Motions contre la réforme des retraites : 17e et 72e section du CNU, février 2023

Motion 72e section de la CNU, 10 février 2023

Nous, membres de la section 72 du CNU, réuni·e·s ce vendredi 10
février 2023 en assemblée générale, lors des sessions de
qualifications et CRCT, nous opposons à la détérioration de notre
système de retraite et soutenons la mobilisation contre la réforme des
retraites.

Les personnels de l’enseignement supérieur et de la recherche ont tout
à perdre avec l’augmentation du temps de cotisations et le recul de
l’âge légal pour une retraite à taux plein, compte tenu de la durée
des études pour débuter une carrière universitaire, des années
travaillées à l’étranger et du morcellement de nos carrières. La
diminution constante des postes mis au concours contribue d’autant plus
à retarder l’entrée dans la carrière, ce que nous observons au travers
des nombreuses demandes de requalification de dossiers par ailleurs
excellents.

Nous œuvrons pour un service public de qualité et restons attaché·e·s
à une retraite juste et conforme aux intérêts de l’ensemble des
personnels du public et du privé.

Vote : 14 oui, 1 non, 1 blanc


Motion 17e section de la CNU, 15 février 2023

Nous, membres de la section 17 du CNU, réuni-e-s en assemblée générale, lors des sessions de qualifications et CRCT, et engagé-e-s dans la défense de notre profession, nous unissons à l’appel de l’ensemble des organisations syndicales et confirmons notre très forte détermination à refuser le projet de réforme des retraites présenté par le gouvernement.

La section soutient les revendications qui s’opposent au recul de l’âge légal de départ à 64 ans et à l’allongement de la durée de cotisation. Des propositions alternatives existent qui ne doivent pas rester lettre morte ! Le gouvernement doit entendre le rejet massif de ce projet, la mobilisation d’ampleur actuellement en cours sur l’ensemble du territoire.

Les personnels de l’enseignement supérieur et de la recherche ont tout à perdre avec l’augmentation du temps de cotisation et le recul de l’âge légal pour une retraite à taux plein. Compte tenu de la durée des études pour débuter une carrière universitaire, de la précarité de certains débuts de carrière et de la carrière souvent hachée des femmes, cette réforme est particulièrement nuisible et nous la refusons.

Nous œuvrons pour un service public de qualité et restons attaché-e-s à une retraite juste et conforme aux intérêts de l’ensemble des personnels du public et du privé.

Motion adoptée par 29 voix et deux abstentions.



Citer ce billet
L'équipe des rédacteurs d'Academia (2023, 18 février). Motions contre la réforme des retraites : 17e et 72e section du CNU, février 2023. Academia. Consulté le 21 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ajc5

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.