Postes de recherche au CNRS : toujours moins

Il y a quelques jours Antoine Petit, président directeur-général du CNRS, jugeait que le nombre de postes mis au concours ne changeait pas grand chose : « le recrutement de 400, 300 ou 250 personnes, par rapport aux 12 000 chercheurs du CNRS, ne va pas changer fondamentalement les choses ».1. À lire la publication des postes de chargé·es de recherche mis au concours pour 2022, le CNRS n’entend pas renforcer ses équipes : les postes n’ont jamais été aussi peu nombreux. une exception : la section  “Gestion de la recherche” (CID 50). 13 directions de recherche, à mettre au regard des postes (1 à 8) dans les autres sections de recherche.2

Martin Clavey vient de mettre en image la baisse continue des recrutements depuis 2006. À ce stade, on peut supposer que la pyramide des âges des CR/DR est largement inversée.

(c) Martin Clavey, The Sound of Science, décembre 2021.

Autre représentation par Samuel Alizon, sans appel : “Seulement 238 postes de recherche au CNRS cette année, encore moins que l’an passé. En 20 ans, nous avons perdu 10 postes par an (et beaucoup de postes administratifs et de budget. Quel sort d’événement mondial pourrait aider nos gouvernement prendre la mesure de l’importance de la recherche fondamentale ? ”

graphe par Samuel Alizon.

 

 

 

 

 

 



Citer ce billet
L'équipe des rédacteurs d'Academia (2021, 10 décembre). Postes de recherche au CNRS : toujours moins. Academia. Consulté le 28 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/aj02

  1. La Recherche, octobre-décembre 2021. Antoine Petit fait fort peu de cas de la drastique réduction de postes d’ITA. []
  2. Précisons, à la suite d’une remarque d’un lecteur, que les postes CID50 servent bien à la recherche, pour des personnes classées dans d’autres sections et promues sur ces supports par le fait du prince. Martin Clavey en avait fait la démonstration brillante. []

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.