« Les femmes représentent 67% des bénéficiaires de l’aide alimentaire ». Une étude de Cop’1, avril 2021

« À un moment, je ne me nourrissais plus que de pizzas à 1€50 : matin, midi, soir,… toute la semaine. Je n’avais pas assez pour m’acheter du pain, de la viande etc. »
L‘association Co’p1 – Solidarités Étudiantes est née à la rentrée 2020 ; elle organise des distributions alimentaires et de produits d’hygiène pour plus de 750 étudiants en difficulté par semaine.

Constatant le manque de chiffres et afin de mieux cerner leur profil et leurs besoins, Co’p1 mène depuis plusieurs mois une étude socio-statistique sur les étudiants précaires.

Constituée d’un volet quantitatif (1122 réponses) et de témoignages de bénéficiaires (volet qualitatif), « l’étude ne fait pas seulement état d’une précarité financière et alimentaire inquiétante, mais également de la multiplicité des précarités étudiantes, ayant également des conséquences psychologiques importantes ».
  •   79% des étudiants bénéficiaires sollicitent une aide alimentaire pour la toute première fois à la rentrée universitaire 2020-2021, découvrant ainsi la précarité.
  •  Les femmes sont surreprésentées et représentent près de 7 étudiants sur 10 (67% des bénéficiaires).
  • Parmi les répondants, 1 étudiant sur 2 affirme ne pas avoir mangé à sa faim depuis le début de la rentrée universitaire.
Synthèse des résultats : Version .pdf
 #ResistESR
Contacts : Ulysse Guttmann-Faure, Président de Co’p1 — presidence@cop1.fr / Paul Bouscary, Directeur des études de Co’p1 – Solidarités Étudiantes — etudes@cop1.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.