Inspe Orléans. Démission de la direction après fermeture non concertée

De: secretariat-direction.inspe*AT*univ-orleans.fr
Objet: [enseignantstitulaires.inspe] Message de Sébastien Pesce, Walter Badier, Pascale Catoire
Date: 29 septembre 2022 à 16:44:56 UTC+2
À: biatss.inspe*AT*listes.univ-orleans.fr, enseignantstitulaires.inspe*AT*listes.univ-orleans.fr

Chères et chers collègues,
 
Le président de l’université d’Orléans a pris la décision de fermer définitivement le centre de formation INSPÉ d’Orléans Saint Jean, et de déplacer ses activités, ses usagers et ses personnels vers le centre de formation de Bourgogne.

Université d’Orléans. Site Saint Jean. Tous droits réservés

 
Cette décision, justifiée par le président de l’Université par des arguments économiques, va imposer aux usagers et aux personnels une situation extrêmement précaire, et aura un lourd impact sur les conditions de travail des personnels, sur la qualité de la formation et sur l’expérience quotidienne de nos étudiants et stagiaires. 
 
Nous sommes en désaccord profond avec cette décision, ainsi qu’avec les méthodes utilisées pour l’imposer. Malgré notre insistance, le conseil de l’institut n’a pas été associé à cette réflexion. À notre connaissance aucune instance n’a été saisie par la gouvernance et n’a pu délibérer, ni voter, sur ce projet. Si le CHSCT a pu se positionner, c’est uniquement grâce à une saisine signée par les personnels des deux sites orléanais. L’avis du CHSCT, défavorable à un déménagement immédiat, a été ignoré. 
L’analyse présentée par la gouvernance aux personnels, au CHSCT, au conseil des directeurs de composante et au recteur pour justifier cet arbitrage est largement biaisée. Les difficultés signalées par l’équipe de direction, notamment en ce qui concerne le déficit d’espaces à prévoir, les coûts et le temps nécessaires à un tel déménagement, sont systématiquement minorées. Nous avons présenté des solutions techniques permettant un maintien sur le site Saint Jean, attestées par des devis, pour un coût d’environ 40.000 euros (5 fois moins que celui présenté par la gouvernance). La gouvernance de l’université a décidé d’ignorer ces solutions en les disqualifiant (surestimation des coûts et des délais) sans que ne soit apporté la moindre preuve. Il s’agit d’imposer coûte que coûte une décision unilatérale, cela au détriment de la démocratie universitaire, des faits, de l’avis des personnels, des étudiants, de l’équipe de direction. 
 
La séquence relative au déménagement vient confirmer l’expérience vécue déjà à diverses reprises, celle de décisions qui, outre le fait qu’elles fragilisent l’INSPE, réduisent les membres de l’équipe de direction à un simple rôle d’exécutants et d’observateurs impuissants de la dégradation des conditions dans lesquelles les collègues doivent assurer leurs missions et les usagers suivre leur formation. 
 
Il nous est aujourd’hui demandé de mettre en œuvre cette décision de déménagement. Or : 
-nous nous sentons en totale incapacité de mettre en œuvre une décision avec laquelle nous sommes radicalement en désaccord ; 
-nous refusons de contribuer activement à un projet qui aura des effets délétères sur la formation et sur les conditions de vie et de travail des personnels et des usagers ; 
-nous ne voulons pas nous rendre complices d’une décision qui n’est pas légitime, et qui s’est construite dans le déni de la démocratie universitaire ; 
-nous ne voulons pas laisser croire que nous sommes solidaires de la gouvernance de l’université, de sa décision, et pire, de ses méthodes ; 
-nous ne nous sentons aucune légitimité à animer le collectif des personnels administratifs et techniques et des enseignants dans la mise en œuvre d’un projet que ce collectif a explicitement rejeté. 
 
Pour ces raisons, nous quittons aujourd’hui nos fonctions de directeur, directeur adjoint, directrice adjointe déléguée. 
Bien à tou.te.s, 
Sébastien Pesce 
Walter Badier 
Pascale Catoire

OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
L'équipe des rédacteurs d'Academia (3 octobre 2022). Inspe Orléans. Démission de la direction après fermeture non concertée. Academia. Consulté le 13 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/aj9e


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.