Censure 2.0 aux éditions de l’Université Grenoble-Alpes

La recension d’un ouvrage est un exercice critique délicat,désormais assuré de plus en plus fréquemment dans des publications académiques en ligne (carnets, sites) qui donne rapidement un retour sur l’actualité scientifique : c’est le cas de La Vie des Idées, Lectures, généralistes, ou encore d’AgriGenre. La recension met en jeu à la fois la compétence du lecteur ou de la lectrice, mais aussi son éthique, alors qu’iel offre à la communauté une entrée dans un ouvrage. Elle joue également dans un champ de forces académiques et politiques.  Dans “Des agricultures entre savoir et croyance : permaculture, agriculture naturelle et biodynamie“, Valéry Rasplus propose pour AgriGenre une recension de Les Esprits scientifiques (2022), collectif publié par UGA éditions, en concluant sur la fragilité du projet scientifique:

« Si cet ouvrage offre plusieurs analyses intéressantes, certaines interventions manquent d’analyses critiques, oubliant de traiter des points doctrinaux au sein de certains types d’agricultures alternatives ».

Pourtant, cette recension complète a fait l’objet d’une valorisation puis d’une censure, dont le carnet AgriGenre relate dans la rubrique Échos de l’article. Academia republie les échanges.

  • Cette publication est parue le 25 juin sur AgriGenre.
  • Le 27 juin, les Éditions de l’Université Grenoble-Alpes mettaient en ligne sur leur site le lien de la publication d’AgriGenre. Je l’annonçais par un tweet sur le compte d’AgriGenre.

  • Le 29 juin au matin, un anthroposophe, affichant sur son profil être membre de la Société Anthroposophique de Belgique, publiait un tweet se félicitant que les éditions de l’Université Grenoble-Alpes venaient de retirer la référence et le lien d’AgriGenre. Cet anthroposophe demandait à ce qu’une référence à AgriGenre soit retirée de Wikipedia.

  • La suppression a eu lieu le 28 juin. Il aura donc fallu environ 24h pour que la référence à AgriGenre disparaisse du site des Éditions de l’Université Grenoble-Alpes.
  • Jusqu’au 5 juillet, seule l’association anthroposophique “Biodynamie Recherche” (anciennement “Les amis de la biodynamie”), liée au Mouvement de l’Agriculture Bio-Dynamique (MABD) et à la Société anthroposophique (Gotheanum) est conservée comme référence sur le site des Éditions de l’Université Grenoble-Alpes.
  • Le 5 juillet, Richard Monvoisin, enseignant chercheur en didactique des sciences et épistémologie à l’université Grenoble-Alpes, indiquait par une série de tweets qu’en retour des Éditions de l’Université Grenoble-Alpes cette publication d’AgriGenre n’aurait pas été considérée comme une véritable recension et qu’il aurait dû être fait une analyse chapitre par chapitre1. Si tel aurait été le cas il n’y aurait pas eu de retrait.

  • Le 6 juillet, le site des Éditions de l’Université Grenoble-Alpes a retiré la référence à “Biodynamie Recherche”.
  • Le même jour, l’équipe éditoriale et administrative d’UGA Éditions écrivait à AgriGenre, faisant savoir que “il a été décidé de ne publier sur notre site Web, que des liens vers des recensions académiques” . Pourtant le site web des éditions de l’UGA publie des liens vers des recensions non académiques : Dernières Nouvelles d’Alsace, Libération, Mediapart, Reporterre… Alors qu’AgriGenre est porté par Hypothèses, plateforme de blogs académiques et qu’AgriGenre a été sélectionné comme carnet de recherche par l’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS ! Notons, qu’entre le 5 juillet et le 6 juillet la raison du retrait d’AgriGenre est différente.

Les raisons invoquées par l’équipe éditoriale et administrative d’UGA Éditions ne sont pas cohérentes et elles manquent de crédibilité.

  1. ce qui a été fait dans cette publication ! []

2 réflexions sur « Censure 2.0 aux éditions de l’Université Grenoble-Alpes »

  1. Ping : Des agricultures entre savoir et croyance : permaculture, agriculture naturelle et biodynamie | AgriGenre

  2. Ping : Les anthroposophes à l’Université Grenoble-Alpes | La Vérité sur les écoles Steiner-Waldorf

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.