#MeTooScience en Allemagne : Tatort Uni

La chaîne de télévision ZDF a diffusé, le 19 juillet 2023, Tatort Uni, une enquête sur les abus de pouvoir dans les universités allemandes, que vous présente succinctement Academia. À quand un #metooscienceEurope ?

Humiliations, mobbing, agressions sexuelles — les cas de harcèlement à l’université sont fréquents, observent les deux journalistes, Olivia Samnick und Friederike Röhreke, au terme d’une enquête sur les affaires qui touchent l’enseignement supérieur et la recherche en Allemagne, disponible (en allemand) sur le site de la ZDF.

Le problème est “massif”et “structurel” : telle est la conclusion à laquelle arrivent les deux journalistes. C’est un problème que reconnaît Prof. Stephan Schröder, vice-recteur de l’Université de Cologne, au regard de la taille de l’université, où plusieurs cas d’abus de pouvoir ont défrayé la chronique1. Schröder refuse pourtant d’en admettre la dimension structurelle.

Prof. Schröder, vice-recteur de l’Université de Cologne.

Selon un sondage coordonné par Anke Lipinsky, pourtant, 2 agent·es sur 3 ont été victimes des violences sexistes et sexuelles au sein d’une université allemande.

Anke Lipinsky, coordinatrice du projet UniSAFE

Les procédures entamées par les victimes resteraient “lettre morte” car les universités ne “veulent pas perdre la face”, car leur capacité à attirer des bon·nes chercheur·es se fonde notamment sur leur réputation, qui seraient entachée si les cas étaient publicisés, admet une personne chargée de traiter les procédures d’abus de pouvoir et qui veut rester anonyme “par peur de perdre son poste”. Des procédés qu’elle juge “odieux” (“verabscheuungswürdig” en allemand).

L’enquête commence et se termine avec l’interview de Franziska Saxler et Dr. Victoria Striewe, fondatrices du collectif #MeTooScience: https://portal.metoo.science/

#MeTooScience publie des témoignages de victimes de violences sexistes et sexuelles.

Témoignages publiés sur le blog #MeTooScience

Franziska Saxler déclare:

“Il y a de grands moments pour nous, où les personnes concernées se disent : “Ah, peut-être que ce n’est pas moi le problème !” C’est, selon moi, le moment crucial, celui où disparaît la culpabilité envers soi-même ou la honte en raison d’un ‘mauvais’ comportement que l’on aurait eu.”

Pour en savoir plus sur le projet UniSAFE: https://unisafe-gbv.eu/

  1. Le bandeau représente une manifestation prônant la tolérance zéro, organisée par l’AStA, 0tolerance_unicologne et #metooscience, appelant à lutter contre les violences sexistes et sexuelles, les abus de pouvoir, le harcèlement, les humiliations et les discrimination à l’université de Cologne le 11 janvier 2023. Crédit: Michael Bause []

OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
L'équipe des rédacteurs d'Academia (16 août 2023). #MeTooScience en Allemagne : Tatort Uni. Academia. Consulté le 20 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/ajht


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.