Le travail gratuit dans l’enseignement supérieur : cela suffit.

*** ENGLISH VERSION BELOW ***

Le texte ci-dessous a été préparé sur le Discord des précaires de l’ESR (que tout précaire de l’ESR, membre ou non d’un collectif de précaires, peut rejoindre). Vous pouvez signer individuellement ce texte. Les collectifs, syndicats ou associations souhaitant signer ou soutenir ce texte peuvent écrire à l’adresse precairESR@protonmail.com.

Le travail gratuit dans l’enseignement supérieur : cela suffit.

Les collectifs de précaires et de non-titulaires de l’ESR n’ont eu de cesse de le répéter : le travail gratuit dans l’ESR est une plaie qui, à force d’être creusée, est désormais béante.

Pour obtenir ces services gratuits, qu’on fasse miroiter aux non-titulaires des financements ou des postes, qu’on leur mette des “coups de pression”, par des injonctions menaçantes (“On te renouvellera pas tes vacations/ton ATER”) ou culpabilisantes (“Et les étudiants dans tout ça ? La fac a besoin de toi ! Do it for the team” ; “Je le faisais quand j’étais ATER” ) ou tout simplement qu’on se repose sur la docilité de “collègues” embourbé·es dans leur position vulnérable*… les modalités varient mais les résultats sont les mêmes : ces collègues non-titulaires se retrouvent à soutenir à bout de bras et gracieusement un système à bout de souffle.

À l’aube des examens terminaux du premier semestre, nous rappelons que les vacataires (ATV et CEV) « sont soumis aux diverses obligations qu’implique leur activité d’enseignement et participent notamment au contrôle des connaissances et aux examens relevant de leur enseignement » (décret n° 87-889 du 29 octobre 1987), et que la même règle prévaut pour les ATER (décret n° 88-654 du 7 mai 1988) et les doctorant·es contractuel·les (décret n° 2009-464 du 23 avril 2009).

Des composantes jouent sur le relatif flou juridique entourant la notion d’« enseignement » dans les textes juridiques**. Dans ce cadre, en plus du contrôle continu qu’ils et elles assurent déjà, elles forcent les chargé·es de TD à corriger gracieusement les copies de partiel du ou de la chargé·e de CM correspondant. Il en va de même pour la surveillance du partiel. De notre point de vue, la seule façon cohérente de lire ce texte est la suivante : les enseignant·es n’ont à assurer le contrôle de connaissances que des enseignements qu’ils et elles effectuent effectivement, face aux étudiant·es***. Imagine-t-on un·e chargé·e de CM assurer les tâches de contrôle continu ?

Dans tous les cas, aucun·e enseignant·e n’a l’obligation d’assurer des surveillances d’examens ou des corrections de copies qui ne sont rattachées en aucune manière aux enseignements qu’elle ou il a assurés. Si donc un·e enseignant·e accepte de s’acquitter de tâches de surveillance et de correction relatives à des enseignements qui n’ont rien à avoir avec les siens, ces dernières doivent être considérées comme du temps de service supplémentaire, et ainsi être rémunérées.

La coordination des précaires de l’ESR et de leurs collectifs demande solennellement aux membres de votre composante de ne pas tomber dans la facilité, de ne pas imposer ce type de tâches supplémentaires et de les rémunérer lorsqu’elles sont réalisées.

Nous rappellerons qu’en 2020, le tribunal administratif de Nancy a condamné l’université de Lorraine pour ce type d’agissements (surveillance d’examens non-rémunérée). Nous nous adressons ainsi aux non-titulaires qui subiraient ces injonctions au travail gratuit et les invitons à nous contacter sans délai : precairESR@protonmail.com

Il n’est jamais impossible de rétribuer justement des travailleur·ses pour les tâches qu’ils/elles réalisent. Si l’UFR de Droit, Economie et Gestion de Bordeaux (ex-Bordeaux 4) est capable depuis presque dix ans de rémunérer les corrections de copies, les surveillances d’examen et les jurys d’oraux, en les incluant explicitement dans le référentiel d’équivalences horaires de l’établissement***** et en organisant le relevé des heures effectuées par les précaires, nous ne voyons pas pourquoi les autres établissements d’enseignement supérieur ne pourraient pas en faire de même.

*voir sur ce point les résultats de l’enquête “Corrections de copies non payées : vous en reprendrez bien un lot !?“.

**Nous parlons bien d’un “relatif” flou juridique, car comme le précise l’article 7 du Décret n°84-431 du 6 juin 1984 fixant les dispositions statutaires communes applicables aux enseignants-chercheurs et portant statut particulier du corps des professeurs des universités et du corps des maîtres de conférences, la notion d'”enseignement” renvoie bien au “service d’enseignement”.

***dans nombre de composantes, les chargé·es de TD ne corrigent d’ailleurs aucunement les copies de CM en sus du contrôle des connaissances qu’ils/elles assurent déjà en TD, même dans le cadre d’un même enseignement comprenant des heures de TD et de CM (dépt. de science politique de l’université Paris 8, dpt. de philosophie de l’université Paris Nanterre, dépts. d’histoire de l’art et d’archéologie de l’université de Franche-Comté, dpt. d’études du monde anglophone de l’université d’Aix-Marseille, dpt. de psychologie de l’université de Caen,  dpt. de sociologie de l’université de Poitiers). Sans pouvoir nous faire savoir ce qu’il en était de manière générale dans leur composante, des camarades non-titulaires ont par ailleurs signalé qu’à titre personnel, ils ne subissaient pas ce type de pratiques dans la leur (Ispef et dépt. des arts du spectacle de l’université Lumières Lyon 2, dpt. d’histoire de l’art de l’université de Tours, dpt. de Lettres de l’université Paul-Valéry Montpellier 3). Dans certaines composantes, les chargé·es de CM bénéficient dans cette perspective de décharges d’heures d’enseignement pour leurs corrections de copies (dpt. d’économie gestion de l’université Paris 13, facultés de droit et de science politique et d’économie, gestion et AES de l’université de Bordeaux) ; les référentiels équivalence horaire de certains établissements les spécifient même explicitement (université de Strasbourg, université d’Angers).

****les établissements d’enseignement supérieur ont la possibilité de définir une liste d’activités susceptibles d’être prises en compte dans les obligations de service d’enseignement des enseignants-chercheurs, sur la base d’un référentiel national d’équivalence horaire. Plus d’infos.

English version:

Unpaid labour in higher education: this needs to stop.

