Montpellier : Confrontée à des étudiants “sans facs”, la ministre Retailleau prend la fuite.

Jeudi 13 octobre 2022, Sylvie Retailleau, ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, était en déplacement à Montpellier afin d’annoncer un nouveau plan concernant la santé étudiante. Dans cette ville qui est le théâtre chaque année de mobilisations d’étudiants sans affectation en Licence et Master, le syndicat étudiant local, le SCUM (Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier), est parvenu à s’introduire dans un des lieux de la visite ministérielle afin de faire entendre ses revendications. La réaction a été plutôt surprenante d’après le SCUM : “la ministre visiblement surprise, s’est littéralement enfuie par une porte dérobée”.

Voici ici le communiqué du syndicat étudiant de Montpellier :

—————————————————————–

La ministre Sylvie Retailleau à Montpellier :  interpellée par le SCUM, elle prend la fuite.

Sylvie Retailleau, ministre de l’Enseignement Supérieur, était à Montpellier ce jeudi 13 octobre.

Les étudiantes et étudiants sans-fac et le SCUM (Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier) étaient présents pour lui faire entendre les revendications étudiantes : non à la sélection sociale, et non à la mise en place de Parcoursup Master !

La visite de la ministre était l’occasion pour elle de se faire une publicité sur les quelques euros donnés pour la santé étudiante, en guise d’aumône. Aussitôt arrivée au Centre de soins universitaire devant lequel les étudiantes et étudiants du SCUM l’attendaient, la ministre visiblement surprise, s’est littéralement enfuie par une porte dérobée.

Le mépris et la fuite ne pourront pas toujours être là seule réponse du gouvernement face aux revendications étudiantes.

Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier – SCUM
http://www.combatuniversitaire.wordpress.com – syndicat.scum@live.fr



Citer ce billet
scum34 (2022, 14 octobre). Montpellier : Confrontée à des étudiants “sans facs”, la ministre Retailleau prend la fuite. Academia. Consulté le 21 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/aj9k

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.