À Aix-Marseille, la Cocarde et l’UNI prennent le bouillon

177 voix : voici le résultat obtenu par la Cocarde, liste conduite par Marc Solina, connu pour participer à des manifestations d’ultra-droite. UNI perd 2 sièges, avec 15% des voix

Extraits.Sur les réseaux sociaux, La Cocarde s’est filmée quelques jours avant le scrutin en train de tracter sur les campus de la Canebière, Luminy, la Timone et Saint-Jérôme. À Aix, elle aura du mal à rivaliser avec l’UNI, un autre syndicat classé très à droite et déjà très bien implanté dans la ville.

La ligne de La Cocarde n’est pas uniquement sécuritaire. Le profil de sa tête de liste, le marseillais Marc Solina, apparait très radical sur d’autres sujets. Il s’est fait remarquer en juin dernier, en marge du concert de soutien à l’ONG de sauvetage de migrants SOS Méditerranée, en déployant une banderole de plusieurs mètres avec cette inscription : “qu’ils retournent en Afrique”. Un hommage aux propos tenus, et sanctionnés, en novembre 2022 à l’Assemblée nationale par le député RN Grégoire de Fournas, interrompant la prise de parole de l’élu LFI Carlos Martens Bilongo avec les mêmes mots.

Suite à cette banderole, Marc Solina avait fini en garde-à-vue avec quatre autres militants. L’action a été revendiquée par une autre organisation d’extrême droite : Défends Marseille, considérée comme la jeune garde du sénateur Reconquête Stéphane Ravier.

 


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
L'équipe des rédacteurs d'Academia (11 novembre 2023). À Aix-Marseille, la Cocarde et l’UNI prennent le bouillon. Academia. Consulté le 18 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/ajjl


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.