The various collectives for untenured and precarious higher education employees have been saying it over and over: unpaid labour is a plague in higher education. And that plague keeps spreading, as nothing is done to prevent this.

To get those free services from precarious colleagues, methods may vary: dangling promises of funding or work position before them, putting pressures on them by threatening them (“your “vacation/ATER” contract won’t be renewed”), guilt tripping them (“And what about the students? The faculty needs you! Do it for the team*; I was doing this when I was in your place, you know”), or just relying on their “colleagues”’ docility, mired as they are in their vulnerable position*. But the results are the same: these precarious colleagues end up shouldering the burden of a faltering system, for free.

With the first semester’s final exams coming around the corner, we would like to emphasise that the “vacataires” (“ATV” and “CEV”) “are subject to the obligations that their teaching work entails, including involvement in the assessments and exams falling within their teaching work” (decree n°87-889, 10.29.1987), and that the same rule also applies to the “ATER” (decree n°88-654, 5.7.1988) and to the PhD students on contract (decree n°2009-464, 4.23.2009).

The notion of “teaching” in the legal text suffers from a relative vagueness**. Within this framework, they force the ones in charge of tutorial classes (in France called “TD”, for “Travaux Dirigés”) to deal with the grading task for the semester’s final exams, in place of the one in charge of the corresponding lecture course (in France called “CM” for “Cours Magistral”), and in addition to the continuous assessment work that they’re already carrying out. Same goes for the exam overseeing. From our perspective, the only logical way to read this text implies the following: a teacher-researcher is only responsible for evaluating the students he or she actually give courses to, face-to-face***. Wouldn’t compelling someone in charge of a lecture course to carry out continuous assessment tasks (which belongs to the TD) seem ridiculous to anyone?

Either way, no teacher must be forced to oversee or mark exams when said exams are in no way linked to the courses they provide. And if a teacher does accept to fulfil such tasks regardless, these must count as additional working time, and be paid accordingly.

Higher education precarious workers’ coordination and their collectives solemnly request your university component’s members not to take the easy route of rendering this kind of additional work compulsory, and to give an actual payment in the case of such work being carried out.  

We would like to mention that, in 2020, the Lorraine university has been convicted for this kind of practices (unpaid exam overseeing) by administrative court of Nancy. We also wish to reach out to precarious and untenured colleagues who may suffer from their university urging them to perform unpaid tasks, and encourage them to contact us as soon as possible: precairESR@protonmail.com

Properly paying workers for tasks they perform is never impossible. The Bordeaux Law, Economy and Management research and training unit (previously “Bordeaux 4”) has been able, for almost ten years now, to pay for exam marking and overseeing as well as participation in oral examination boards, to explicitly include these activities in their “référentiel d’équivalences horaires”**** and to keep track of the precarious employees’ working hours. If they could manage that, we do not see why other institutions could not do the same.

* On that matter, one may refer to the results of the study called “Unpaid exam grading: please have another batch!” https://cryptpad.fr/pad/#/2/pad/view/7B4fU+xSut-su411NdEMrg7LFuhWT2PPWg9VFoUpgLA/

**We are talking about a “relative” legal vagueness, because as specified in Article 7 of Decree No. 84-431 of 6 June 1984 laying down the common statutory provisions applicable to teacher-researchers and laying down the special status of the body of university professors and the body of lecturers, the notion of “teaching” does refer to the “teaching service”. That is : the classes actually taught and not the broader teaching unit to which they may relate.

***In a number of departments, the ones in charge of tutorial classes do not mark any final exams in addition to the continuous assessment tasks they already provide in the TDs, even within the framework of the same “unité d’enseignement” including both TD and CM hours (political science department of the University of Paris 8, philosophy department of the University of Paris Nanterre, history of art and archaeology department of the University of Franche-Comté, English-speaking world studies department of the University of Paris 7, etc.). of Philosophy at the University of Paris Nanterre, Dept. of Art History and Archaeology at the University of Franche-Comté, Dept. of Anglophone World Studies at the University of Aix-Marseille, Dept. of Psychology at the University of Caen, Dept. of Sociology at the University of Poitiers). Without being able to tell us what the situation was in general in their component, some non-tenured colleagues also indicated that they personally did not suffer from this type of practice in their component (Ispef and the performing arts department of the Lumières Lyon 2 university, the art history department of the university of Tours, the literature department of the Paul-Valéry Montpellier 3 university). In some departments, the ones in charge of tutorial classes are given time off from teaching to correct papers (economics and management department of the University of Paris 13, faculties of law and political science, and economics, management and AES of the University of Bordeaux); the time equivalence reference systems of some institutions even specify this explicitly (University of Strasbourg, University of Angers).

****Higher education institutions have the possibility to determine a number of activities to be included in the teachers-researchers’ teaching service duties, based of a national “référentiel d’equivalences horaires”. (https://doctorantsshs.blogspot.com/2014/05/le-referentiel-dequivalences-horaires_8.html)

 

Signataires :

  • Collectif Condorcet
  • Collectif des doctorant·es de l’IEP de Paris – Twitter
  • Le Collectif Doctoral de Sorbonne Université – Twitter
  • Collectif des EnseignantEs ChercheurEs Précaires de Nanterre (CECPN) – Twitter
  • Collectif des travailleur·ses précaires de l’université Paris 13 – USPN – Twitter
  • Collectif des travailleur·ses précaires de l’Université Paris-Saclay (Coll·Doc) – Twitter
  • Collectif des précaires de l’UPPA (Université de Pau et des Pays de l’Ardour)
  • Collectif des précaires de l’ESR de Nantes – Facebook/mail
  • Confédération des Jeunes Chercheurs (CJC) – Twitter
  • Des précaires de la CGT Université de Grenoble
  • Av’Hispa (Avenir Hispaniste) – Association des doctorant-e-s et docteur-e-s du labo AMERIBER de l’université Bordeaux Montaigne – Twitter/site
  • Non-titulaires de Paris 3 en lutte – Facebook
  • Collectif des précaires de l’université de Poitiers
  • Doctorant-e-s Solidaires Université Paul Valéry Montpellier III – Facebook

Soutiens

  • Academia
  • Les Jaseuses : collectif de chercheureuses féministes – Twitter
  • Précarités de l’ESR mobilisées – Facebook
  • Université Ouverte – Site
  • CGT FERC-Sup EHESS – Site
  • CGT FERC-Sup Paris 8 – Site
  • SUD éducation Université de Lorraine – Site départemental
  • SUD éducation Université de Montpellier
  • Les sections Rennes 1 et Rennes 2 de SUD éducation 35
  • SUD éducation Université de Bretagne Occidentale
  • SUD éducation Paris 1 – Site
  • Sud éducation Sorbonne Université
  • SUD-Solidaires UPEC
  • SUD éducation Université Paul Valéry Montpellier 3
  • SUD Education et Recherche 86 – Site
  • Sud ESR 42
  • Sud éducation Alsace – Site
  • Association des sociologues enseignant-e-s du supérieur
  • Section Snesup de l’Inspé de l’académie de Créteil Université Paris-Est Créteil
  • Sud Recherche EPST-Solidaires
  • SUD-Education de Nantes Université
  • La section Université de Lille de Sud éducation 59
  • La fédération Solidaires étudiant-e-s

Signatures individuelles – 427 premières signatures (il vous est toujours possible de signer ce texte !)

