#BnFgate. Pourquoi la Bibliothèque nationale de France fâche ses lecteurs

«BNFgate» : pourquoi la Bibliothèque nationale de France fâche ses lecteurs, par Paul Sugy, Le Figaro, 2 mai 2022

Extraits.

À partir de ce lundi [2 mai 2022], les lecteurs matinaux de la BnF ne pourront plus demander un ouvrage qu’ils n’ont pas réservé à l’avance. Les chercheurs redoutent que cette décision ne ralentisse leur travail.

Le calme feutré des salles de lecture de la Bibliothèque nationale de France est trompeur. Dans le silence studieux des lieux sourd en réalité un vent de tempête : à compter de ce lundi, de nouvelles modalités concernant la communication des documents entrent en vigueur sur le site François-Mitterrand – le plus fréquenté – et suscitent l’ire des «lecteurs», les usagers réguliers de la BnF.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.