les valeurs de la République. Les succès que nous remportons, nous les devons à des femmes et des hommes qui viennent de tous les horizons. Les décennies qui viennent de s’écouler nous ont démontré que nous avons besoin de ces femmes et de ces hommes pour nous aider à construire le monde de demain, un monde qu’il faudrait nous employer à rendre meilleur plutôt qu’à le découper en petites forteresses nationalistes. Je suis lorraine et l’histoire m’a appris que le rejet de l’autre n’est que le paravent d’une société qui n’a plus ni boussole, ni espoir d’un meilleur lendemain.

L’université est le lieu dans lequel se prépare notre futur, que ce soit en formation ou en recherche. Il se bâtit avec les cerveaux et les enthousiasmes de tous ceux et toutes celles qui s’engagent pour la science et les services qu’elle rend à la société toute entière, d’où qu’elles ou ils viennent. Nos laboratoires et nos entreprises ont besoin de tous les talents pour faire face aux défis qui sont déjà les nôtres aujourd’hui et seront encore là demain.

L’Université de Lorraine forme à tous les niveaux (de la licence au doctorat en passant par le Bachelor universitaire de technologie, les masters et les formations d’ingénieur) et, sur les 60 000 étudiants et étudiantes qu’elle accueille, 10 000 sont de nationalité étrangère et sont autant de richesses pour nos territoires et leur rayonnement. Nous sommes fiers de les former. Nous sommes aussi fiers d’attirer des enseignants et des chercheurs du monde entier. Comment imaginer conditionner leur entrée à l’université par un dépôt de caution, comme s’il s’agissait de louer un appartement ou un vélo ?

Le 17 septembre 1981, Robert Badinter disait du parlement qu’il était le phare de la démocratie. Il semble que les Lumières s’en soient éteintes le 19 décembre 2023. Je ne peux qu’espérer qu’elles retrouveront rapidement leur éclat pour éclairer notre avenir collectif au travers de l’ombre.



Citer ce billet
L'équipe des rédacteurs d'Academia (2023, 21 décembre). Université de Lorraine contre la loi Immigration, 20 décembre 2023. Academia. Consulté le 24 février 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/vf3m

Une réflexion sur « Université de Lorraine contre la loi Immigration, 20 décembre 2023 »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.