De “nouvelles mesures” ? La circulaire de la DGSIP du 29 décembre 2021

UPDATE. 31 décembre 2021

L’Alternative a eu l’obligeance de nous signaler la parution de la nouvelle circulaire d’Anne-Sophie Barthez, directrice générale de l’enseignement supérieur et de l’information professionnelle. Les syndicats étudiants maintiennent leur audience au Ministère demain, 30 décembre, afin d’harmoniser les protocoles. Nous attendons de savoir ce que vont demander les syndicats agents.

Que dire de cette nouvelle circulaire, sinon qu’elle évite au Ministère d’être poursuivi pour inaction et mise en danger de la vie d’autrui et et que la DGSIP renvoie aux présidences d’université et aux comités hygiène santé conditions de travail (CHSCT) la responsabilité de gérer la crise, sans moyens supplémentaires sinon un kit de communication (affichage)? Le CHSCT MESR est laissé sans réponse à ses demandes depuis depuis le début de l’épidémie; les termes de la circulaire, vagues, remettent en cause la parole de la Ministre du jour.  

Précisons que les dispositions de l’ordonnance 2020-1694 modifiées par l’article 11 de la loi n° 2021-1465 du 10 novembre 2021 portant diverses dispositions de vigilance sanitaire touchant aux modalités d’organisation des examens sont prolongées jusqu’au 31 octobre 20221.  Précisons enfin que les agent·es sont invité·es à télétravailler 3 jours par semaine dans le respect du maintien de la continuité du service public — est-ce tenable puisque par ailleurs, salles de cours et bibliothèques universitaires doivent rester accessibles ? — et que des règles d’isolement spécifiques au variant Omicron2 vont être édictées dans la semaine.

Bonne lecture !



Citer ce billet
L'équipe des rédacteurs d'Academia (2021, 29 décembre). De “nouvelles mesures” ? La circulaire de la DGSIP du 29 décembre 2021. Academia. Consulté le 5 mars 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/aj1e

  1. Après commentaire, nous corrigeons le texte initial. Il existe aussi un amendement d’un projet de lo déposé le 29/12 et adopté en première lecture à l’Assemblée. au sujet des seuls concours de la fonction publique []
  2. Notons que Santé publique France a choisi de modifier les modalités de criblage au pire moment, rendant impossible la mesure de la propagation d’Omicron, selon Guillaume Rozier. []

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.