Au souhait de remise en cause de l’indépendance et du fonctionnement de la Commission d’évaluation (CE). Communiqué de l’intersyndicale INRIA, 20 septembre 2022

Les organisations syndicales de l’Inria (SNCS-FSU, le SNTRS-CGT et le SGEN-CFDT) ont pris connaissance du rapport de la mission portant sur les “conflits d’intérêt” mise en place par la direction de l’institut. 
Notre conclusion est que ce rapport ne porte pas tant sur les conflits d’intérêts, dont il est écrit que la Commission d’évaluation (CE) y est très vigilante, que sur un souhait de remise en cause de l’indépendance et du fonctionnement de cette même CE. 
Les organisations syndicales dénoncent la violence subie par des agent·es élu·es comme nommé·es à la CE, qui, depuis un an, ont vu leur travail de membre de la CE dénigré sans possibilité de se défendre. Les conséquences de cette violence doivent être reconnues et réparées à la hauteur du bruit qui a été fait autour de ces “alertes significatives”. 
Une direction soucieuse du bon fonctionnement de son institut est une direction capable de reconnaître ses torts. 
Enfin, les organisations syndicales dénoncent fortement l’instrumentalisation qui a été faite des conflits d’intérêts par la direction. 
Si la direction souhaite discuter du fonctionnement des instances, elle doit le faire de manière transparente, par la voie de la concertation : avec les organisations syndicales, avec les instances, avec les personnels ; non en se cachant derrière une “mission conflit d’intérêt”, dont les conclusions et recommandations portent sur un sujet pour lequel elle n’avait pas reçu de mandat
L’intersyndicale Inria

Sur Academia


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.