Statuts (>5 % des signatures) :

  • Enseignant·e-chercheur·se titulaire : 29 %
  • Doctorant·e : 25 %
  • Docteur·e non titulaire : 12 %
  • Soutien hors ESR : 7 %
  • Chercheur·se titulaire : 5 %

Autres statuts : Etudiant·e, BIATSS titulaire, BIATSS contractuel·le, Enseignant·e contractuel·le, Enseignant·e titulaire, ITA titulaire, ITA contractuel·le, Autre.

ABI DIB Anthony, doctorant·e, droit, université Paris Nanterre
ABSI Pascale, chercheur·se titulaire, université Paris Cité
AGUILAR Anne-Sophie, enseignant·e-chercheur·se titulaire
ALLEMAND Gabrielle, ex intervenante professionnelle vacataire, traduction
ALLES Laura, doctorant·e (financée puis chômage), SUD éducation 93/Collectif des précaires de P13, économie, université Paris 13
AMBROISE Bruno, CR CNRS, SNCS, philosophie, CNRS
AMRANI Sarah, enseignant·e-chercheur·se titulaire
ANGYAN Marton, doctorant·e
ANTHEAUME Annabel, étudiant·e
ARNAUD Julien, soutien hors ESR
BABOU Igor, professeur à l’université Paris Cité, laboratoire Ladyss, Endangered Humanities, Paris Cité
BAGHERI Sahar, doctorant·e
BALDELLI Brigitte, MCF Associé, sociologie, université de Perpignan
BARBIER Clément, MCF, science Politique, université Polytechnique Hauts-de-France
BARTHES Séverine, enseignant·e-chercheur·se titulaire, université Sorbonne Nouvelle
BATAILLE Nicolas, docteur, ex-postdoc et ATER, chercheur associé
BATICLE Christophe, MCF, sociologie, Aix-Marseille Université
BAUDIN Alexis, doctorant·e, Élu CFVU, Solidaires étudiant.es, informatique, Sorbonne Université
BAZIN Maelle, doctorant·e
COSTE Dimitri, doctorant·e
BAYTOK Hazal, doctorant·e, science de gestion, université Paris-Saclay
BEAUDET jean-Michel, professeur émérite, anthropologie, université Paris Nanterre
BEAUFORT Cyprien, docteur·e non titulaire
BEAUVALET Marion, doctorante, élue au conseil scientifique, CGT / précaires Dauphine, Paris 9
BEDEAU Mathis-eliott, soutien hors ESR, enseignant agrégé du secondaire, Snes, philosophie, LGT Senghor (Evreux)
BEN ALGIA Yasmina, enseignant·e titulaire, gestion, UPEC
BENJAMIN Thibaut, docteur·e non titulaire
BENTO DE CARVALHO Lucas, enseignant·e-chercheur·se titulaire, droit, université de Montpellier
BENVENISTE Annie, retraitée de l’ESR, université Paris 8
BENZITOUN Christophe, enseignant·e-chercheur·se titulaire, linguistique française, Université de Lorraine
BÉRARD Sèverine, enseignant·e-chercheur·se titulaire
BERGER Cendrine, BIATSS titulaire, ingénieur de Recherche, CGT Ferc Sup, Sorbonne université
BERNARD Aurélie, docteur·e non titulaire, ESR, Ut2j
BERNARD Lise, étudiant·e
BERRARD Anna, doctorant·e, EHESS
BERRHOUN Thomas, doctorant·e
BERTHIER Manon, doctorant·e, université Paris-Est Créteil
BERTILOTTI Paola, enseignant·e titulaire, Paris 8
BERTIN Evan, doctorant·e, ATER, Economie, Université Paris 13
BICHET Lydie, docteur·e non titulaire, CGT Ferc-sup – Collectif Précaires de l’ESR Nantes, Sociologie, Nantes Université
BISCONTI Donatella, soutien hors ESRBIERMANN CLARA, enseignant·e-chercheur·se titulaire, SUD éducation Paris 8, université Paris 8
BLANCHIER Raphaël, enseignant·e-chercheur·se titulaire
BOCCON-GIBOD Thomas, enseignant·e-chercheur·se titulaire, université Grenoble Alpes
BOIROUX Lionel, BIATSS titulaire, secrétaire, FERCSup-CGT Nantes Université, Nantes Université
BOISSIER Fabrice, autre, EC en ecole privée, SUD Education, Mobdoc (Paris 1), informatique
BOISSONADE Jérôme, enseignant·e-chercheur·se titulaire, sociologie, université du Littoral – UMR LAVUE
BONAMOUR Suzanne, docteur·e non titulaire, ecology, CESCO
BONNEFOND Muriel, soutien hors ESR
BORY Anne, enseignant·e-chercheur·se titulaire, ASES, sociologie, université de Lille
BOUCHERIE Alexia, doctorant·e, collectif Marcel-le Mauss, sociologie, université de Bordeaux
BOUR Yan, docteur·e non titulaire, anthropologie et sociologie
BOUREL Etienne, docteur·e non titulaire, Snesup-FSU, anthropologie, université Lyon 2
BOUSSAHA Soumaya, doctorant·e
BOUSSANT Cyrille, soutien hors ESR
BOUTIN Perrine, MCF, CGT, université Sorbonne Nouvelle
BOUTROY Eric, enseignant·e-chercheur·se titulaire, SUD, anthropologie, université Lyon 1
BRAILLET Renaud, doctorant·e
BRANNON Katrina, enseignant·e-chercheur·se titulaire, MCF, linguistique, UPHF Valenciennes
BREANT Hugo, docteur·e non titulaire, Postdoctorant et vacataire, Collectif des précaires de Rouen, Ined
BRODY Aymeric, enseignant·e-chercheur·se titulaire
BRUN Nicolas, doctorant·e
BRUNO Isabelle, enseignant·e-chercheur·se titulaire, université de Lille
BUFFET Jules, doctorant·e, CECPN
BUISSON Christine, directrice de recherche, Sud Recherche EPST, mathématiques appliquées, génie civil, université Gustave Eiffel
BURNEL Morgane, enseignant·e-chercheur·se titulaire
BUTIN Alexandre, doctorant·e
CABRANES Amaia, enseignant·e-chercheur·se titulaire, Sorbonne Université
CALAPI Sisa, doctorant·e, université Paris Nanterre
CAMPIONI Christine, enseignant·e-chercheur·se titulaire
CAPANEMA Silvia, enseignant·e-chercheur·se titulaire, CGT Ferc Sup
CAPREDON Elise, maîtresse de conférences, anthropologie, université Paris Cité
CARIEL Esther, étudiant·e
CARLOS Rita, docteur·e non titulaire, sociologie, université Paris-Saclay
CARU Vanessa, chercheur·se titulaire
CHAI-ALLAH Abdesslam, doctorant·e
CHARRIER Philippe, enseignant·e-chercheur·se titulaire, sociologie, université de Nantes
