Lettre de soutien à la déclaration du Comité exécutif de l’European Association of Social Anthropologistssur la situation à Gaza

English below

Chères et chers collègues,

Nous vous invitons à signer cette lettre ouverte en soutien à la déclaration du Comité exécutif de l’EASA sur la situation à Gaza, qui a été critiquée par certains membres de l’EASA.

En plus de soutenir la déclaration, nous exprimons également nos inquiétudes quant aux restrictions faites aux libertés académiques en Europe et demandons la création d’un groupe de travail chargé

  1. d’examiner cette question,
  2. d’offrir un soutien aux collègues qui subissent des représailles pour avoir partagé publiquement leurs analyses de la situation en Israël/Palestine et
  3. de suggérer des moyens d’aborder la situation des universitaires et des étudiants palestiniens en Europe et au Moyen-Orient.

Certains d’entre nous, en particulier ceux qui occupent des emplois précaires, ne seront peut-être pas en mesure de signer cette lettre. Nous demandons donc à chacun de rejoindre l’Assemblée générale de l’EASA le 21 décembre (en ligne, de 14h à 16h CET) et de voter anonymement en faveur de la création du Groupe de travail sur les libertés académiques et les droits humains. Tous les membres de l’EASA recevront le lien vers la réunion deux jours avant l’AGA. Si vous n’êtes pas membre de l’EASA, vous pouvez envisager de le devenir pour ce vote important.

Dernier campus de Gaza, Al-Azhar University détruite par l’armée israelienne le 4 novembre 2023

Déclaration du comité exécutif de l’EASA sur la situation à Gaza

Le comité exécutif de l’Association européenne des anthropologues sociaux exprime sa solidarité à celles et ceux qui pleurent la perte de leurs proches, tant en Palestine qu’en Israël.

Nous condamnons fermement la violence perpétrée par l’État israélien contre les civils de Gaza. Cela concerne toutes les formes de violence infligées aux Palestiniens : les frappes aériennes qui tuent sans distinction une population composée pour moitié d’enfants ; la destruction massive des moyens de subsistance et des infrastructures — y compris les hôpitaux, les écoles, les mosquées, les églises et l’Université islamique de Gaza ; l’affamement de la population en coupant son accès à l’eau, à l’électricité, au carburant, à la nourriture, aux fournitures médicales et à l’aide humanitaire.

En tant qu’anthropologues spécialistes de la violence d’État, des droits humains, de la paix, des conflits et de la sécurité, nous mettons en garde contre les récits décontextualisés de conflits et de « terrorisme ». La présentation génocidaire des Palestiniens comme des coupables, des « animaux humains » et comme méritant une punition collective a déjà incité à la haine meurtrière contre les musulman·es et les Arabes dans d’autres parties du monde, et risque de soumettre encore davantage les Palestinien·nes de Gaza et de Cisjordanie à la violence des colons, en ajoutant à la violence d’État dont iels sont déjà victimes.

En tant qu’anthropologues basés en Europe, nous condamnons également fermement le soutien de l’UE et des gouvernements européens à des actes assimilables à des crimes de guerre au regard du droit international. Nous demandons instamment aux gouvernements de respecter les dispositions du droit international qui protègent les civils et de comprendre que leurs actes et leurs paroles ont de lourdes conséquences susceptibles de se traduire par une violence généralisée à l’encontre des Arabes, des musulmans, des Palestinien·nes et de ceux qui soutiennent leur sort — y compris les nombreuses voix dissidentes en Israël et ailleurs.Nous sommes profondément préoccupé·es par les mesures répressives prises dans certaines universités, en Europe et ailleurs, à l’encontre de celles et de ceux qui ont exprimé leur solidarité avec les Palestiniens et qui ont été suspendu·es ou harcelé·es.Cette réduction au silence totalitaire de la dissidence face à la violence et à la guerre est inacceptable et en totale contradiction avec la mission de l’enseignement supérieur qui est de nourrir l’esprit critique des étudiants et du public. Nous condamnons également la répression violente des manifestations pacifiques en Europe et ailleurs.

Nous répondons à l’appel de nos collègues de l’Université de Birzeit à s’élever contre la violence génocidaire, l’occupation et la violation flagrante des droits de l’homme à Gaza et dans les territoires palestiniens occupés, et nous demandons à la communauté universitaire de remplir sa mission de critique des structures oppressives, de mise en garde contre les effets de la violence et de l’occupation, et de dire la vérité au pouvoir.

Nous appelons à un cessez-le-feu immédiat et à une aide humanitaire immédiate pour la population de Gaza, ainsi qu’à un engagement d’Israël et de tous les gouvernements en faveur d’un processus de paix qui s’attaque aux inégalités historiques, à l’injustice et à la violence structurelle dans la région.

Ana Ivasiuc, présidente de l’EASA
Au nom du comité exécutif de l’EASA

Dear colleagues,

Please consider signing this open letter in support of the EASA Executive Committee’s statement ] on the situation in Gaza, which was criticised by some EASA members.

In addition to supporting the statement, we also express our concerns about restrictions on academic freedom in Europe and ask for the establishment of a Working Group tasked to 1) look into this issue, 2) offer support to colleagues who face reprisals for publicly sharing their analyses of the situation in Israel/Palestine and 3) suggest ways to address the situation of Palestinian academics and students in Europe and the Middle East.

Some of us, especially those in precarious job situations, may not be in a position to sign this letter. We therefore ask everyone to join the EASA General Assembly on 21 December (online, from 2 to 4PM CET) and vote anonymously in favour of the establishment of the Working Group on Academic Freedom and Human Rights. All EASA members will receive the link to the meeting 2 days before the AGM. If you are not an EASA member, you may want to consider becoming one for this important vote.

Here is the link to the EASA membership page ; here is our open letter.

Don’t hesitate to share widely!

Thank you in advance for your support.
Warm regards,



Citer ce billet
L'équipe des rédacteurs d'Academia (2023, 7 décembre). Lettre de soutien à la déclaration du Comité exécutif de l’European Association of Social Anthropologistssur la situation à Gaza. Academia. Consulté le 15 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ajka

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.