Violences sexistes et sexuelles sous les projecteurs à l’Université Bordeaux Montaigne

Violences sexistes et sexuelles. L’université de Bordeaux Montaigne dans la tourmente: “on a l’impression que toutes les paroles ne se valent pas”, par Julie Chapman, France 3 Nouvelle Aquitaine, 27 octobre 2023

Les faits remontent sur une période s’étendant de 2006 à 2020. Un enseignant de l’université de Bordeaux Montaigne est accusé, par plusieurs étudiantes et professeurs, de violences sexistes et sexuelles. Parmi eux, Barbara Stiegler, enseignante-chercheuse en philosophie, qui l’accuse de l’avoir violée, en 2020.

“Il s’est collé au corps de certaines étudiantes”

Harcèlement sexuel, gestes et propos sexualisés déplacés, humiliation publique, selon plusieurs témoins, la gravité des faits est sans équivoque. “Cela pouvait se passer à l’université ou lors de séances au domicile du professeur, une pratique courante dans l’enseignement supérieur”, explique Annie Carraretto, la présidente du Planning familial de Gironde, qui a recueilli les témoignages de plusieurs victimes. ” Et il y a toujours la même méthode : si la victime manifeste son désaccord, elle est au mieux complètement ignorée, voire humiliée en public”, poursuit Annie Carraretto qui détaille le procédé.

Pour lire la suite →



Citer ce billet
L'équipe des rédacteurs d'Academia (2023, 28 octobre). Violences sexistes et sexuelles sous les projecteurs à l’Université Bordeaux Montaigne. Academia. Consulté le 22 février 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ajj9

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.