CHARVIN Heidi, enseignant·e-chercheur·se titulaire, psychologie
CHAUDEMANCHE Chloë, doctorant·e
CHAUVEAU Matthieu, doctorant en 3ème année, sciences de Gestion, IAE Pau-Bayonne
CHAUVEL Mathilde, soutien hors ESR
CHERY Deborah, docteur·e non titulaire
CHEVALIER Florent, enseignant·e-chercheur·se titulaire
CHEVALIER Vérène, MCF, SNESUP, sociologie, UPEC
CHOPRA Sahil, doctorant·e
CHRISTIE Marc, MCF, informatique, université de Rennes
CLÉMENT Loréna, enseignant·e-chercheur·se contractuel·le, géographie, université Paris Nanterre
CLOCHEY Louise, doctorant·e, université Montpellier 3
COLIN Aristide, doctorant·e
COMPAGNON Olivier, enseignant·e-chercheur·se titulaire, histoire, université Sorbonne Nouvelle (Iheal)
CORDE Marine, vacataire, sciences sociales
CORIN Ronan, ATER, Jeune recherche en Artois, génie électrique, université d’Artois
CORNET Xavier, doctorant·e
COSPEREC Serge, professeur agrégé
CUKIER Alexis, MCF, CGT Ferc Sup, philosophie, université de Poitiers
CURA Robin, MCF, géographie, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
DALLA PRIA Yan, enseignant·e-chercheur·se titulaire
DAMBRINE Sebastien, doctorant·e, USPN
DAVIDEL Laura, enseignant·e contractuel·le, anglais
DE SOUZA SILVA François, doctorant·e
DEBOEUF Stéphanie, chercheur·se titulaire, SNTRS CGT, Sorbonne Université
DEBRAY Anne marie, soutien hors ESR
DEBRAY Eva, PRCE/docteure non-titulaire, Sud Éducation, philosophie, UPEC
DEJOIE Caroline, artiste et chercheuse indépendante, Les Jaseuses
DELAGE Pauline, docteur·e non titulaire
DE LA HAYE SAINT HILAIRE Louise, doctorant·e
DELAMARE Alexis, doctorant·e, Doctorant CDSN, philosophie, université de Rouen
DELARUE Frédéric, docteur·e non titulaire, histoire
DEL REY Angélique, PRAG, Sud éducation, philosophie, UPEC
DENOUËL JULIE, MCF, SNESUP-FSU
DESSAINT Sarah, BIATSS titulaire
DI FILIPPO Laurent, MCF, sciences de l’information et de la communication, univ. Lorraine
DINELLI Sarah, docteur·e non titulaire, Collectif non titulaire en lutte de Paris 3
DOMINGUEZ Tristan, doctorant·e
DONLEY Júlia, doctorant·e, université Sorbonne Nouvelle
DRONGITI Angeliki, docteur·e non titulaire, postdoc, sociologie, PLACES-Paris Cergy Université
DUCHESNE Victor, docteur·e non titulaire, économie, USPN
DUDOUYT Cécile, enseignant·e-chercheur·se titulaire
DUFAUX Frédéric, enseignant·e-chercheur·se titulaire, Snesup, géographie, université Paris Nanterre
DUJARIER Marie-Anne, enseignant·e-chercheur·se titulaire
DUMOND Morgan, doctorant·e
DUMONT Juliette, maîtresse de conférences en histoire, université Sorbonne Nouvelle – Paris 3
DUPIN Claire, docteur·e non titulaire
DUQUENOY Eric, enseignant·e-chercheur·se titulaire
DURIEUX Guillaume, enseignant·e titulaire, philosophie, UPEC.
EVAIN Clément, enseignant·e-chercheur·se titulaire
FABRE-CLARK Claire, enseignant·e-chercheur·se titulaire, SNESUP
FAIRHEAD Cecile, enseignant·e-chercheur·se titulaire, biologie
FARGE Marion, enseignant·e-chercheur·se contractuel·le
FARNEA Vincent, BIATSS titulaire, université Paris 8 / UMR CRESPPA
FARHAT benjamin, enseignant·e-chercheur·se titulaire
FAURE-BRAC Marius, BIATSS contractuel·le, SUD Education
FAYA ROBLES Alfonsina, enseignant·e-chercheur·se contractuel·le, post-doc, sociologie, Toulouse
FELY samuel, doctorant·e, Solidaire, sociologie, EHESS
FERRON Benoit, enseignant·e titulaire, CGT
FIEUX Etienne, MCF, mathématiques, UT3, Toulouse
FLECK Frédérique, enseignant·e-chercheur·se titulaire, ENS de Paris
FLETY Laura, docteur·e non titulaire
FLORENZA Lucille, doctorant·e
FLORIANI Valentine, doctorant·e
FONTANILLE François, étudiant·e
FOURNEL Jean-louis, enseignant·e-chercheur·se titulaire, études italiennes, université Paris 8
FOY Laura, doctorant·e, sciences de l’éducation, AMU
FRANCOIS Sarah, docteur·e non titulaire
FRANTZ rowe, enseignant·e-chercheur·se titulaire, Nantes Université
FREUDENTHAL Michael, doctorant·e, USPN
FRIBOLLE Alexandre, BIATSS titulaire
FRIGAU MANNING Céline, enseignant·e-chercheur·se titulaire, études italiennes, université Jean Moulin – Lyon 3
FROMENT-MEURICE Muriel, enseignant·e-chercheur·se titulaire, géographie, université Paris-Nanterre
FROUILLOU Leïla, MCF, Sud Education 92, sociologie, Paris Nanterre
GALLART Romain, docteur·e non titulaire, La Cabane de la recherche, université Paris Nanterre
GALLOT Fanny, enseignant·e-chercheur·se titulaire, Snesup, histoire, UPEC
GARCIA Paco, doctorant·e, SIC, université Sorbonne Paris Nord
GARÇON Lévana, doctorant·e
GASSIER Yolaine, docteur·e non titulaire, science politique
GAURON Estelle, soutien hors ESR
GAUTERO Jean-Luc, enseignant·e-chercheur·se titulaire, SUD Éducation, philosophie des sciences, université Côte d’Azur
GBOBIA Nadia, doctorant·e, philosophie
GHIRARDELLO Ariane, enseignant·e-chercheur·se titulaire
GHMOUCH aïcha, doctorant·e
GILLET Nicolas, docteur·e non titulaire
GIOCANTI Ugo, doctorant·e, CGT Ferc Sup Grenoble, mathématiques-informatique, université Grenoble Alpes
GIRARD BENOIT, chercheur·se titulaire
GIRARD Lucile, soutien hors ESR, docteure en sociologie – chargée d’études hors ESR
GIRARD Violaine, enseignant·e-chercheur·se titulaire
GIRAUD Yann, enseignant·e-chercheur·se titulaire, CY Cergy Paris Université
GLAYMANN Dominique, professeur émérite, sociologie, Université d’Évry
