Excuses universitaires pour esquiver la grève

Traduction

1. L’universitaire marxiste. Mais je travailler sur l’histoire syndicale. M’arrêter de travailler affectera le mouvement social

2. L’adepte de la demi-mesure. Je vais démontrer comment nous travaillons trop en utilisant un jour de grève pour rattraper mon travail en retard.

3. Le géographe critique. Je ne peux pas faire grève. Mon travail est trop important pour le Sud global

4. L’abrutie de la grève. Je ne peux pas franchir le piquet de grève, donc je vais déplacer mes cours hors du campus.

5. L’influenceur. Je me rends sur le piquet de grève aujourd’hui, mais à 13h, je dois filer pour me rendre à un jury dans une autre université.

6. Le martyr. Je ne vais pas faire grève, mais je vais indiquer aux ressources humaines que j’en suis solidaire.



Citer ce billet
L'équipe des rédacteurs d'Academia (2023, 17 février). Excuses universitaires pour esquiver la grève. Academia. Consulté le 15 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ajc4

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.