Enquête sur la dotation promise par la LPR aux néo-recruté·es

  • Par plusieurs membres de l’ESR issu·es d’universités différentes

L’une des dispositions de la Loi de Programmation de la Recherche prévoit que les maitre·sses de conférences (MCF) et chargé·es de recherche (CR) nouvel·les arrivant·es reçoivent à partir de la rentrée 2021 une enveloppe budgétaire leur permettant de s’équiper et financer de premiers travaux :

« De plus, tous les nouveaux recrutés comme chargés de recherche et maîtres de conférences se verront allouer une dotation de démarrage pour lancer leurs travaux. »1

Ce budget, délivré par le Ministère au 1er janvier 2022, est censé transiter par l’établissement de recrutement. l’établissement délivre alors ce budget à l’unité de recherche accueillant la·le nouvel·le arrivant·e. Comme pour un certain nombre de financements, tout euro non-dépensé au bout d’un certain temps serait perdu (quoiqu’à l’heure actuelle, nous ignorons s’il retournera à l’université tutélaire ou au Ministère).

Cependant, nous avons repéré des différences de traitement et, surtout, de montants (avec parfois des écarts de plusieurs milliers d’euros), entre différentes universités et unité de recherche.

Pour faire un point sur la situation, et éventuellement demander des précisions au Ministère et aux universités sur ces écarts de traitements et de montants, nous réalisons donc une enquête à destination des nouvelles et nouveaux MCF et CR recruté·es dans une université ou EPST français depuis la rentrée 2021. Vous pouvez y répondre ici (durée = 5 minutes) :

https://survey.eu.qualtrics.com/jfe/form/SV_0CiCzCaffqPC6t8

En vous remerciant d’avance pour votre aide !

  1. Rapport annexé à la loi n° 2020-1674 du 24 décembre 2020 de programmation de la recherche pour les années 2021 à 2030 et portant diverses dispositions relatives à la recherche et à l’enseignement supérieur []

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.