GOLLAC Sibylle, chercheur·se titulaire, sociologie, CNRS, universités Paris 8/Nanterre.
GOUPY Marie, enseignant·e-chercheur·se titulaire
GOURET VINCENT, enseignant·e titulaire, Nantes Université
GOURGUES Marie, enseignant·e-chercheur·se contractuel·le
GRANGER Christophe, enseignant·e-chercheur·se titulaire
GRASSART Clotilde, doctorant·e, sociologie/économie, université de Lille
GRASSIN Paul, docteur·e non titulaire, Sud Éducation, science politique
GROHENS Théotime, doctorant·e, INSA Lyon, Inria
GUEGAN Marie-anaïs, doctorant·e, Lettres modernes, université Lyon 3
GUEZOU Loïc, doctorant·e, Centrale Supelec/université Paris Saclay
GUIBERT Isis, docteur·e non titulaire, postdoc, biologie
GUILLARD Séverin, enseignant·e-chercheur·se titulaire, université Picardie Jules Verne
GUILLAUME Jean-Loup, PU, informatique, La Rochelle Université
HACHANI Luca, docteur·e non titulaire, physique
HAFFNER Emmylou, chercheur·se titulaire
HALBERSTADT Nadine, directrice de recherche, SUD recherche, CNRS
HAMELIN Christine, enseignant·e-chercheur·se titulaire
HAMEY Maël, doctorant·e, musicologie et sociologie, université Paris 8
HAMON Jolhan, professeur certifié, mathématiques
HANS Harold, doctorant·e, Collectif Doctoral, histoire, Sorbonne Université
HARARI-KERMADEC Hugo, enseignant·e-chercheur·se titulaire, Snesup, sociologie, Inspe – Orléans
HAURE Vincent, enseignant·e titulaire, chargé de TD
HEIMENDINGER Vincent, doctorant·e ATER, sociologie, université Paris Nanterre
HEMOND Aline, enseignant·e-chercheur·se titulaire
HENRY Odile, enseignant·e-chercheur·se titulaire
HEUGUET Guillaume, autre, Sorbonne Université
HIDOUCHE Zakia, enseignant·e titulaire, Snesup Fsu, économie et gestion, UPEC
HIMOUNET Nicolas, enseignant·e-chercheur·se contractuel·le
IHADDADENE Florence, enseignant·e-chercheur·se titulaire
J. Virginie, docteur·e non titulaire, université Paris-3
JAMET Laurence, enseignant·e contractuel·le, Paris 13
JEANNE Antoine, doctorant·e
JOUAN Jessy, doctorant·e, histoire de l’art, Nantes Université
JOUIN Céline, MCF, philosophie, université de Caen.
JULIE Carla, doctorant·e
KARADAYI julien, BIATSS contractuel·le, ingénieur de recherche, Sorbonne Université
KEMPER Arthur, étudiant en master, histoire médiévale
KLOECKNER Benoît, enseignant·e-chercheur·se titulaire, Snesup
KOVALSKAYA Kristina, ATER, sociologie, études slaves, université Paris 8
KUSNIERZ Mathias, docteur·e non titulaire, enseignant dans le secondaire et vacataire-chercheur corvéable à merci dans le supérieur, Collectif Non-Titulaire (Paris 3), études cinématographiques, université Sorbonne nouvelle
LACOSTE Blanche, ATER, ethnomusicologie, Université Jean Monnet – Saint-Etienne
LACOSTE Louise, doctorant·e, CIFRE, sociologie, Nanterre
LAFAYE Claudette, MCF, SNESUP, sociologie, Paris 8 Vincennes à Saint-Denis
LAFAYE Françoise, chargée de recherche, Anthropologie, ENTPE/Université de Lyon
LAGOUTTE Julien, enseignant·e-chercheur·se titulaire, droit privé et sciences criminelles, université de Bordeaux
LAILLIER Benjamin, doctorant·e, université Paris-Saclay (Université d’Évry)
LAMBERT-AOUIZERAT Solal, doctorant contractuel, CGT SNEA, ENSA Nantes
LAMONTAGNE Charlotte, étudiant·e
LAMY Anatole, doctorant·e
LANDON Aurélie, docteur·e non titulaire, post-doc
LAPINE Malena, doctorant·e, sociologie, ENS-Ined
LARBI Noémie, doctorant·e non financée
LARÉ Philippe, soutien hors ESR
LATAPY Matthieu, chercheur·se titulaire
LE GOFF Morgan, enseignant du secondaire
LE HÉNAFF Benjamin, maître de conférences, CGT FERCU-SUP, psychologie, université de Franche-Comté
LE MEUR Mikaëla, docteur·e non titulaire, anthropologue, Marseille
LE SAINT Brett, enseignant·e-chercheur·se contractuel·le, anthropologie, université Picardie Jules Verne
LE TRIVIDIC HARRACHE Lila, enseignant·e-chercheur·se titulaire
LE BIHAN Sylvie, BIATSS titulaire
LEBLANC Audrey, docteur·e non titulaire, histoire visuelle, EHESS
LEBLANC Hélène, docteur·e non titulaire
LEBLOIS Antoine, CR, économie, INRAE
LECLERCQ Loriane, doctorant·e
LECOMTE Aurore, enseignant·e titulaire, CGT EDUCATION, Upec
LECOMTE Gabrielle, docteur·e non titulaire
LECOMTE Victor, doctorant·e, SUD Éducation / Collectif doctoral Nantes, université de Nantes
LEFORT-RIEU Claire, doctorant·e, Université Paris Cité
LEGER Françoise, soutien hors ESR
LÉGER Emmanuel, enseignant·e-chercheur·se titulaire
LÉGER Viviane, doctorant·e, Collectif doctoral de Sorbonne Université, Sorbonne Université
LE MOUËL Pierrick, doctorant·e, chargé de TD Vacataire, sociologie, université Rennes 2
LENOBLE Ophélie, étudiant·e
LENORMAND Marc, maître de conférences, SUD éducation, études anglophones, université Paul-Valéry Montpellier 3
LENTRETIEN Celia, BIATSS titulaire
LEONE Evelina, autre, Lecteur de langue, CNU 14 langue italienne, Université de Tours
LEREDDE Yann, enseignant·e-chercheur·se titulaire, Snesup-FSU, sciences de la Terre, université de Montpellier
LEROUX Benoît, enseignant·e-chercheur·se titulaire, sociologie, université de Poitiers
LESAGE Camille, docteur·e non titulaire
LESAUNIER Marie-Eva, docteur·e non titulaire
LEVY Clara, enseignant·e-chercheur·se titulaire, sociologie, université Paris 8
LEVY Elise, docteur·e non titulaire, en recherche d’emploi
LI VIGNI Fabrizio, chercheur·se titulaire
LIBERCIER CADOT Gabin, masterant
LIPUMA Viviana, docteur·e non titulaire
