L’association Memorial menacée de dissolution

Pour soutenir Mémorial, signer la pétition

Les locaux de l’ONG Mémorial à Moscou fermés par des menottes, jeudi soir, 11 novembre 2021. (Mémorial)


Communiqué de Memorial-Paris

Paris, 12 novembre 2021

Le 11 novembre, le Procureur Général de la Fédération de Russie a déposé, devant la Cour Suprême, une demande de dissolution de l’ONG Memorial-International au prétexte que celle-ci

“viole systématiquement la loi ( …) et le droit international (sic) par ses activités”.

Cette offensive vise à éliminer l’ONG la plus emblématique de la société civile russe qui, depuis 1989, lutte sans relâche contre toutes les atteintes aux droits humains en Russie et œuvre à une meilleure connaissance et à la préservation de la mémoire des répressions de masse et des crimes staliniens, grâce à ses activités de recherche, ses publications, ses projets pédagogiques et culturels, développés en partenariat avec des institutions universitaires et culturelles russes et étrangères. Elle s’inscrit dans le droit fil de la politique engagée depuis une dizaine d’années, en particulier depuis la tristement célèbre loi de 2012 sur les « agents de l’étranger » (ce terme désignant toutes les ONG recevant un financement international) qui oblige, entre autres, ces ONG, à marquer sur toutes ses activités, documents, correspondance, la mention « Agent étranger ». Memorial-International et ses branches régionales ont fait l’objet, ces derniers temps, de pressions croissantes de la part des autorités : perquisitions et contrôles fiscaux à répétition, campagnes de dénigrement dans les médias, amendes astronomiques pour « non- respect de l’affichage de la mention d’agent étranger », menaces contre ses membres. Plusieurs de ses responsables ont été arrêtés et condamnés à de lourdes peines d’emprisonnement.

Une nouvelle étape- cruciale- a été franchie hier puisqu’il ne s’agit pas moins que de la « liquidation » (traduction littérale du terme utilisé par le Procureur général) de Memorial-International et de l’ONG qui lui est proche, Centre des Droits humains Memorial.

Nous appelons la communauté scientifique française à s’engager fermement – et sans tarder – dans la défense de Mémorial-International qui, outre son action fondamentale pour la défense des droits humains, joue, par ses recherches et ses travaux dans de nombreux champs  (histoire contemporaine, sociologie, droit), un rôle important dans le cadre de notre coopération universitaire.

Le Bureau de Mémorial-France, filiale française de Mémorial-International

Pour soutenir Mémorial, signer la pétition.


Pour aller plus loin

Sur Academia


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.