Rapport de la Cour des Comptes sur l’InSHS et l’alliance Athéna

La Cour des Comptes nous dévoile aujourd’hui un référé sur les sciences humaines et sociales au CNRS. Elle y aborde aussi bien le rôle de l’InSHS (institut des sciences humaines et sociales) créée en 2010, que l’alliance Athéna regroupant des universités et établissement en SHS, ou encore les contentieux récents lors du recrutement de chercheur·es au CNRS.

La ministre Frédérique Vidal a répondu à ce référé le 22 avril 2021 (lettre disponible ici), en mentionnant notamment la récente décision de la direction du CNRS de ne plus afficher publiquement les classements d’admissibilité de recrutement des chercheur·es, provoquant le désarroi et la colère de la communauté, et aboutissant finalement à ce que les sections CNRS affichent elles-mêmes ces classements. Sans surprise, la ministre soutient la décision de la direction du CNRS, y voyant un moyen d’éviter les contentieux, et précise même qu’une modification du décret portant sur les statuts des fonctionnaires des EPST sera apportée dans ce sens.

C’est donc une atteinte à la transparence du recrutement d’agents de la fonction publique qui est ici entérinée par la ministre.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.