LOUARN Guy, enseignant·e-chercheur·se titulaire, technologie, Nantes Université
LOUBES Romaine, doctorant·e
LOUESSARD Bastien, maître de conférences, Snesup – École émancipée, sciences de l’information et de la communication, université Paris 13
LOUEY Sophie, docteur·e non titulaire
LOUIS Wilsot, doctorant·e
MABILAT Floriane, soutien hors ESR, enseignante second degré, mathématiques, collège Louis Aragon à Roquevaire
MAINGUY pascal, BIATSS titulaire
MALASPINA Lucas, soutien hors ESR, communiquant
MALIFAUD Jean, enseignant·e-chercheur·se titulaire retraité, SNESup-FSU, mathématiques
MALLET Loïs, doctorant vacataire, ANCMSP, philosophie politique, université Paris Cité
MANOURY Martin, doctorant·e
MARET Adrien, doctorant·e, doctorant qui a été contractuel et qui est actuellement rémunéré par les allocations chômage, science politique, université Paris Saulaie
MARGUET Damien, enseignant·e-chercheur·se titulaire, cinéma, Paris 8
MARIDET Morgane, BIATSS contractuel·le
MARSAN Laurent, enseignant·e contractuel·le, informatique, université Toulouse 1
MARTINEZ Christian, enseignant·e-chercheur·se titulaire, 19, Urca
MARTINEZ Sophie, enseignant·e contractuel·le
MARTY Sophie, doctorant·e, université d’Orléans
MASQUELIER Anaïs, doctorant·e, Archéologie, Université Paul Valery Montpellier 3
MAURER Marion, doctorant·e, ATER
MCGARRY Pascale, chercheur·se titulaire
MENARD Charlène, docteur·e non titulaire, sciences de l’éducation, Lyon 2
MERCIER-BELLEVUE Thomas, enseignant·e-chercheur·se contractuel·le, philosophie, Sorbonne Université
MERLLIE Dominique, professeur émérite, sociologie, université Paris 8
MESSAOUDI Alain, enseignant·e-chercheur·se titulaire, FSU, histoire, Nantes Université
METZGER Anne, soutien hors ESR, professeur agrégée en collège, Unsa, italien
MEUNIER Cecile, BIATSS contractuel·le, Rennes 1
MICHALON Jérôme, chercheur·se titulaire, CNRS
MICHEL Juliette, docteur·e non titulaire
MICHEL Marion, doctorant·e, sociologie, SciencesPo Paris
MOINARD Guillaume, doctorant·e, Solidaires étudiant.e.s, SU
MONCHATRE Sylvie, enseignant·e-chercheur·se titulaire
MONFLEUR Laura, enseignant·e-chercheur·se contractuel·le et doctorante
MONTONI Angelo, sociologie, EHESS
MOQUET Charlotte, enseignant·e-chercheur·se contractuel·le
MORAMARCO Simon, doctorant·e
MOREAU Clémence, docteur·e non titulaire, géographie
MORTELETTE Camille, ITA contractuel·le
MOUILLARD-LAMPLE Léo, doctorant·e, SUD Education Vaucluse, socio-écologie, Avignon université
MOULIN Emmanuel, soutien hors ESR
MOUROUX Capucine, doctorant·e
NATIVEL Corinne, MCF, civilisation britannique contemporaine et des études européennes, UPEC
NAUDÉ Jérémie, chercheur·se titulaire, biologie, CNRS
NAVARRO Florian, MCF, Sud Education, économie, université d’Angers
NEZ Héloïse, MCF, sociologie, université de Tours
NGUYEN Catherine, soutien hors ESR
NGUYEN ELISABETH, doctorant·e
NICOLAS Hélène, enseignant·e-chercheur·se titulaire, CGT, études de genre, université Paris 8
NICOLI Massimiliano, docteur·e non titulaire
NIDERPRIM Tom, vacataire sans titre de dr, Infocom, université Catholique de l’Ouest
NOGUET Jean-françois, doctorant·e, économie
NUÑEZ Diego, BIATSS titulaire, Tech classe sup(ot), CGT, formateur BU
O’MIEL Julien, MCF, AECSP / ASES, science politique, université de Lille
ODIN Pierre, enseignant·e-chercheur·se titulaire, SNESUP-FSU, science Politique, Université des Antilles
OLHARAN-LAGAN Marion, enseignant·e titulaire, Snesup
OLIVIER Julie, doctorante contractuelle
OLIVIER Alfonsi, enseignant·e-chercheur·se contractuel·le, histoire ancienne
OLLER Anne-Claudine, MCF, sciences de l’éducation, UPEC
ORCEL Denis, BIATSS titulaire, Sud éducation 34, université de Montpellier
OTT Marion, doctorant·e, université de Lorraine
OULD FERHAT Laurence, soutien hors ESR, docteure en sociologie
ORSONI Marcu-Antone, docteur·e non titulaire, postdoc, mathématiques
OUZILOU Olivier, enseignant·e-chercheur·se titulaire
PALIERNE Nicolas, doctorant·e, sociologie
PALLARÈS Gwen, MCF
PALOMARES Elise, enseignant·e-chercheur·se titulaire, université de Rouen
PALTRINIERI Luca, enseignant·e-chercheur·se titulaire, philosophie, université de Rennes
PANIER Thomas, BIATSS titulaire, ingénieur de recherche, Sorbonne Université
PAPINOT Christian, enseignant·e-chercheur·se titulaire, sociologie, université de Poitiers
PARDOUX Éric, doctorant·e
PARMENTIER Alexis, professeur d’Université, sciences économiques
PASQUIER Thomas, doctorant·e
PAUL Anne, enseignant·e-chercheur·se titulaire, Biologie, université de Lille
PAUL-VENTURINE Julia, doctorant·e, économie, PjSE / université Paris 1
PELLETIER STEPHANE, enseignant·e titulaire
PELLISSIER Luc, enseignant·e-chercheur·se titulaire, SNESUP-FSU
PELTIER Axelle, doctorant·e, CollDoc, science politique, UVSQ
PERRIN EVELYNE, soutien hors ESR, auteur, présidente de STOP PRECARITE
PETITHOMME Tacien, docteur·e non titulaire, biologie, Inserm U1307
PEYRACHE-LEBORGNE Dominique, professeure des universités, littérature comparée, Nantes Université
PEYRONNET Marie, enseignant·e-chercheur·se titulaire , droit, université de Tours
PFIRSCH Jean-vincent, chercheur·se titulaire
PICAUD Myrtille, chercheur·se titulaire, ASES, CNRS
PIGNEDE Edouard, doctorant·e
PINON Marianne, doctorant·e, université Paul-Valery
PIRONE Filippo, enseignant·e-chercheur·se titulaire, SNESUP-FSU, UPEC
