Harcèlement universitaire : comment être un ou une allié∙e

Deuxième volet de la série d’articles sur le harcèlement universitaire, publiés par Morteza Mahmoudi et ses collègues dans les grandes revues en STEM.

  • par Morteza Mahmoudi, Science, 21 août 2021

Le harcèlement et le harcèlement sexuel sont bien trop fréquents à l’université, et les réactions institutionnelles sont bien souvent inadéquates1 Bien que les enquêtes se préoccupent souvent de ce que les collègues cibles du harcèlement peuvent faire pour se protéger2, il est important de reconnaître que toustes les membres de la communauté scientifique peuvent et doivent s’attaquer au harcèlement universitaire. Si les témoins de harcèlement, les membres de commissions d’enquête, les rédacteurices-en-chef de revues, et autres gardien∙nes de l’institution académique, et toustes les individus à tous les niveaux de la communauté scientifique mettaient à profit leurs connaissances et leur pouvoir pour combattre le harcèlement, nous pouvons créer un environnement scientifique plus sûr et plus policé.

https://www.flickr.com/photos/42868587@N00/26192888756/in/photolist-FUzphh-2ckP8ez-24av2Xu-65CF1i-J5v6J-Gavyks-6BoGRt-28x5ro-7TDqAh-bPcxtT-29ySpsf-6kjeTK-52uLrv-fy8Ek-g11VKj-6buRG3-74raaL-gywA4-fy8Ej-ed5tf-7UpyAW-pXLc1X-65CF9e-7SqjEF-FpVzJ1-n15ccY-4FkDaf-6pt71Y-83772-bRNSye-6hcthm-ajc1gy-opfCy3-ehqjX-9rTFYn-9Lp4ue-bwZqyt-nvgfvc-o5gaLx-7Mnyix-6a6ZLx-n15ocU-4LFLoF-5UazDf-7PuGJQ-65spaU-6CEiZs-86QCzA-21Aki-5xESz1

Adenium Obesum – Desert Rose Flower. Crédit: rpphotos, 2016

Les témoins de harcèlement universitaire peuvent signaler l’incident à des personnes-ressources de confiance au sein de l’institution ou de l’agence de financement concernée. Par exemple, aux États-Unis, il est possible de rapporter un comportement inacceptable à un∙e médiateurice ou de soumettre un rapport de harcèlement au US National Institute of Health (NIH) ou institut national de santé3. Le NIH a retiré le financement de 70 directeurices de laboratoire4, faisant la démonstration que les signalements de témoins pouvaient avoir un effet. Le Wellcome Trust, au Royaume-Uni, invite à faire de signalements similaires5 et, en conséquence, a procédé au retrait de financements6. Les mesures que prennent les agences de financement peuvent empêcher des décisions qui ne feraient que déplacer le harceleur ou la harceleuse7 vers un environnement différent où iels pourraient s’en prendre à de nouvelles cibles8.

Les membres de commissions d’enquête institutionnelles sur le harcèlement universitaire peuvent agir afin d’obtenir des signalements impartiaux et complets au sujet du comportement harceleur. Pour y parvenir, iels feraient mieux d’interroger les ancien∙nes membres du laboratoire au sujet de l’auteurice des faits, dans la mesure où leurs commentaires sont susceptibles d’être plus précis, plus honnêtes et plus instructifs que les membres actuels, dont les sérieuses réserves peuvent résulter de la peur des représailles. Les membres des commissions peuvent soutenir les collègues-cibles au cours de l’enquête en mettant en place un système de surveillance constante afin d’empêcher les représailles à l’encontre de la collègue-cible. Iels peuvent aussi éviter les inutiles retards pendant la procédure d’enquête, tout en veillant à ne pas sacrifier la qualité à la rapidité. Les enquêtes efficaces témoignent du respect pour la cible et minimise les problèmes de visa pour les étudiant∙es internationales. Afin d’accroître la transparence, les commissions devraient rendre accessible au moins un exemple de conclusions d’une enquête précédente, sans oublier la sanction disciplinaire pour l’auteur∙ice des faits et le soutien apporté à le ou la collègue-cible.

