« Passionate and burn out« . Un webinaire berlinois sur le travail précaire dans l’ESR, 8 avril 2021

Séminaire en ligne – jeudi 8 avril 2021, 14h

Description : Cet exposé traitera de l’état actuel du travail et de l’emploi universitaires. Une attention particulière sera accordée à la tension entre la précarisation néolibérale du travail et la culture traditionnelle du travail universitaire basée sur la passion et la motivation intrinsèque. L’impact de la diminution de la sécurité de l’emploi et de l’augmentation des pratiques d’emploi temporaire sera discuté du point de vue de l’avenir de l’enseignement supérieur et du bien-être des chercheurs en début de carrière. L’objectif principal est d’éclairer comment les facteurs spécifiques au secteur peuvent être propices aux mécanismes d’exploitation néolibérale, en particulier dans les secteurs créatifs/intellectuels. Au final, cet exposé cherche à stimuler une réflexion critique sur les moyens possibles de surmonter l’auto-exploitation volontaire dans les secteurs créatifs.

Aslı Vatansever (PhD Université de Hambourg, 2010) est sociologue du travail et de la stratification sociale et s’intéresse plus particulièrement au travail universitaire précaire. Elle est actuellement Philipp-Schwartz Fellow au Bard College de Berlin et travaille sur un projet intitulé « Varieties of Academic Labor Activism in Europe ». Ses livres incluent : « Ursprünge des Islamismus im Osmanischen Reich. Eine weltsystemanalytische Perspektive » (Hambourg : Dr. Kovač, 2010), « Ne Ders Olsa Veririz. Akademisyenin Vasıfsız İşçiye Dönüşümü » (Prêt à tout enseigner. La transformation de l’universitaire en travailleur non qualifié, Istanbul : İletişim, 2015 – coécrit avec Meral Gezici-Yalçın), et « At the Margins of Academia. Exile, Precariousness, and Subjectivity » (Brill: 2020). (Brill : 2020).


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.