Maroc : condamnation de l’historien Maati Monjib

Une dépêche AFP relayée par le journal Le Monde annonce ce jeudi 28 janvier 2021 que l’historien Maati Monjib, détenu depuis le 29 décembre dernier, est condamné à un an de prison pour « fraude » et « atteinte à la sécurité de l’État ».

Capture d’écran, lemonde.fr, 29 janv. 2021

Un texte collectif appelant à la libération de Maati Monjib circule actuellement, relayé entre autres par L’Humanité et la revue Ancrages, à l’initiative d’universitaires de Princeton.

Si cette incarcération alerte, une fois encore, sur la situation générale des droits humains au Maroc, elle concerne aussi spécifiquement, et de manière liée, les libertés académiques. Rappelons par exemple la tribune d’universitaires qui, en 2019, dénonçait les menaces de renvoi de l’université que subissait M. Monjib, au prétexte, notamment, d’avoir accepté sans autorisation de participer, en qualité de rapporteur, à la soutenance d’une habilitation à diriger les recherches (HDR) à l’École normale supérieure, à Paris.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.