Les rédacteurices-en-chef peuvent montrer leur ouverture à la soumission d’articles au sujet du harcèlement sexuel, du harcèlement universitaire et des déséquilibres en matière de diversité9, indépendamment du principal domaine de la revue.  Le lectorat de la publication, quelle que soit la discipline, a le droit d’être informé de ces problèmes. La publication de ce type d’information donne aux lecteurices le pouvoir de contribuer aux efforts internationaux pour résoudre ces problèmes.

Les membres d’organisations de régulation (gate-keeping), comme les organisations d’évaluation scientifique —à l’instar de celles qui opèrent les classements des institutions et des hôpitaux — ou des sociétés savantes — comme les académies nationales des science — ont la possibilité d’inclure le harcèlement universitaire dans leurs critères. La US National Academy of Sciences, par exemple, a éjecté des membres suite à la vérification de plaintes de harcèlement sexuel10. En 2018, AAAS, la maison d’édition de Science, a établi une nouvelle politique consistant à éjecter les harceleur∙ses des rangs des membres de AAAS11

Tous les individus, quelle que soit leur position dans la communauté scientifique, sans tenir compte de leur ancienneté ou du fait qu’iels ont été témoins d’un comportement d’agresseur, peuvent s’emparer de la lutte contre les inégalités, contre le harcèlement sexuel, contre le harcèlement universitaire ou des discriminations dans les STEM (sciences, technologies,engineering, medicine) en refusant de rester neutre à propos de ces problèmes. Iels peuvent demander davantage de responsabilité et de transparence à propos des attentes, des conséquences, des directives de signalement. Iels peuvent aussi travailler à améliorer la prise de conscience du harcèlement universitaire et du harcèlement sexuel en partageant des études, des rapports et leur propre expérience.

Les études démontrent que les incidents de harcèlement sexuel ne diminuent pas simplement en conséquence de politiques fortes et de recours judiciaires12. Diminuer le harcèlement universitaire en science requiert l’attention et la collaboration active de toustes les travailleur∙ses scientifiques13.

Traduction Ch. Rabier


Sur Academia



Citer ce billet
Christelle Rabier (2022, 18 juin). Harcèlement universitaire : comment être un ou une allié∙e. Academia. Consulté le 17 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/aj81

  1. Tamar L. Goulet, « Institutions key to inclusion and equity », Science 373, 170 (2021). ; Alexandra Witze, « Astronomers victimized colleagues — and put historic Swedish department in turmoil », Science 595, 15-16 (2021). []
  2. Voir, par ex. Morteza Mahmoudi, « A survivor’s guide to academic bullying » Nat. Hum. Behav. 4, 1091 (2020). []
  3. NIH, « NIH process for handling allegations of sexual harassment on an NIH-funded project at a recipient institution » (2020). []
  4. J. Kaiser, “More than 70 lab heads removed from NIH grants after harassment findings,” Science 2021. []
  5. Wellcome Trust, Bullying and harassment policy (2021). []
  6. Voir par exemple, Holly Else,  « Top geneticist loses £3.5-million grant in first test of landmark bullying policy » Nature 560, 420 (2018). []
  7. Jeffrey Mervis, « Universities move to stop passing the harasser » , Science 366, 1057 (2019). []
  8. NDLT. Le terme de « target » choisi par l’auteur et restituer ici par « collègue-cible » ou « cible » a été  privilégié pour faire peser la culpabilité sur le harceleur ou la harceleuse dans cette interaction, sans dévaloriser la personne qui subit ses agissements, ni même la rendre partiellement responsable de ceux-ci. []
  9. Morteza Mahmoudi, Loraleigh Keashly, « Filling the Space: A Framework for Coordinated Global Actions To Diminish Academic Bullying », Angewandte Chem. 133, 3378 (2021). []
  10. Meredith Wadman, « NAS evaluates ejecting Marcy, Ayala for sexual harassment », Science 372, 224 (2021). []
  11. Meredith Wadman, « AAAS adopts new policy for ejecting harassers », Science 361, 1175 (2018). []
  12. National Academies of Sciences, Engineering, and Medicine, Sexual harassment of women: Climate, culture, and consequences in academic sciences, engineering, and medicine (2018). []
  13. Jeffrey Mervis, « Universities move to stop passing the harasser » , Science 366, 1057 (2019). []

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.