Limoges, Aix, Toulouse, Lyon : occupons l’université

Quarante établissements étaient bloqués ou occupés le 7 mars, une vingtaine encore aujourdhui : en dépit des fermetures administratives abusives, les piquets de grève sont l’occasion de se rencontrer et de retrouver un temps d’échange qui a quasiment disparu de l’université néolibérale.

Quelques photos du #BlocageChallenge 😉

Bandeau : Bordeaux occupée, décembre 2019. Crédit: garlicwoman

Dans la presse



Citer ce billet
L'équipe des rédacteurs d'Academia (2023, 8 mars). Limoges, Aix, Toulouse, Lyon : occupons l’université. Academia. Consulté le 17 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ajdn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.