PLAULT Marion, BIATSS contractuel·le, sociologie, université Grenoble-Alpes
POIVRET Cédric, enseignant·e titulaire, université Gustave Eiffel
POL Patricia, enseignant·e-chercheur·se titulaire, université Paris-Est Créteil
PONGE Remy, enseignant·e-chercheur·se titulaire, sociologie, Aix-Marseille Université
POTEAU Aude, BIATSS titulaire, Nantes Université
PORCHEROT Raphael, doctorant·e ATER, FSU CollDoc, économie, ENS Paris-Saclay
PRÉVÔT Nicolas, MCF, anthropologie, université Paris Nanterre
PROTEAU Laurence, enseignant·e-chercheur·se titulaire, UPJV
QUEIROS Helena, enseignant·e-chercheur·se contractuel·le
QUELAIN Greg, chercheur indépendant, géographie
QUÉTIER Marion, étudiant·e, Les Jaseuses, lettres, université de Tours
RAJEH Stephany, doctorant·e, informatique
RAMBI Irena, enseignant·e contractuel·le, UPEC
RASOLONIAINA Fanjasoa louisette, doctorant·e vacataire, architecture
RAVAUTE Jeanne, ATER
RAYNAL Eva, enseignant·e contractuel·le, littérature comparée
REBOUL Denis, BIATSS titulaire, ATRF 2ème pompe (ouvrier), CGT, IUT de Nantes
RIALLAND Nicolas, enseignant·e-chercheur·se titulaire, philosophie, université de Rouen
RIDLEY Simon
RIGOU Sofia, enseignant·e-chercheur·se contractuel·le, Aix-Marseille Université
RIOU Gwenn, docteur·e non titulaire, chômeur, histoire de l’art
RIPART Armelle, doctorante contractuelle, CNAM
ROCHETIN Nicolas, enseignant·e-chercheur·se titulaire, CGT Ferc-Sup
ROLLAND Manuel, doctorant·e, CGT FERC Sup, EHESS
ROLLE Valérie, MCF, SUD-Education, sociologie, Nantes Université
ROSSI Robinson, étudiant·e, syndicaliste étudiant
ROUCH Marine, Ingénieure de recherche
ROUEFF Olivier, chercheur·se titulaire, SNTRS-CGT, sociologie, CNRS
ROUSSEAU Camille, étudiant·e
ROUSSEAU Johanna, BIATSS contractuel·le, université de Nantes
ROUX Nicolas, maître de conférences, sociologie, URCA
RUIZ SOTO Hector, enseignant·e-chercheur·se contractuel·le
SADIO Moustapha, doctorant
SAGHROUNI Hichem, étudiant·e, mathématiques, ENS Paris-Saclay
SAINTEMARIE Clémence, doctorant·e et enseignante de français contractuelle, Post-Graduate Workers Alliance Ireland, Philosophy, University College Dublin – Ireland
SAMOYEAU Jean Claude, enseignant·e titulaire
SALVATORI Alexandre, doctorant non financé
SARNIN Philippe, PU émérite, psychologie du travail et des organisations, université Lumière Lyon 2
SAUNIER Isaline, docteur·e non titulaire
SAVARIAUX Lucas, soutien hors ESR, histoire
SAVOI Nunzia, ITA titulaire
SCHULZE Yves, docteur·e non titulaire
SCHÜTZ Gabrielle, MCF, sociologie, université Versailles Saint Quentin
SCHWENCKE Nilo, doctorant·e, Colldoc, FSU, informatique, université Paris Saclay
SEGALLA Diane, docteur·e non titulaire
SIMONNE David, doctorant·e
SIMONET Maud, chercheur·se titulaire
SINTHON Rémi, enseignant·e-chercheur·se titulaire, sociologie, université de Strasbourg
SIRIEIX Eloi, soutien hors ESR, LFI
SONNETTE Marie, enseignant·e-chercheur·se titulaire, Snesup, sociologie, université d’Angers
SOULIER Flora, étudiant·e, UEY
STANCZAK Arnaud, docteur·e non titulaire, Sud éducation, psychologie
STEINLE Matthias, enseignant·e-chercheur·se titulaire, université Sorbonne Nouvelle
STEVENS Hélène, enseignant·e contractuel·le, sociologie, université de Poitiers
STOCK Claude, BIATSS contractuel·le
SYS Léa, doctorant·e, Colldoc, sociologie, UVSQ
TAIN Jean, doctorant ATER, philosophie, ENS Lyon
TEYCHENE Benoit, enseignant·e-chercheur·se titulaire
THÉRON François, BIATSS titulaire, IGE, Ferc-Sup CGT, ex SLU, Sciences sociales et humaines, UVSQ-Paris Saclay
THIBAULT Martin, enseignant·e-chercheur·se titulaire, SUD éduc, sociologie, université de Limoges
THUAULT Stéphane, BIATSS titulaire, rechercheur/veilleur documentaire, SUD Education, université Sorbonne-Nouvelle (Paris 3)
TIFFON Guillaume, enseignant·e-chercheur·se titulaire
TOCCO Morgane, doctorante non financée, anthropologie, EHESS
TOPPAN Laura, enseignant·e-chercheur·se titulaire, université de Lorraine
TOUZET Joseph, étudiant·e
TRAN Thierry, docteur·e non titulaire, Institut Agro Dijon
TREMOUREUX Julie, doctorant·e, Le Mans université
TRENTESAUX Hugo, docteur·e non titulaire
VAL Julia, doctorant·e
VALENTE Gabriela, enseignant·e-chercheur·se contractuel·le
VALENTIN Constance, chercheur·se titulaire
VARENNE Dorian, doctorant contractuel, Collectif Doctoral de Sorbonne Université, histoire, Sorbonne Université
VASSEUR Hugues, enseignant·e-chercheur·se titulaire
VASSORT Patrick, MCF, Sociologie, université de Caen
VERKERK Philippe, chercheur·se titulaire
VIGIER Catherine, enseignant·e-chercheur·se titulaire, CGT Ferc Sup, Anglais, LSH université de Rouen Normandie
VILLALBA Eleonore, soutien hors ESR, enseignante CPGE, Sud Éducation, lettres Classiques, CPGE lycée Poincaré
VILTER Sylvie, enseignant·e-chercheur·se titulaire retraitée, Snesup
VOIRON Ilias, doctorant·e
VONTHRON Simon, docteur·e non titulaire, géographie.
WAQUET Françoise, directrice de recherche, émérite, CNRS
WAGNER Henri, docteur·e non titulaire
WETZELS Jeanne, enseignant·e-chercheur·se contractuel·le, sciences de l’Information &amp
WITTERSHEIM Lucile, doctorant·e
WOLF Sylvie, BIATSS titulaire, SUD éducation Paris, géosciences, Sorbonne Université
ZALIO Damien, soutien hors ESR, espagnol
ZECCHIN Sonia, doctorant·e, socio-Anthropologie, Ufr slhs Besançon

