Motion de l’assemblée générale des personnels de l’enseignement supérieur et de la recherche d’Île-de-France du 30 mars

La puissante mobilisation pour nos retraites ne faiblit pas, au contraire. A chaque rendez-vous, les jeunesses, notamment les étudiant·es et lycéen·nes, y prennent une place toujours croissante. Nous nous insurgeons une fois encore contre l’autoritarisme, la rétraction des libertés, le mépris du gouvernement pour les corps intermédiaires, pour nous tou·tes. Ce gouvernement ne tient que par la répression, il multiplie les violences policières pour défendre des politiques dont personnes ne veut, des politiques qui nous conduisent à la catastrophe comme ces bassines qui privatisent l’eau et aggravent la sécheresse. Nous exprimons notre solidarité avec toutes les victimes de ces politiques.
On est là ! Ensemble nous sommes puissant·es, ensemble nous allons gagner !
https://twitter.com/UnivOuverte/status/1641037497323995137?s=20L’assemblée générale des personnels de l’enseignement supérieur et de la recherche d’Île-de-France appelle à multiplier les actions locales sur nos lieux de travail (universités, UFR, IUT, services, labos, etc.) : projections, campagnes d’affichage, tractages, AG à tous les niveaux, motions, etc. La multiplication des AG dans chaque collectif de travail permettra de décider de modalités de mobilisation efficaces à une échelle pertinente, pour s’informer et s’organiser entre collègues. L’organisation de la mobilisation au niveau local doit permettre de construire la grève de toutes les activités pour les enseignant·es et chercheur·ses, ainsi que de proposer et de mettre en œuvre des agendas de mobilisation entre les grandes journées de mobilisation nationale, en lien avec les étudiant·es, l’ensemble des personnels de l’ESR et les autres secteurs professionnels mobilisés.

La diffusion des motions est un outil pour rendre visibles nos différentes actions – malgré le refus de certains canaux de diffusion scientifique – et nous encourager à amplifier la dynamique collective ! De manière générale, l’AG appelle les personnels de l’ESR à faire connaître leurs actions et agendas de mobilisation, pour toujours mieux nous coordonner et faire circuler les matériels militants. Mutualisons nos énergies, faisons fleurir partout les nouvelles formes de lutte, renforçons la mobilisation.

L’AG apporte surtout un soutien sans faille aux étudiant·es mobilisé·es. Au moment où la mobilisation étudiante prend de l’ampleur et se structure, donnant un nouveau souffle au mouvement social et aux travailleur·ses en grève, il est important de permettre aux étudiant·es de se mobiliser, d’une part, en agissant concrètement contre le distanciel et les fermetures administratives, et d’autre part, en réfléchissant dès maintenant aux modalités de validation du semestre. Les premiers reculs du gouvernement sur les revendications étudiantes (bourses, SNU, etc.) montrent bien l’enjeu de la participation de la jeunesse à la mobilisation sociale actuelle. Nous appelons à rejoindre le plus possible les étudiant·es dans les blocages, occupations, manifestations, à engager nos corps aux côtés des leurs. En particulier, l’AG appelle à rejoindre les prochaines actions organisées par la Coordination nationale étudiante (CNE) et l’interfac étudiante d’Ile-de-France. L’AG appelle aussi les collègues à condamner et à attaquer systématiquement les consignes ou recommandations de bascule en distanciel ou en télétravail qui sont adressées aux non-grévistes de l’ESR.

L’AG soutient aussi pleinement les revendications de tou·tes les travailleur·ses précaires de l’ESRen particulier des vacataires toujours payé·es en-dessous du SMIC horaire — deux tiers des enseignant·es du supérieur pour seulement 0,6% des dépenses de l’ESR – qui demandent aux présidences des universités le doublement de leur rémunération par la déclaration de deux heures de vacations pour chaque heure face aux étudiant·es. Plus globalement, nous exigeons plus de postes et de moyens pour l’ESR, pour en finir avec la précarisation des étudiant·es et des personnels. Contre la sélection et la marchandisation qui aggravent les inégalités et les discrimination, nous défendons un service public de l’ESR ouvert à tou·tes.

L’AG renouvelle enfin son appel à donner aux différentes caisses de grève et à les faire fonctionner localement, pour que tou·tes les travailleur·ses puissent prendre part à la grève.
Soyons massivement en grève et dans la rue jeudi 6 avril, contre ce projet injuste et brutal de contre-réforme des retraites, contre la précarité et les conditions de travail et d’étude dégradées dans l’enseignement supérieur et la recherche ! Amplifions la mobilisation, durcissons le rapport de force pour gagner ce combat ! Un lieu de rendez-vous à 13h30 sera donné dès que possible, pour former un cortège ESR plus puissant encore dans la manifestation parisienne !

La prochaine assemblée générale des personnels de l’enseignement supérieur et de la recherche d’Île-de-France se tiendra le vendredi le 7 avril à 12h30 dans un site parisien, le lieu précis sera communiqué dès que possible.

On continue, ensemble on va gagner !



Citer ce billet
L'équipe des rédacteurs d'Academia (2023, 2 avril). Motion de l’assemblée générale des personnels de l’enseignement supérieur et de la recherche d’Île-de-France du 30 mars. Academia. Consulté le 17 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ajf8

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.