Revalorisation pour tous et toutes les contractuel∙les : une pétition à l’INSERM

Dans un arrêté du 26 décembre 2022, la Ministre Sylvie Retailleau établissait égalité de traitement entre tous les agent∙es contractuel∙les doctorant∙es. Une nouvelle bataille commence.

La revalorisation salariale prévue pour janvier 2023 à l’INSERM devrait bénéficier à toutes et tous les contractuel·les, et pas seulement aux nouveaux et nouvelles recruté·es. 

À partir de janvier 2023, un  nouveau barème de rémunération, sensiblement réévalué, s’appliquera aux agent·es contractuel·les de l’INSERM. Une revalorisation indispensable compte tenu de l’inflation galopante et des problèmes d’attractivité rencontrés depuis plusieurs années par l’établissement.
Toutefois, il a été décidé de façon incompréhensible que les contractuel·les qui sont déjà en poste – y compris si leur contrat est renouvelé en 2023 ou
postérieurement – ne sont pas éligibles à cette revalorisation !

Une partie essentielle de la recherche en France est assurée par des agent·es contractuel·les (36% de l’effectif total de l’Inserm en 2021). Cette revalorisation fragmentaire va fragiliser les collectifs de travail en générant, à fonction égale, une inégalité de traitement salarial inexplicable et conduira également de nombreux contractuel.les à démissionner, ce qui risque de mettre en péril nombre d’études et de projets de recherche en cours.

Nous revendiquons la révision de cette décision arbitraire et préjudiciable afin de prévenir une mise en danger de la recherche en France : l’INSERM doit appliquer la même politique salariale à toutes et tous ses agent·es contractuel·les.

Pour signer la pétition →

Pour plus d’information



Citer ce billet
L'équipe des rédacteurs d'Academia (2023, 4 janvier). Revalorisation pour tous et toutes les contractuel∙les : une pétition à l’INSERM. Academia. Consulté le 22 février 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ajag

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.