 


4 réflexions sur « Le travail gratuit dans l’enseignement supérieur : cela suffit. »

  1. Ping : Cinquième rencontre des précaires de l’ESR et de leurs collectifs – Les brèves de Paris 1

  2. Dans le monde entier, à part peut être quelques exceptions, l’entrée dans la profession se fait en réalisant une thèse, avec très peu de droit, et sous la houlette/dépendance d’un directeur de thèse qui lui est déjà titulaire. C’est alors de la mécanique sociale de base : tant qu’il y aura cette inégalité structurelle, il y aura des abus divers et variés, allant évidement jusqu’au harcèlement sexuel et tout type de VSS. Tout cela est documenté, a donné lieu à de multiples travaux montrant le caractère systémique. Le seul moyen de sortir de cette situation est de créer un statut pour le doctorant , et je précise le contrat doctoral n’en est clairement pas un suffisant , puisqu’il n’assure en rien un poste . Plusieurs solutions sont possibles : ou la personne est directement recrutée après sa thèse ( mais cela fait encore courir le risque que le directeur abuse de la possibilité de faire soutenir ou non), ou l’on ne fait rentrer en thèse qu’un nombre compatible de thésard avec les perspectives de postes , et on les affecte après par une procédure comme dans le secondaire ( afin de supprimer les COS, lieux aussi abominables de violence vis à vis des doctorants), ou on oblige à une information claire et précise sur les perspectives de postes à l’entrée en thèse, et l’on fait de véritables formations pour envisager autre chose que l’ESR après la thèse. Tout cela n’est malheureusement pas en discussion : les titulaires, persuadés d’avoir eu un poste par leur mérite et non par chance ( alors que le profilage des postes fait que le recrutement n’est qu’une coooptation ou un hasard) n’auront jamais cette idée et s’y opposeraient de toute leur force ( je pense qu’ils résisteraient moins à une destruction de leurs statuts qu’à une reforme qui les empêcherait de traiter les doctorants comme de la merde) , quant aux collectifs de doctorants, ils se concentrent sur certains points, fondamentaux, mais il faut aller à la racine du problème : mettre ensemble, face à face, quelqu’un qui est tout face à quelqu’un qui n’est rien ( il n’y a encore qu’à voir la violence de certains COS vis à vis de jeunes docteurs) créera de la violence. A notre échelle il faut, autant que faire se peut, même si c’est essayer de vider l’océan à la petite cuillère, informer les personnes qui se destinent à faire une thèse : quels sont les risques, comment bien choisir un directeur , et surtout ne faire une thèse qu’avec quelqu’un de bienveillant, et avec un plan B , pour ne jamais être coincé par l’ESR qui de toute façon ne ne sentira jamais redevable de quoi que ce soit.

  3. Ping : Signer le texte « Le travail gratuit dans l’enseignement supérieur : cela suffit » – Collectif des travailleurs et travailleuses précaires de l'Université Paris-Saclay

  4. Bonjour,
    1) Voici d’abord l’état du droit actualisé sur la question envisagée considérée isolément :
    https://le-sages.org/SECS/Devoirs_droits_ECS_corrections_copies_surveillances_examens.pdf
    2) Et voici une analyse plus générale, et le moyen le plus direct, le plus immédiat et le plus efficace de remédier aux causes structurelles de ce que subissent les enseignants contractuels du supérieur :

    https://le-sages.org/SECS/Contractuels_election_CSAM_ESR.pdf

    Bien cordialement
    Denis ROYNARD
    Président du SAGES, le syndicat avocat

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.