#MeTooENS : après Lyon, les élèves de l’ENS Ulm dénoncent un agresseur

Update: 29/11/2021

En début de semaine, rue d’Ulm et rue Erasme, des tags féministes sont apparus, désignant comme un agresseur sexuelle directeur d’études Lettres de l’École normale supérieure. Alertée par un témoignage la direction de l’établissement a pris très rapidement des mesures.

NDLR: Capture d’écran du 16/11 d’un compte twitter fermé le 29/11.

Paris, 25 novembre 2021

Chères et chers collègues, étudiantes et étudiants,

Suite à un signalement anonyme de harcèlement sexuel désignant le directeur des études lettres, nous tenons à vous informer des mesures qui ont été prises immédiatement.

Une commission d’enquête interne a été installée le 16 novembre. Elle est composée de quatre personnes : deux professeurs, dont la référente égalité femme-homme et un ex- directeur des études, un maître de conférences en lettres, tout trois ayant eu des responsabilités collectives au sein de l’Ecole, et une membre du service des ressources humaines. Travaillant dans des conditions de stricte confidentialité, elle devra établir la matérialité des faits portés à la connaissance de la direction de l’établissement et, le cas échéant, l’existence d’autres situations. Elle devrait rendre ses conclusions au directeur sous 15 jours mais pourra prolonger ses travaux si nécessaire.

Cette commission d’enquête n’a pas de pouvoir disciplinaire : à la suite de ses conclusions, il reviendra au directeur de l’Ecole de décider s’il y a lieu de réunir une commission disciplinaire.

Toute information pertinente peut lui être transmise confidentiellement à contact-commission-enquete@ens.psl.eu. Des mesures conservatoires ont été prises afin de protéger les membres de la communauté ainsi que le fonctionnement de l’établissement.

Compte tenu des accusations portées à son encontre, le collègue sur qui porte ce signalement a été suspendu temporairement de toutes ses fonctions. Cette suspension aura effet pendant la durée de l’enquête.

L’ENS et l’Université PSL portent une attention toute particulière à la lutte contre les violences sexuelles et sexistes. Quelles que soient les situations, la direction de l’École normale supérieure s’attache en priorité à garantir la sécurité des personnes et en particulier la protection des victimes. Elle fait tout ce qui est de son ressort pour les épauler et les accompagner dans toutes leurs démarches, y compris auprès des autorités de justice.

 

L’équipe de direction.

Marc Mézard, Anne Christophe, Myriam Fadel, Frédéric Worms

Pour les victimes souhaitant être accompagnées ou livrer leur témoignage de façon confidentielle, l’association CLASHES les invite à lui écrire en précisant le nom de l’enseignant dans le sujet.

 

Solidaires ENS, quant à lui, indique qu’un compte Twitter proposant de recueilir des témoignages de victimes ne visait pas nécessairement cet objectif.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.