IEP de Grenoble : deux interpellations dans le Var pour des propos haineux en ligne

Islamophobie à l’IEP de Grenoble : deux interpellations dans le Var pour des propos haineux en ligne,

Extraits.

C’est un rebondissement varois dans l’affaire de l’IEP de Grenoble, avec l’interpellation de deux personnes ce mardi à Toulon et la Crau. En toile de fond de cette affaire, un conflit autour de la signification du terme islamophobie opposant un professeur notamment de l’IEP de Grenoble en début d’année dernière et cette enseignante du laboratoire de sciences sociales [dont il a jeté le nom en pâture].

Sciences-po Grenoble (Isère), le 9 mars. Des étudiants manifestent devant l’école contre l’islamophobie, quelques jours après les accusations contre deux professeurs. AFP/Philippe Desmazes

[Elle devient] la cible de menaces et de propos haineux de la part, cette fois, de sympathisants de l’extrême droite.

Derrière leur écran d’ordinateur, un toulonnais de 60 ans, sans profession et une retraitée septuagénaire de la Crau. Le premier l’insulte et évoque sa mort, la seconde est dans le même registre parlant de “lui trancher la gorge“.

En garde à vue, les deux reconnaissent les faits, sans être en mesure de préciser ce qui les a poussés à écrire de tels propos. Une vague de propos haineux qui avait conduit cette enseignante à être placée sous protection policière, elle aussi, comme celui à qui elle s’était opposée.

Les deux mis en cause ont fait l’objet, à l’issue de leur garde à vue d’une convocation en justice pour le 2 décembre devant le Tribunal correctionnel de Paris.

sur Lire l’intégralité de l’article

Sur Acaddemia



Citer ce billet
L'équipe des rédacteurs d'Academia (2022, 7 avril). IEP de Grenoble : deux interpellations dans le Var pour des propos haineux en ligne. Academia. Consulté le 15 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/aj5q

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.