« Misère et décadence des recrutements » dans Socio-Logos

Le dernier numéro de la revue de l’Association française de sociologie (AFS), réalisé en lien avec l’Association des sociologues enseignants du supérieur (ASES), porte sur « les revers de l’excellence ».

Je ne peux qu’en recommander la lecture, non pas parce qu’il reprend mon billet d’Academia, sur les déclassements au concours CNRS en 2017, mais pour ses autres articles inédits :

– une introduction argumentée par Fanny Jedlicki et Romain Pudal, riche en bibliographie et qui objective la baisse du nombre de postes de titulaires ;

– un bilan collectif de l’action de l’ANCMSP (science politique), qui évoque les questions d’insertion des jeunes docteur.e.s en général (pas seulement à l’Université) et plus spécifiquement les effets de la pratique du suivi des recrutements (dite « wiki audition ») et les résistances qu’elle rencontre ;

– une étude empirique sur la sociologie (section 19 du CNU), fondée non seulement sur les statistiques du ministère mais, justement, sur les indications du « wiki », par Artemisa Flores Espínola, qui souligne notamment sur le caractère de plus en plus tardif du recrutement (non seulement en âge, mais en temps après la thèse) ;

– un témoignage de membres de comité de sélection sur les bonnes pratiques en la matière, par Laurent Willemez et Bernard Pudal (prochainement, je proposerai un billet sur Academia sur le même thème !) ;

– une mise en perspective historique et internationale par Charles Soulié, sur les différentes fonctions de l’Université ;

– la note d’étape d’une recherche collective sur le travail des universitaires, par Romuald Bodin, Mathias Millet et Emilie Saunier. Enfin des éléments empiriques sur les amplitudes horaires, la diversité des conditions d’exercice et ses facteurs (notamment les différences entre disciplines).


Une réflexion au sujet de « « Misère et décadence des recrutements » dans Socio-Logos »

  1. Ping : L’autre côté du miroir : devenir membre d’un comité de sélection (1/2) | Academia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.