« Les jeunes s’imaginent… » Lettre d’Élisée Reclus à Clara Koettlitz, 12 avril 1895

Elisée Reclus en Suisse. Crédit photo: inconnu

Elisée Reclus, géographe, est condamné à la déportation en Nouvelle-Calédonie le 15 novembre 1871, après son arrestation par les Versaillais le 4 avril 1871. Sa renommée scientifique, ainsi que les réseaux créés par son frère Élie dans les milieux intellectuels et coopératifs britanniques, valent à Élisée une pétition de soutien regroupant essentiellement des scientifiques britanniques et réunissant une centaine de noms (dont Charles Darwin). Le , la peine est commuée en dix années de bannissement. Élisée Reclus se refuse à signer un recours en grâce. Sa peine sera remise le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.