Le mouvement de lutte contre le distanciel s’étend : recensement des actions en cours

Academia lance, en lien avec Université Ouverte et le groupe d’action Stop distanciel de l’Assemblée générale des personnels de l’ESR d’Île-de-France qui s’est constitué le 16 mars dernier, un recensement des actions contre le recours débridé au distanciel dans les universités, en particulier les jours de grève.

Signalez-nous, en commentaire de cet article ou via l’adresse du groupe d’action Stop distanciel (esr.stop.distancielATprotonmail.com), toutes les actions dont vous avez connaissance !

 

Constatations générales

On peut d’abord faire quatre observations très générales :
  1. À la faveur du mouvement de lutte contre la réforme des retraites, le distanciel à l’université est enfin redevenu un sujet de discussion et de contestation, mettant en échec la tendance à la banalisation qui, au contraire, caractérisait le recours au distanciel depuis la fin des confinements liés au Covid-19 et la réouverture des établissements.
  2. Les actions de protestation prennent des formes extrêmement diverses à ce stade, qui témoignent à la fois d’une contestation très répandue, mais qui ne prend pas encore appui sur une grande revendication nationale et intersyndicale sur le sujet. Ce travail reste à faire, mais on peut d’ores et déjà dire, au regard de l’extension indéniable du mouvement de contestation, que le silence du ministère comme de France Universités sur la question du distanciel devient intenable.
  3. Alors que pendant les confinements liés au Covid-19, les critiques contre le distanciel à l’université se concentraient sur les conséquences délétères du distanciel sur les personnels précaires et les étudiant·es défavorisé·es, mal connecté·es, sans équipement informatique adéquat, et sans espace de travail approprié, on observe que ces critiques – pourtant toujours autant d’actualité – sont aujourd’hui étonnamment passées au second plan, notamment dans les motions des instances officielles des universités, ce qui est difficilement compréhensible.
  4. Enfin, le point le plus important à noter est que la contestation contre le distanciel se concentre à ce stade très majoritairement sur la bascule en distanciel les jours de mobilisation, alors même que le problème de la banalisation à tout crin du recours au distanciel à l’université (pour éviter de réparer un bâtiment insalubre, pour maintenir une séance alors que l’enseignant·e est malade, pour éviter les galères les jours de grève des transports, pour mutualiser des cours sur plusieurs sites et pallier ainsi le manque d’enseignant·es disponibles, etc) va très au-delà de cette question. Une critique générale du recours au distanciel à l’université, par-delà la question des jours de mobilisation, manque encore à ce stade, autrement dit.

Premier recensement des différentes formes d’action

On constate d’abord une première vague de prises de position d’instances élues des universités sur le distanciel, plus ou moins timides. Citons :
On note aussi que la présidence de l’université de Rennes 2 a choisi d’interdire elle-même la bascule en distanciel pour la journée du 23 mars.
Les assemblées générales des personnels et des étudiant·es sont également nombreuses à prendre position sur le distanciel. Voici quelques exemples :
  • Motion de l’AG des étudiant·es et personnels de l’Université Lyon 2 du 17 mars contre l’imposition du distanciel les jours de grève et de blocage ; 
  • Motion de l’AG de la FASEST et de l’Université de Lille du 20 mars qui “se prononce fermement contre l’usage du distanciel et dénonce l’injonction faite à nos collègues des sites de Pont de Bois et de Moulins de basculer leurs cours en distanciel”
  • Motion de l’AG de l’IEP de Lyon du 21 mars, réclamant la fin de tout passage en distanciel les jours de grève et de blocage
  • Motion de l’AG de l’université Paris 13 du 21 mars demandant que les étudiant·es “soient réellement informé·es […] de l’interdiction formelle du passage au distanciel”
  • Motion de l’AG de l’UFR SHS de l’université Gustave Eiffel du 21 mars rappelant que le recours au distanciel n’est pas réglementaire et d’autant plus les jours de grève, et appelant à ne pas y avoir recours (et à ne pas recourir non plus à l’hybride).
  • Motion de l’AG de l’université Paris 13 du 21 mars demandant “l’interdiction formelle du distanciel”
  • Motion de l’AG des personnels et étudiant·es de l’université Paris-Cité (campus Saint-Germain) du 21 mars demandant “de ne pas organiser de cours en distanciel pendant les journées de mobilisation”
  • Motion de l’AG du campus Condorcet (date?) contre le passage en distanciel et la mise en télétravail illégale des agent·es et stagiaires
Par ailleurs, des actions directes de protestation sont menées, en particulier à l’initiative de collectifs étudiants :
Dans plusieurs universités, des actions contentieuses devant les tribunaux administratifs ont par ailleurs été engagées contre des consignes de bascule en distanciel (d’autres recours sont en préparation) :
  • Recours pour excès de pouvoir et référé suspension contre des consignes de bascule en distanciel à l’UPEC déposés le 4 mars
  • Triple recours pour excès de pouvoir contre des consignes de bascule en distanciel à l’université de Picardie, déposés le 13 mars
L’intersyndicale de l’ESR a par ailleurs pris position sur le sujet, en appelant le 20 mars à “refuser et dénoncer l’injonction à passer en distanciel les jours de grève”. On rappellera, enfin, que le 9 mars, 120 collègues ont dénoncé le recours au distanciel dans une tribune à Libération, “Laissons les universités se mobiliser contre la réforme des retraites.

Le mouvement s’étend donc très vite. Vite la suite !



Citer ce billet
L'équipe des rédacteurs d'Academia (2023, 22 mars). Le mouvement de lutte contre le distanciel s’étend : recensement des actions en cours. Academia. Consulté le 16 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ajec

Une réflexion sur « Le mouvement de lutte contre le distanciel s’étend : recensement des actions en cours »

  1. Ping :  – Paris 1, hiver 2023 : le distanciel contre l’université – – Les brèves de Paris 1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.